Une sœur de Hamid Ferhi s'en remet à Tebboune    25 000 participants au forum virtuel    Moins d'immigrants algériens au Canada en 2020    Les habitants d'Aït Yahia Moussa dans l'inquiétude    Vu à Idlib (Syrie)    Pas aussi évident pour le grand RDV de Palexpo    Le pari fou du géant allemand Volkswagen    L'épreuve    L'infrangible lien…    "Je ne veux pas être un adjoint"    Menace sur les forêts jijeliennes    4 décès et 106 nouveaux cas positifs en trois jours    Un numéro spécial de 154 pages dédié au Covid-19    "L'électro est le langage de la résistance"    "Ma misère affective était à l'origine de mon combat contre les injustices"    Leurs prix inférieurs à ceux des moins de trois ans    Tebboune dénonce les attaques "désespérées" des lobbies contre l'Armée nationale    Ce que risquent les contrevenants    Les décès et les contaminations en baisse    Le siège de l'Etat major baptisé du nom de Gaïd Salah    Ahmed Laraba s'explique    PLFC 2020: la hausse des prix des carburants réduira leur gaspillage    Le comité scientifique, seul "habilité à donner le feu vert pour la levée ou pas du confinement"    Conseil de la nation: la préservation du caractère social de l'Etat dans le PLFC 2020 saluée    Conseil de la Nation: adoption à l'unanimité du texte de loi de finances complémentaire 2020    La famille Nezzar poursuivie pour évasion fiscale !    Chemseddine autorisé à revenir sur Ennahar TV    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Deux terroristes neutralisés en mai dernier    DOCUMENTAIRE DIFFUSEE PAR FRANCE 5 SUR LE HIRAK : Le RND dénonce une campagne tendancieuse    LE PRESIDENT TEBBOUNE EN VISITE AU MDN : Le siège de l'état-major baptisé au nom de feu Gaid Salah    MOSTAGANEM : Le non-port du masque, une infraction pouvant être érigée en délit    LUTTE CONTRE LE COVID19 : La wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    Ligue1 algérienne-USM Alger: Zeghdoud évasif sur son avenir    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En difficulté: Les entreprises demandent l'aide de l'Etat
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 31 - 03 - 2020

  Le Forum des chefs d'entreprises (FCE) a appelé, hier, le gouvernement à porter secours aux entreprises en difficulté dans cette période de crise sanitaire (pandémie du coronavirus).
S'exprimant sur les ondes de la radio chaîne 3 de la radio nationale, le président du FCE Mohamed Sami Agly a déclaré que cette crise sanitaire est intervenue malheureusement après l'année blanche vécue par les entreprises algériennes du fait de l'instabilité politique en 2019 ce qui complique davantage la situation en 2020 aggravée par l'effondrement des prix du pétrole. «Cette situation révèle encore une fois la fragilité de notre économie caractérisée par la mauvaise gouvernance et les mauvaises décisions qui avaient été prises», a indiqué le président du FCE.
M. Mohamed Sami Agli estime que faute d'actions fortes de la part de l'Etat, des milliers d'entreprises risquent de cesser définitivement leurs activités et jeter à la rue des centaines de milliers d'employés, avec pour conséquences de sérieuses difficultés dans l'approvisionnement du pays. «Le Covid-19 est en train de tuer malheureusement des humains mais aussi des entreprises et des filières entières», a déclaré Mohamed Sami Agly qui souligne que cette crise va redessiner complètement la carte économique mondiale.
Pour le chef du FCE, il y aura certainement un «avant et après corona» et d'autres pôles économiques vont être constitués. «Je pense qu'il y aura une reconfiguration mondiale de ce que nous avons connu jusqu'ici en matière économique», a fait savoir M. Sami Agly qui note que le FCE va rester une force de propositions afin de trouver des solutions pour surmonter la crise actuelle.
Mohamed Sami Agli dira en outre que son organisation a préparé un moratoire contenant une série de propositions à même, selon lui, de permettre, après la crise, une relance des activités économiques. Il cite un rééchelonnement des prêts consentis aux unités économiques, un report du paiement de leurs impôts, voire une amnistie fiscale en leur faveur. Il estime, par ailleurs, comme décision de force majeure l'arrêt «sur une certaine période» de l'importation de certains produits. L'autre mesure qui pourrait permettre certainement à l'Algérie de se relever après coup des incidences de la pandémie serait de mener une lutte sans merci aux activités informelles et de récolter ainsi des fonds dont elle a tant besoin pour cela.
«Notre objectif suprême est de maintenir les emplois», a fait savoir le patron du FCE qui appelle à une amnistie fiscale pour surmonter cette crise comme cela a été décidé dans plusieurs pays durant une période de quelques mois. «Parler de moratoire et d'amnistie fiscale est aujourd'hui légitime, du moins au cas par cas pour sauver les emplois», a ajouté l'invité de la radio chaîne 3 qui évoque un cas de force majeure que traverse le pays. Le président du FCE a révélé que certaines entreprises ne peuvent pas tenir plus d'un mois sans activités d'où la nécessité de l'intervention de l'Etat, à travers des mécanismes de soutien, pour les aider à surmonter la crise.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.