El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ce sur quoi le passé a reposé
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 10 - 08 - 2020

Ainsi donc, à partir de la semaine prochaine les Algériens pourront un peu mieux souffler si tant qu'à faire les mesures de prudence et de distanciation sociale pourront en donner la permission. La liberté relative de circuler et de se mouvoir continuera d'être soumise au flux et au reflux d'une pandémie qui, il faut s'en convaincre, s'est installée dans la permanence pour que son compagnonnage soit gravé dans la durée. Il ne pouvait en être autrement.
L'Algérie a suivi pas à pas les recettes adoptées à la limite du tâtonnement dans la majorité des pays du monde tentant de surfer sur une catastrophe naturelle inédite pour atténuer ses méfaits aux désastres nombreux et multiformes.
D'aucuns pensent à tort ou à raison qu'il aurait été finalement plus séant et probablement plus conséquent de s'astreindre dès le début aux restrictions limitées d'aujourd'hui. On ignore quels auraient été les dégâts économiques et humains mais à l'opposé on note avec désolation les centaines de milliers de morts au Brésil et aux Etats-Unis qui, eux, ont opté pour une liberté totale des mouvements de leurs populations.
Quels que soient les opinions et leurs contraires, il restera à retenir que les Algériens ont eu l'obligation et la contrainte de s'initier à une grande leçon de discipline et de retenue. Sur ce plan, le gain est paradoxalement incontestable car ils ont eu à affronter moult vérités sur eux-mêmes malgré l'insupportable lot de désagréments et de peines. Quand la nature engage un bras de fer avec elle-même, il est fastidieux pour les hommes de s'exfiltrer d'une lutte où leurs repères et un ensemble de leurs raisons de vivre sont anéantis. Usines fermées, chômage amplifié, administration au ralenti, débrouillardise suractivée, écoles et mosquées en berne ont plaqué de nouvelles vérités inattendues sur le sens de l'existence et de la vie jusqu'à faire prendre conscience à tout le monde de l'ignorance de quoi demain sera fait.
Tous auront au moins l'avantage de s'imprégner de ce sur quoi le passé a reposé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.