Le Président Tebboune appelle au changement des mentalités et met en garde contre la contrerévolution    La liste s'allonge au fil des jours    Les contrôles seront renforcés au niveau des établissements pharmaceutiques    Une édition amputée de la participation étrangère    Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison    Un front contre la normalisation avec l'Etat d'Israël    Le CRB, le MCA, l'ESS et la JSK exempts du tour préliminaire    Dernière ligne droite pour les Verts    Cap sur Omdourman    Un corps sans vie retrouvé au bord d'une falaise de la plage Cap Rousseau    Fermeture de la route menant au siège de la Wilaya    «La sécurité et la stabilité d'abord...»    Le danger de la polarisation    Le principal opposant retire sa candidature    Euro-Med Monitor exprime sa profonde inquiétude    Une exposition plurielle sur l'Algérie à Marseille    Des associations s'opposent au contrôle d'identité au faciès    La parabole fraternelle de Robert Namia    Les soupçons de Tebboune    Forte hausse des fonds circulant hors banques    Priorité à la production nationale    4 décès et 163 nouveaux cas    L'avenir de Zemmamouche en question    ESS-Orlando Pirates au Ghana    CAF : Ahmad Ahmad sera fixé sur son sort aujourd'hui    FAF-SAS : Audience au TAS le 4 mars    Algérie Télécom à El Tarf : Les clients toujours insatisfaits    Marasme social à Souk Ahras : Chômage, droits bafoués et grogne syndicale    Le confinement partiel prorogé dans 19 wilayas    Les instructions de Tebboune    Le ministre ordonne sa fermeture    «Le rapport Stora a été mal compris»    Lecture scénique des "Filles de Bernarda" au TNA    "Les œuvres inachevées sont celles qui aboutissent le mieux"    Aïn Témouchent : Concours de photo : le niveau s'améliore    Exposition de peinture de l'artiste Hakim Tounsi à la villa Abdellatif à Alger : De la magie et de l'émotion à profusion    32e anniversaire de la disparition de Dda Lmulud : L'apport de Mammeri à la préservation de la poésie populaire    Nécessité d'intensifier l'activité culturelle dans toutes les communes du pays    Ce nuage rouge sang entre l'Algérie et la France    Accord de libre-échange UE/Maroc: La Cour de justice de l'UE examine le recours du Polisario    Du verbiage et des actes    Bouira - Monoxyde de carbone : 4 personnes secourues    L'étude de près de 50.000 demandes de logement se poursuit: Plus de 16.000 dossiers étudiés et 5.129 rejetés par les commissions    Le discours officiel à l'épreuve    Tiaret: Le théâtre s'éveille    Président Tebboune: Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé    Président Tebboune: l'ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique    La Seaal annonce des coupures dans plusieurs communes d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nettoyer le pays de qui et de quoi ?
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 01 - 2021

«Affaire» après «affaire» et ensuite une autre «affaire dans une autre affaire», les Algériens en ont plein le nez de ce feuilleton qui n'en finit plus. Mais que faire en attendant de guérir le pays de tous ses maux sous le sceptre de la nouvelle République ? Se forcer à sourire jaune rien qu'à écouter ceux en charge de la nouvelle marmite nationale qui jurent par tous les dieux qu'il n'y aura pas le feu durant cette année qui commence, même si tous les pompiers du pays se tiennent sur le pied de guerre ?
«El houkouma fiha oua âaliha», a lâché le Président sur un ton badin, avant de quitter Alger pour poursuivre ses soins au pays d'Angela Merkel. En plus clair, le travail du staff gouvernemental aux manettes du pays n'est pas jugé «satisfaisant» par le premier magistrat du pays. Et pourtant, l'équipe Djerad est considérée comme étant la «plus pléthorique» dans les annales politiques du pays. Fatigué, blasé, abusé, blousé, taxé, retaxé, grugé, l'Algérien lambda a d'abord besoin de respirer avant de manger, aller à l'école, s'habiller, ou même voyager à l'étranger.
La priorité pour la nouvelle équipe gouvernementale que le Président s'apprêterait à désigner sera, aussi et surtout, de «nettoyer» le pays, devenu un repaire grandeur nature de toutes les «mains baladeuses» et autres aigrefins en col blanc, Ouyahia le «joaillier» mis à part ! Mais pourquoi, soixante berges depuis le recouvrement du soleil de la liberté, l'on n'arrive toujours pas à nettoyer le bled de toutes ses mains baladeuses ? Mais nettoyer tout le pays de quoi, de qui, quand, comment, et pourquoi ?! Après avoir pris le mauvais pli de nettoyer sa maison en cachant toute la poussière sous le grand tapis du salon national, le pays fera-t-il comme celui qui nettoie à grande eau sa demeure, en jetant tout avec, y compris ceux qui l'occupent ? Parce que les Algériens sont un peuple-bouclier contre un pays antichoc, l'heure est à savoir s'il faille nettoyer nos rues trop sales, nos cités décrépies, nos villes polluées et laisser nos mentalités en jachère ? Un peu comme celui qui prend le soin de «laver» sa conscience avant de faire ses ablutions, à quoi sert-il de prier si l'on prêche dans le désert, la question «dialectique» n'étant pas celle de faire son travail, mais surtout de le bien faire?! Aussi vrai que le grand «lessivage» commence d'abord par faire la révolution dans nos caboches, rien ne sert à sortir le karcher lorsque la «crasse» n'est pas là où l'on pense qu'elle se «niche».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.