Opep: poursuite des discussions mardi autour d'une prolongation des réductions de production en vigueur    Santé du président : La présidence rassure et annonce que Tebboune rentrera dans les jours prochains    Covid-19 : mise en garde contre la consommation "anarchique" des anticoagulants    L'armée sahraouie poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    USMA : l'entraineur François Ciccolini suspendu deux ans par la LFP    Amnesty appelle à doter la Minurso d'un mécanisme de surveillance des droits de l'Homme    Energies renouvelables: le CEREFE analyse les raisons d'échec des programmes précédents    Covid-19: le confinement partiel à domicile élargi à 34 wilayas    Résolution du PE: la décision politique indépendante de l'Algérie "dérange" les parties étrangères    Tribunal de Koléa : une peine de trois ans de prison ferme requise contre Karim Tabou    Tipasa : report au 7 décembre du procès de "Mme Maya"    Coronavirus: 978 nouveaux cas, 605 guérisons et 21 décès ces dernières 24    REPRISE DU TRAFIC FERROVIAIRE : La SNTF apporte des précisions    TIN ZAOUATINE (TAMANRASSET) : Un terroriste armé se rend aux autorités militaires    Reprise des vols vers la France le 27 décembre    COVID-19 : Premières opérations de vaccination en janvier    Le confinement partiel prolongé de 15 jours, sauf pour les mosquées    SCOLARISATION A DOUBLE VACATION : Annulation des cours du samedi    Jeux olympiques et paralympiques 2020: versement de subventions financières à trois disciplines    Liga : Des statisitiques peu flatteuses pour Zidane et le Real Madrid    ASSE: Boudebouz a vu des Lillois "timides"    Ligue des champions: victoire du CRB devant Al-Nasr 2-0    Guardiola réagit au hat-trick de Mahrez    Talaie el Hourriyet regrette les «tâtonnements» et les «effets d'annonce» du gouvernement    Ouyahia et Sellal condamnés à cinq ans de prison    L'Iran réfléchit à sa riposte    Bouzidi à la rescousse, Abdeslam fait «demi-tour» !    Le barrage de Beni-Haroun rempli à 90%    Saisie de marchandises prohibées à travers plusieurs wilayas par la gendarmerie    Début de semaine agité sur le front social    Place au numérique    Un Goncourt et un Renaudot pas comme les autres remis aujourd'hui    Pas de majorité législative pour le président Kaboré    Abus de fonction, clientélisme et rapine    Repli historique du dinar face à l'euro    L'Eniem en arrêt technique à partir du 1er décembre    Plusieurs blessés lors de la "marche des liberté"    L'opposition maintient la pression sur Loukachenko    La sociologie et la Guerre d'Algérie revisitées    La crise des années 1980 sur fond d'histoire d'amour    Réflexion sur les violences faites aux femmes    Raymonde Peschard dite Taoues, ou l'histoire d'une battante    Décès du Professeur Tarek Bouktir, enseignant-chercheur à l'université Sétif 1    Aménagements extérieurs des 8700 logements sociaux d'Oued Tlelat: Les entreprises retardataires menacées de résiliation de contrats    Quand la société néglige son autre moitié    Les journaux absents chez les buralistes    L'Algérie remet les pendules à l'heure    La France face à ses contradictions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Recherches dans le domaine de la cancérologie: Mise en lumière des travaux de trois lauréats
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 11 - 2019

Les spécialistes de la santé ont souvent regretté l'absence d'étude sur les facteurs de risques concernant le cancer du sein qui a pris des proportions inquiétantes dans le monde, mais avec un degré alarmant dans notre pays.
En Algérie, l'incidence du cancer du sein progresse régulièrement et on enregistre actuellement plus de 12.000 nouveaux cas chaque année.
La matière grise algérienne existe. les données, les travaux de recherche germent. Il aurait fallu tout simplement mettre en lumière ce genre de travaux, les valoriser, les exploiter et bien évidemment les développer.
Sur les trois lauréats primés à la cérémonie de remise des prix de la première édition du prix Roche-ATRSS (Agence thématique de recherche en sciences de santé) de la recherche cancérologie en Algérie qui a eu lieu dans la soirée de dimanche dernier, deux ont présenté des projets de recherches liées au cancer du sein. L'un concerne les facteurs de risque du cancer du sein chez la femme algérienne et un autre sur un moyen innovant pour diagnostiquer précocement ce type de cancer.
Samira Fetni, de la faculté de médecine de l'université de Batna (Mostefa-Ben Boulaid), a obtenu le deuxième prix pour avoir présenté une thématique de recherche intitulée : «Etude de facteurs de risques du cancer du sein féminin dans la wilaya de Tébessa». L'étude a pour but d'établir l'association entre les anomalies métaboliques et le cancer du sein, dans le profil hormonal, le stress oxydatif et l'insuline résistance et leur relation avec le mode de vie, ainsi que le facteur nutritionnel et alimentaire. Cette étude, précise la lauréate, a été effectuée pour l'amélioration du pronostic et la stratégie de prévention. Elle a expliqué qu'après analyse des résultats de l'étude qui a concerné 200 femmes (100 atteintes du cancer et 100 saines) issues de différents structures sanitaires à l'est du pays, l'obésité s'est avérée le facteur majeur de risque pour le cancer du sein.
Mustapha Zendjabil, de l'université d'Oran a obtenu le troisième prix pour un projet de recherche sur l'«Identification d'un profil de marqueurs tumoraux sériques pour le diagnostic pour cancer du sein métastatique». Le Premier Prix de ce concours scientifique a été décerné à Hayet Rafa, de l'université des sciences et de la technologie Houari-Boumediene de Bab-Ezzouar. Le projet de recherche a développé comme thématique «L'élucidation des mécanismes cellulaires et moléculaires et leur implication dans la progression des tumeurs gastro-intestinales et la résistance des traitements : Identification des nouveaux biomarqueurs et cibles thérapeutiques».
Un projet qui consiste à établir des cartographies individuelles pour le patient en associant le profil génétique et immunologique pour garantir un bon suivi de la maladie, et ce en essayant de trouver un marqueur pour chaque stade de l'évolution du cancer gastro-intestinal, pour administrer le traitement adéquat.
Le Prix national Roche-ATRSS en cancérologie a été lancé en février 2019. Les trois lauréats sélectionnés ont partagé une somme de 4.5 millions de DA accordée par les laboratoires Roche.
Le directeur général de Roche Algérie SPA a affirmé dans ce sens que «la lutte contre le cancer était une priorité nationale pour tous les acteurs de la santé. Roche vise à travers cette initiative à encourager nos jeunes chercheurs à aller au bout de leurs idées et les convertir en projets de recherche qui nous feront certainement évoluer vers la médecine d'excellence et impacter positivement la prise en charge des patients atteints de cancer en Algérie.»
Le professeur Nabil Aouffen, directeur général de l'ATRSS, a pour sa part réaffirmé «à cette occasion (sa) totale adhésion à la culture de l'excellence et à son corollaire, la célébration du mérite et la qualité. « Je me réjouis de l'enthousiasme de l'émulation suscité par ce concours. Je suis particulièrement heureux de la mise en place de ce Prix, dans le domaine de la recherche en cancérologie, et qui occupe une place importante dans la coopération scientifique avec les laboratoires Roche».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.