COVID-19: fabrication et commercialisation des masques de protection à partir de juin    Washington Times prédit une riposte médiatique contre l'Algérie    DECES D'EL-YOUSSOUFI : Le président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ALGERIE POSTE : Disponibilité du réseau de l'ordre de 97.3% durant le Ramadhan    Jeux méditerranéens : échange de vues "constructif" autour d'Oran-2022    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    RECONDUCTION DU CONFINEMENT : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    ORAN : Le wali booste les projets en cours    Coronavirus: 133 nouveaux cas, 127 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    TISSEMSILT : Saisie de stupéfiant dans deux affaires différentes    Accidents de la route: 5 morts et 294 blessés durant les dernières 48 heures    Le Président de la République présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Le centre de torture de Touggourt : une des sombres pages de la présence coloniale française    Crimes du 17 octobre 1961 à Paris : un des plus grands massacres de civils en Europe au 20è siècle    Décès de Abderrahmane El Youssoufi : une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Les talibans revendiquent une première attaque    Après la mort d'un homme noir aux mains de la police : Des manifestations à Minneapolis et un commissariat incendié    6 morts dans l'explosion d'une centrale hydroélectrique    La famille d'un passeur tue 30 migrants en Libye    La colère sociale embrase plusieurs villes tunisiennes    "Kamel-eddine était sincère, franc et courageux"    Confrontation Halfaya – Saâdaoui lundi    La maquette du projet immobilier «JSK Tower» dévoilée    L'Algérie sur le podium    Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas encore nous prononcer"    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Le député FLN Abdelmalek Sahraoui bientôt devant le juge    Polémique entre la défense et la Cour de Tipasa    De nouvelles négociations en cours : L'OPEP veut prolonger les réductions jusqu'à fin 2020    Détention préventive pour le propriétaire d'une laiterie    Politique industrielle : Ferhat Aït Ali décline les nouvelles règles à l'Assemblée nationale populaire    Relance de plusieurs chantiers à Blida    Biskra : Suspension du maire de Chetma    Une politique budgétaire incohérente    Le Brent à 34 dollars à Londres    Il y a 27 ans, Tahar Djaout était assassiné : L'homme, l'écrivain, le journaliste    Rencontres Cinématographiques de Béjaia : Appel a films au RCB 2020    «Il est très important de préserver au-delà des frontières notre beau patrimoine musical andalou»    Le Fifog reporte une partie de son édition à l'automne    Tensions entre Alger et Paris    La scène, ce reflet de la société    PETITE PRESSION, GRAND CHANTAGE    Covid-19: 360 cas guéris ont quitté les hôpitaux depuis l'apparition de la pandémie    Football - Affaire de l'enregistrement audio: Ce qu'il faut savoir sur le dossier    Le rationnement de l'eau du robinet est de retour: Une nouvelle plage horaire de 18 heures dès demain    Les mercenaires cathodiques    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





NOS RIZIERES PLETHORIQUES
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 01 - 04 - 2020

Nous croyons rêver et si le songe venait à se dissiper, nous serons disponibles à être casés en tête de liste des premiers ignorants. Nous ne savions pas que l'Algérie exportait du lait, de la farine et du café ! Le rafraîchissement de notre mémoire dissipée est l'œuvre d'un communiqué de la douane nationale interdisant l'exportation d'un nombre de produits alimentaires et autres de premières nécessités. Les viandes rouges et blanches sont soumises elles aussi à la restriction.
Interdiction pour restriction, déduire que l'empêchement relève d'une décision d'extraterrestres est permis. Sauf si les Algériens qui gardent les pieds sur terre n'ont pas connaissance de nos rizières pléthoriques, de nos plantations de café envahissantes et de nos millions de vaches grasses et généreuses euphoriques.
En ces temps de malheur, il est difficile d'admettre que le communiqué de notre douane soit une plaisanterie et qu'il faut au contraire se rassurer de cette inattendue et réconfortante surprise pour les ignares que nous sommes. La bonne nouvelle ! Nous étions donc sans le savoir exportateurs de produits de base et nous avons eu tort de pleurnicher en maudissant nos hydrocarbures que nous pensions être la source de nos maux. Tous ceux paniqués qui réclament aujourd'hui malencontreusement une aide de l'Etat n'ont pas de raison de se lamenter et leur crainte est injustifiable et injustifiée. Nos rizières, nos plantations et nos vaches à traire sont bien là pour leur prodiguer une assurance pour des jours meilleurs et la décision douanière devrait calmer leurs inquiétudes. Mais alors, à quoi ont répondu les tractations animées avec leurs lots de sous-entendus politiques et commerciaux pour mettre des pays étrangers en compétition pour importer de chez eux du lait ou de la farine ? Sauf si nous importons des produits vitaux pour les réexporter sans penser que l'exercice relèverait de l'incongru et ferait de nous un comptoir international de premier ordre. Sur la foi d'un communiqué, les syndicalistes du patronat n'ont rien à craindre puisque l'agriculture avec sa richesse variée est là pour effacer leur angoisse.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.