Election des rédacteurs de la nouvelle Constitution    Le pays affiche une croissance négative de 3% au premier Trimestre 2021 : La Tunisie au creux de la vague    Marché du livre : Des mesures d'encadrement présentées au gouvernement    Prix Ali-Maâchi du Président de la République : Appel à candidature    Evocation innovante de la mémoire meurtrie    Législatives: l'ANIE réitère son engagement d'accompagner les candidats    Le Conseil de sécurité se réunit après des destructions à Ghaza    Alger: 1047 affaires liées à la drogue élucidées durant le mois du Ramadhan    Manque d'assiettes foncières à Sidi Abdellah : De nouvelles dispositions prises    Restaurants fermés après l'Aïd : Service minimum pour la capitale    Le Conseil de la nation prend part à la session du printemps de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN    Journées cinématographiques de Carthage: les candidatures ouvertes jusqu'au 15 août    Atlético : Suarez a une préférence pour son avenir    Apprenez pourquoi le sucre est mauvais pour notre corps    Nice - Atal : "Djamel (Belmadi) veut mon bien et j'ai confiance en lui"    Les enseignants agressés par la frustration de l'inaccessible    Football - Ligue 1: La bataille du podium lancée    Le sionisme : dernier foyer colonial purulent de l'impérialisme occidental    Praticiens spécialistes : Les assurances du ministre de la santé    Le casier 2 du centre d'enfouissement en feu depuis une semaine: La population des localités environnantes suffoque    Bilan des différents services des UMC du CHUO: Plus de 57.000 consultations et 10.303 hospitalisations au premier trimestre    L'extrémisme des états    Palestine occupée: Massacre à huis clos    116e marche du vendredi : Des dizaines d'arrestations dans plusieurs wilayas    Dréan: Déraillement d'un train de transport de minerai    Les (mauvaises) manières du «discours»    Nouvelle opération de déstockage    L'Anie sous haute surveillance    Le coup est jouable    Paris en eaux troubles pour Icardi    Agüero, ce sera après la finale de la C1    135 nouveaux cas et 6 décès en 24 heures    Le bouclier juridique    «L'Algérie a une chance d'engager le changement»    Les causes d'une déconfiture    L'ouverture des frontières au menu    20 millions aux préparatifs de la saison estivale    L'Algérie a-t-elle évité la 3e vague?    Réception de 3.400 doses    "La situation épidémiologique est maitrisée"    Nos villes devenues de nouveau,«fantômes»    Vers une seconde conférence internationale    Deux millions de Palestiniens affectés par les attaques    «Les prix baisseront au plus tard demain»    Pari réussi pour Belaribi    «Ecrire en langue Tamazight est un devoir»    Héliopolis de Djaffar Gacem en salles à partir du 20 mai    Boussad Boudiaf emporté par la Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LE FOOT, MASTODONTE INDUSTRIEL
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 02 - 2021

Il arrive souvent que la réflexion soit interpellée pour s'interroger sur des tableaux et des faits surprenants et nous laisser quelque peu pantois. Quelques fois, défilent des images très inattendues, à première vue compliquées à comprendre, et s'avèrent d'une simplicité mordante jusqu'à laisser convaincre que le génie humain est d'une simplicité désarmante.
Au cours du dernier match joué par l'équipe de football barcelonaise, des inscriptions en caractères chinois étaient plaquées sur le dos de chaque joueur et poussaient l'obligation de comprendre de quoi au juste il retournait. Publicité ou sponsoring d'une entreprise chinoise ? Renvoi indicatif plaisant et galant à la grande fête annuelle du pays de Mao ? Une manifestation de subordination envers un riche nouvel actionnaire venu de loin ? OPA d'un important mécène accouru pour sauver le club catalan de ses déboires ? Rien de tout cela, et en grattant la tête et en forçant l'observation, on se rend compte que les inscriptions n'étaient pas les mêmes et qu'il s'agissait, pour l'inculte observateur, des noms des joueurs fixés sur chacun de leurs maillots. On apprendra après moult explications que le même procédé avait été opéré au Qatar par l'équipe en utilisant des caractères arabes.
Il était question tout simplement de marketing pour une large opération de vente de tee-shirts qui doit rapporter gros. Le marché chinois, avec près de ses deux milliards d'habitants, représente évidemment une aubaine à saisir et imagine aisément les gains susceptibles d'être glanés.
Mais le plus important dans cette convocation de la pensée est la comparaison qu'elle impose pour comprendre que le football professionnel n'est ni une pratique d'ignorants ni de rêveurs désopilants qui attendent une subvention financière d'une mairie ou d'une wilaya qui ont déjà fort à faire pour se débarrasser de leurs désuétudes. Le domaine est autrement plus sérieux et le sport est devenu en tout point de vue une industrie mastodonte.
L'exemple catalan dans la manipulation calculée des langues arabe et chinoise est la preuve que la hardiesse du jeu de pieds est devenue une création économique et industrielle et que courir derrière un ballon dans un stade n'est pas l'offre d'un plaisir pour autrui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.