La "liste ouverte" pour contrer la "chkara"    L'Algérie "tenace face aux ennemis d'hier et d'aujourd'hui"    7 longues années d'attente    259 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Tournoi de l'UNAF (U17): entame réussie pour les Verts    Mondial 2021 de handball. Portugal 26 – Algérie 19 : Réaction encourageante du sept national    Barca : Lionel Messi ne sera pas lourdement sanctionné !    Saisie de 376 millions de centimes en faux billets à Annaba    Numérisation de la CNAS : Les arrêts de travail déclarés via le portail El Hanaa    L'Algérie concernée par la mise à jour de l'OMI    Le CPE en hibernation    Session de formation aux métiers de l'export    "Les étudiants doivent éviter les fausses déclarations"    «Pour des raisons électorales ou intérêts calculés, les démocrates ont pactisé avec les islamistes»    Le Conseil de sécurité diffuse les propositions de l'UA    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Quand Suzanne Tamim crie justice !    Arrêt prématuré d'un test des moteurs de la fusée géante SLS    Les Européens appellent Téhéran à la raison    Saïd Chengriha lors de sa visite hier à Béchar : «Nous mettrons en échec tous les desseins hostiles»    Après 20 mois de détention, le sort de Ali Ghediri toujours pas connu    Prolongation de mandat    Mercato exceptionnel du 25 au 31 janvier    "Le plus difficile reste à venir"    Enquête    Affaire GB Pharma : Le procès en appel reporté    Le lieu de stockage du vaccin anticovid gardé secret    Caravane médico-sociale au profit des habitants    La radio locale sensibilise aux dangers du monoxyde de carbone    Un mort et 14 blessés dans un accident de la circulation    Résidences de formation pour les praticiens du 4e art dans le Sud algérien    Hommage à Abou Laïd Doudou, l'homme de lettres    Lancement prochain de fouilles archéologiques à Portus Magnus    À la découverte de la musique actuelle africaine    Une solidarité efficace et autonome    Une quête de l'Histoire d'un peuple    Un citoyen tombe du 5èm étage d'un immeuble en construction    Mostaganem: Incendie sur un bateau de pêche    Direction générale des impôts: Nouvelles modalités de radiation du registre de commerce    Pénétrante portuaire: Des instructions pour accélérer le projet et le livrer par tronçons    Principes et autres considérations    LA TRITURE    MC Oran: Le Mouloudia méritait mieux    JS Saoura: Une efficacité à améliorer    Est-ce la bonne statue?    222 nouveaux cas, 181 guérisons et 5 décès    L'Algerie se tourne vers l'Afrique    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les facteurs dopants
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 11 - 2020

L'effet d'annonce de la mise sur le marché de vaccins anti-Covid-19, qui a créé l'immense espoir d'une victoire sur la crise sanitaire, a également renforcé, immédiatement, la confiance des marchés internationaux en une reprise de l'économie mondiale. Les vaccins anti-Covid-19 qui font l'actualité en cette fin d'année 2020, ont dopé le marché pétrolier, en premier lieu, à cause des prévisions d'un rebond de la demande, renforcée par un horizon dégagé des incertitudes grâce aux assurances d'une maîtrise de la situation sanitaire, qui permettrait un retour de l'activité commerciale locale et internationale à l'ombre de la levée des freins aux moyens de transport. Voilà pourquoi les espoirs de campagnes de vaccination massives contre le Covid-19, qui devraient commencer avant la fin de l'année dans certains pays, sont une bonne nouvelle pour d'autres dont les économies sont fortement liées à l'exportation des hydrocarbures. Les cours du pétrole ont, en effet, gagné de nouveau du terrain mardi 24 novembre, avec un baril touchant même un plus haut depuis huit mois et demi (le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier gagnait 0,96% par rapport à la clôture de lundi, atteignant 46,50 dollars).
Mais est-ce la seule et unique raison qui a revigoré le marché pétrolier ? Selon les experts, le rebond enregistré ces derniers jours est intimement lié à l'effet d'annonce de la campagne de vaccination massive qui sera lancée avant la fin de l'année en Europe et au début de l'année 2021 aux Etats-Unis, avant sa généralisation à travers la planète avec la mise sur le marché d'autres vaccins produits par des laboratoires russes et chinois, à des prix abordables, toutefois il ne faut pas ignorer d'autres paramètres qui participent à cette bonne santé du baril de pétrole. On parle également de la chute des réserves mondiales de pétrole et l'hiver qui pointe du nez et qui est toujours un facteur de rebond de la demande mondiale. Aussi, certains observateurs n'excluent pas un lien de la hausse du prix du baril de pétrole avec la récente frappe des Houthis du Yémen sur l'usine du géant pétrolier Saudi, Aramco, à Jeddah, qui avait fait un «grand trou» dans le toit d'un réservoir de pétrole, déclenchant une explosion et un incendie. En septembre 2019, des attaques similaires contre des installations d'Aramco dans l'est de l'Arabie saoudite avaient provoqué d'importants dégâts, réduisant momentanément de moitié la production de pétrole du pays et donné un accès de fièvre aux cours du brut, rappelle-t-on dans ce contexte. Sans oublier l'accord Opep et Opep+ sur la réduction de la production mondiale, qui a permis d'équilibrer l'équation prix-production, et qui sera certainement renforcé par une reconduction de trois à six mois lors de la réunion des pays membres de l'Opep le 30 novembre prochain, sous la présidence de l'Algérie. On voit bien, donc, que si le marché pétrolier est revivifié par le vaccin anti-Covid-19, il n'en demeure pas moins sensible à la moindre brise qui viendrait des quatre points cardinaux. Mais, d'une manière globale, le baril de pétrole recouvre peu à peu sa valeur réelle qui devrait tourner autour des 60 à 70 dollars. Et, les experts estiment dans ce sens que «bien que la demande mondiale de pétrole soit encore bien inférieure au niveau de 2019, la voie du prochain rebond est désormais claire pour tout le monde et les marchés financiers ajustent les prix en conséquence».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.