Tenue dimanche de la réunion du Conseil des ministres    Dispositif sur l'ouverture "graduelle et contrôlée" des plages et des lieux de détente à partir de samedi prochain    583 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    Secousses telluriques à Mila: les familles sinistrées évacuées et hébergées sous des tentes et dans des structures pour jeunes    La part des problèmes et celle des priorités !    Les mains de l'intérieur !    27 migrants morts    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Zakaria Draoui fait son come-back    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Les 4 samedis    Pas de compensations financières pour les agriculteurs    Fermeture de près de 5 400 commerces à Alger    Arrestation d'une bande criminelle spécialisée dans la vente d'armes à feu et de munitions    5 août 1934 : du lieu-dit des pogroms au fantasme de la «tolérance»    Banni de Twitter pour antisémitisme, le rappeur Wiley défend ses publications    Moula Moula et d'autres contes, premier recueil du conteur Seddik Mahi    Mouad Hadded s'engage pour deux saisons    L'ES Sétif saisit la présidence de la République    Hodeifa Arfi, 2e recrue    Des pays émergents risquent l'insolvabilité    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    19 morts et 53 000 sinistrés    L'alimentation en eau potable perturbée    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    La soif à quelques kilomètres du barrage de Boussiaba    Amar Chouaki, nouveau directeur général    L'artiste peintre Hadjam Boucif n'est plus    "Tu n'as pas seulement été mon avocate, mais une grande sœur"    Lire en Algérie, dites-vous !    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Aïn Charchar (Skikda) : La pastèque se cultive dans la zone d'activité industrielle    Production de la pomme de terre à Tébessa : Des prévisions pour plus de 1,3 million de quintaux    US Tébessa : Le président Khoulif Laamri n'est plus    Judo : Mustapha Moussa nous a quittés    Le président Michel Aoun évoque «la négligence» ou «un missile»    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    El Tarf: Deux morts par noyade    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    Algérie-France: L'écriture d'une histoire commune, mission «non souhaitable»    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tlemcen: Le LGV se rapproche de Maghnia à petite vitesse
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 07 - 2019

Il reste encore du travail pour le mégaprojet de la ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) devant relier Tlemcen à Oued Tlélat (Oran) via Sidi Bel-Abbès sur une distance totale de 132 kilomètres. Au train où vont les choses, le pari engagé par d'ex-responsables du ministère des Travaux publics et des Transports ne sera pas tenu : les travaux de ce premier tronçon en cours de réalisation par deux entreprises italiennes Per Condote d'Acque et Rizzani de Echer connaissent un avancement de 80%. Les 20% des travaux qui restent concernent l'achèvement de la pose des rails et la réalisation de la nouvelle gare LGV de Tlemcen. Pour le deuxième tronçon reliant Tlemcen à Maghnia d'une distance de 66 kilomètres, le taux d'avancement est estimé actuellement à 7%. Ce projet a été confié, selon le directeur des transports de la wilaya de Tlemcen, à la société de droit privé algérien, en l'occurrence ETRHB-Haddad à laquelle s'est associée l'entreprise turque MAPA.
Le délai prévisionnel imparti à ce projet est de 36 mois pour une enveloppe financière de 117 milliards de dinars allouée. Il dispose ainsi de 17 kilomètres de viaduc et de 5 autres kilomètres de passage sous tunnel. Le projet en question a été confié suite à des soumissions de marchés publics aux entreprises ETRHB Haddad et Mapa après le désistement d'un groupement algéro-espagnol. Supervisés par l'Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif), les travaux de cette ligne ferroviaire (Oued Tlélat-Tlemcen) ont été lancés en 2012. Selon les informations en notre possession, le LGV (financé à près de 2 milliards d'euros), qui devait totalement entrer en exploitation en 2019, ne sera livré qu'en 2021 et ce, à cause des nombreux obstacles rencontrés dans l'expropriation des propriétés se trouvant sur le tracé de la ligne ferroviaire électrifiée à double voie, à environ cinq kilomètres de la gare principale de Tlemcen, et plus particulièrement au niveau de l'ancienne gare de Tlemcen où résidaient d'anciens cheminots qui tenaient à être recasés ou indemnisés.
Outre les arrêts de travail répétitifs enregistrés dans différents chantiers du tronçon Oued Tlélat-Tlemcen par les travailleurs algériens de ces deux entreprises italiennes, de nouveaux arrêts de chantiers sont apparus également aujourd'hui au niveau du tronçon reliant Tlemcen à Maghnia en raison des difficultés financières du groupe ETRHB Haddad en charge de l'exécution de ce projet. Selon nos sources, depuis l'incarcération du patron de ce groupe, Ali Haddad, des situations de travaux sont totalement bloquées à cause des dernières décisions prises par la justice dans le cadre de cette affaire. Ce projet long de 198 kilomètres depuis Oued Tlélat à Akid Abbès (Maghnia), qui traverse les wilayas d'Oran, Mascara, Sidi Bel-Abbès et enfin Tlemcen, et mettra 45 mn pour rejoindre la capitale de l'Ouest (gain d'une heure sur la durée actuelle du trajet), revêt une grande importance pour le développement économique des régions traversées et permettra d'offrir sur ce long trajet des trains à grande vitesse pouvant atteindre les 220 km/h.
Les trois stations de voyageurs de Moulay Slissen (la plus grande gare), Sidi Bel-Abbès et Tlemcen seront équipées d'ateliers mécaniques et d'entretien du matériel roulant totalement en sécurité avec des systèmes anti-incendie automatiques des plus modernes, de systèmes de télé-contrôle de gestion des trains et de systèmes de gasoil et de lavage pour les trains. Cet ouvrage grandiose a été conçu dans les plus grandes universités européennes de Lisbonne, Florence et Rome. Sa conception répond à trois facteurs essentiels, à savoir le freinage, les vents et le séisme. Le viaduc de M'dig (commune d'Aïn Fezza) qui repose sur d'énormes piles circulaires en béton armé de 130 mètres de hauteur et un tablier métallique de 13 mètres, est le plus haut d'Afrique avec une hauteur de l'ordre de 130 mètres et d'une longueur exceptionnelle de 1 kilomètre 800 mètres. Un grand tunnel traverse la montagne de cette localité sur une distance de 690 mètres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.