Mutisme !    En solidarité avec le bâtonnier Sellini: Des avocats protestent à Alger    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    Mascara: Le foncier industriel inexploité sera récupéré    Combats meurtriers au Karabakh: L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Adrar: Des promesses pour le secteur de la jeunesse et des sports    CA Bordj Bou-Arréridj: Vers une autre saison ratée    USM Bel-Abbès: Chérif El-Ouazani ne fait pas l'unanimité    Protection des consommateurs: «Les Associations sont empêchées d'accomplir leur mission»    Pluies orageuses sur le Centre et l'Est    Djelfa: Trois morts dans une collision    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Les avis des partis et des personnalités    Sit-in des avocats à Alger    Les propositions des uns et des autres    Les contaminations continuent de baisser    L'Algérie a besoin d'un baril à 157 dollars    Guardiola encense de nouveau Mahrez    Report du procès en appel    Tottenham : Mauvaise nouvelle pour Son Heung-min    Liban: appels à s'attaquer aux raisons de l'obstruction pour surmonter l'impasse politique    L'opération de révision des listes électorales s'est déroulée dans de bonnes conditions    Sahara occidental: mise en garde contre l'escalade marocaine    Covid-19: 153 nouveaux cas, 104 guérisons et 3 décès    Rentrée scolaire 2020-2021: la date pas encore fixée    EMIGRATION CLANDESTINE : Sauvetage de 755 personnes durant la dernière semaine    ANSEJ : Large mouvement au niveau des directions d'annexes    Alger : sit-in des avocats pour réclamer le règlement de leurs problèmes professionnels    23 morts dans le crash d'un avion militaire    40 terroristes présumés tués par l'armée    Algérie-Mexique, le 13 octobre à La Haye    CONDOLEANCES    Abdelwahab Maïche, l'homme au tempérament de gagneur    Ces nids à problèmes    Le FFS refuse de cautionner le référendum constitutionnel    Le leader du Mouvement M5 rappelle le rôle primordial de l'Algérie    Programme dense par le TNA et les théâtres régionaux    Ouverture de la galerie "Diwaniya Art Gallery" à Alger    Une bouffée d'oxygène pour l'Algérie ?    Sommes-nous tous victimes de l'abstraction sélective ?    Et si on causait d'érotisme dans Les Mille et une Nuits ?    Robes noires    Vers l'abandon progressif de l'essence super à partir de 2021    Règlement de la crise malienne: les efforts de l'Algérie salués    Importation: Pas de retour aux licences    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ligue des champions d'Europe: Sur fond d'opposition de styles
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 13 - 08 - 2020

Pendant trois jours, les férus d'émotions fortes vont être servis. Aujourd'hui, nous aurons droit au match RB Leipzig-Atletico Madrid, sans doute l'affiche la moins clinquante de ce «Final 8», comparée aux autres chocs.
Néanmoins, si ces deux équipes se trouvent à Lisbonne pour en découdre, ce n'est certainement pas le fait du hasard, loin de là. Il faut considérer que le club madrilène est un habitué de cette Ligue des champions où la réussite lui a fait défaut à deux reprises en finale. Son entraîneur, Diego Simeone, est l'un des plus reconnus dans ce milieu où il est difficile de se faire une place au soleil. En outre, sa conception du football-défense à outrance et des contres fait que cette formation est dangereuse pour les meilleurs. C'est simple, il faut se souvenir que l'Atletico a éliminé en Angleterre le tenant du trophée, Liverpool. Cet exploit lui vaut respect et considération de la part de ses adversaires. Ce jeudi, les Espagnols trouveront sur leur chemin un rival dangereux dont la philosophie est très différente. Aux dernières nouvelles, deux joueurs, le défenseur croate Vrsaljko et l'attaquant argentin Correa, contrôlés positifs, ne sont pas du voyage, étant confinés dans leurs domiciles. Il s'agit de deux défections dont Simeone se serait bien passé. En tout cas, il ne cherchera aucune excuse en cas de défaite, comme certains autres entraîneurs. Sa tâche ne s'annonce pas facile. En effet, le RB Leipzig est l'un des « laboratoires » de la nouvelle tendance du jeu, le « gegen-pressing », avec des attaques sur le porteur du ballon et des transitions rapides. Simeone aura face à lui un jeune et ambitieux rival, le jeune Julian Nagelsmann (33 ans), qui misera sur ses joueurs désormais rompus à ce système sous la houlette de l'excellent stratège autrichien Sabitzer. En somme, il s'agit d'une rencontre indécise et donc attrayante à plus d'un titre.
- Quelle version du Barça ?
Par ailleurs, il est quasi certain que ce n'est pas la meilleure version du Barça que nous avons observée samedi dernier face au Napoli. Confortés par le score de l'aller (1-1), les Catalans n'étaient pas obligés de se découvrir inconsidérément, et il revenait aux Italiens d'attaquer. Cette attitude ne ressemble pas au Barça, le plus souvent dominateur grâce à la possession du ballon. D'aucuns pensent que Gattuso est tombé dans le piège tendu par son homologue Quique Setien. Car, avec des transitions rapides et un Messi en forme, Barcelone a pris l'avantage rapidement, décourageant les Italiens dont les défenseurs n'ont pas su trouver la parade dans un match rapidement plié et où l'arbitre turc Cüneyt Çak1r (43 ans) a fait des siennes, en prenant de surprenantes décisions. On doit considérer que sa prochaine retraite est une bonne chose pour tout le monde. Remis en confiance par cette qualification, les Catalans seront opposés demain vendredi au favori n° 1 de cette édition. En effet, le Bayern Munich est au sommet de son art avec un effectif de talent. Les joueurs sont complémentaires et veulent démentir le sondage organisé à la veille du coup d'envoi de la Ligue des champions, au mois de septembre 2019, qui leur était défavorable. Avec une défense impériale, un milieu actif et une attaque efficace, on ne voit pas comment ce Bayern pourrait ne pas se qualifier pour le carré d'as. D'ailleurs, Chelsea, l'une des meilleures formations de Premier League, vient de faire les frais de cette machine à gagner qu'est devenu le Bayern version 2019-2020. Toutefois, les Allemands ne doivent pas mésestimer ce Barça qui compte dans ses rangs un Messi actuellement inspiré et qui retrouvera son adversaire Boateng, un rival qui a un mauvais souvenir à effacer. Nul doute que le coach du Bayern va prendre des précautions pour que le capitaine du Barça ne force pas le destin comme il l'a fait tant de fois depuis 15 ans.
- Guardiola et City prudents
Samedi, ce sont des retrouvailles. En apparence, Man City-Lyon a tout l'air d'une affiche déséquilibrée. En effet, les Citizens sont vice-champions d'Angleterre tandis que Lyon ne figurait qu'en septième rang de la Ligue 1 française à l'arrêt du championnat, une mesure décriée par le président de l'OL, Jean Michel Aulas. Cependant, l'entraîneur de City, Guardiola, se montre prudent, en précisant que ce même Lyon a fait match nul et battu son équipe l'année passée. Il est reproché au coach espagnol de ne pas accorder trop d'importance au secteur défensif. Pour le match de samedi contre Lyon, il récupère son latéral gauche Mendy. Face au pressing de Man City, les Lyonnais misent sur leur condition physique et leur solidarité. Ce sera donc une opposition de styles entre deux formations désireuses de faire partie du carré final mardi et mercredi prochains.
Aujourd'hui
(20h00) : Leipzig - Atletico Madrid
Vendredi
(20h00): FC Barcelone - Bayern Munich
Samedi
(20h00): Manchester City - Lyon


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.