Bechar : le projet d'amendement de la Constitution, acte "fondateur d'un Etat moderne et démocratique    Plaidoyer pour l'ouverture des frontières    Mahrez remonté contre la déformation de ses propos    Man United : Solskjaer laisse Pogba et Van de Beek sur le banc. Il s'explique    Micro-entreprises: les attributions du ministre délégué auprès du Premier ministre fixées    Coronavirus : prochaine réception de tests "antigènes"    Abdallah Djaballah appelle au boycott des produits français    Trois anciens walis dans la tourmente    Le Mouloudia se neutralise en amical avec les U20 (3-3)    Mohamed Islam Bakir en renfort    Anthar Yahia satisfait des conditions du stage à Mostaganem    Les délires d'un haineux    Tebboune en autoconfinement pour cinq jours    Plusieurs projets de raccordement au gaz et à l'électricité    Exercice sur la gestion des catastrophes    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    Le SG du FLN appelle à voter en faveur du projet d'amendement de la Constitution    GEST-IMMO (AADL) : Prestataire de service ou coquille vide ?    L'Algérie réitère son soutien "inconditionnel" à la cause palestinienne    Convalescence    Un fléau à Mostaganem    La Révolution, série française et uchronique prévue sur Netflix    Le retour de la vieille garde prétorienne    Petit vampire de Joann Sfar, de la BD au grand écran    Le Royal Opera House : Vente d'un tableau de Hockney pour survivre à la pandémie    Bibliothèque principale de lecture publique «Assia Djebar» à Tipasa : «Nous remercions Mme Sebbah Saâdia pour avoir fait aimer le livre à nos enfants»    Le projet d'amendement constitutionnel accorde une bonne place aux jeunes dans l'Algérie nouvelle    Les correspondants de presse déplorent la rétention de l'information    10 décès et 250 nouveaux cas    Ni détecteur de température ni gel désinfectant    Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit    Le Soudan se rapproche d'Israël    "Il y a autant d'intérêts multiples pour que la paix se fasse simplement"    L'Algérie souhaite un accord "permanent, contraignant et respecté"    Sale temps pour l'opposition    La passion retrouvée    Les conséquences de la consommation des farines raffinées    Le foncier industriel sous la loupe    Importations: La menace de trop pour la filière pomme de terre    USM Blida: Entre les exigences du public et la réalité    Et l'ennui naquit à l'université !    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Nouveaux bacheliers: Début des préinscriptions    L'ISSUE DES BRAVADES    Dernière ligne droite du mercato estival    Le MSP pointe du doigt Macron    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Reportage sur le «Hirak»: M6 conteste les accusations portées contre elle
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 09 - 2020

La chaîne française M6 a contesté vigoureusement mardi les accusations du gouvernement algérien, concernant un reportage sur le mouvement de contestation qui secoue le pays, et demandé aux autorités de renoncer à lui interdire d'opérer en Algérie. Le ministère de la Communication a annoncé lundi soir avoir décidé de «ne plus autoriser» la chaîne française à opérer en Algérie, l'accusant d'avoir dans ce reportage diffusé dimanche — intitulé «L'Algérie, le pays de toutes les révoltes» — porté «un regard biaisé sur le Hirak» et de l'avoir fait réaliser par une équipe munie d'une «fausse autorisation de tournage».
Dans un communiqué publié mardi, M6 a assuré que ce reportage, diffusé dans le magazine «Enquête exclusive», a bien été réalisé par une équipe qui bénéficiait d'une autorisation de tournage délivrée initialement en mai 2018 et prolongée plusieurs fois jusqu'en 2019. L'équipe de tournage a d'ailleurs «été contrôlée à plusieurs reprises par les autorités algériennes», qui l'ont laissée travailler au vu de cette autorisation.
En revanche, d'autres demandes d'autorisation présentées par Enquête exclusive en mars 2020, pour pouvoir filmer des séquences en plateaux depuis Oran, ont elles été refusées par les autorités algériennes et elles «n'ont donné lieu à aucun tournage en Algérie», assure la chaîne. «M6 renouvelle sa confiance au producteur (du reportage) Patrick Spica ainsi qu'aux journalistes qui ont réalisé cette enquête dans le respect des principes déontologiques attachés à leur profession», a ajouté la chaîne, ajoutant que «les évolutions de la société algérienne constituent un sujet d'intérêt général qui mérite d'être traité dans le cadre du droit légitime à l'information du public». Dans le même élan, M6 «demande aux autorités algériennes de revenir sur leur position de boycott afin de poursuivre de façon objective et sans aucune polémique sa mission d'information».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.