Bouira : Deux manifestants placés sous mandat de dépôt    L'Agence nationale du sang célèbre la Journée mondiale du donneur de sang    Hand/ Championnat Excellence (messieurs) : le GS Pétroliers déclare forfait pour les play-offs    Logements AADL: des instructions pour l'examen de la 2ème vague de recours des souscripteurs de l'AADL 2013    Enseignement professionnel: création d'un centre de formation dans les énergies renouvelables à Cherchell    Coronavirus: 354 nouveaux cas, 242 guérisons et 8 décès    11.000 policiers mobilisés pour garantir la couverture sécuritaire des épreuves du BEM    Dossier sahraoui: le Maroc enchaine les camouflets    Coupe Billie Jean King: "On s'attend à un niveau assez élevé"    Espagne : Luis Enrique envoie un message à Eriksen    La 26e journée se jouera vendredi et samedi    L'Algérien Fethi Nourine (-73 kg) qualifié aux JO de Tokyo    El-Hamri cale au mauvais moment    Vive polémique entre Macron et Johnson    28 millions de dollars pour un vol dans l'espace avec Jeff Bezos    Des mesures spéciales au niveau des plages ?    Le record mondial de l'association Errakim de Médéa    L'Unicef et l'OIT promettent d'éliminer le travail des enfants    Sonatrach et des sociétés danoises en quête de partenariats    Choc et impact !    La saturation risque de compromettre les programmes de logements    Un déficit de 45% de la production céréalière    3 soldats tués et 4 autres blessés    CES LOIS QUI FONT LE LIT DU FEMINICIDE    Cité Kouhil Lakhdar à Constantine : Un nouvel effondrement inquiète les habitants    3400 affaires élucidées et 3799 suspects arrêtés en mai dernier    AEP à Alger : Instructions fermes pour un approvisionnement régulier    Vaccination contre la Covid à Annaba : 41% de la population ciblée touchés    La Journée nationale de l'artiste célébrée    Le ministère de la Communication retire l'accréditation à France 24    Ministère des Finances: L'économie se remet progressivement de la crise Covid-19    Tiaret - Foncier industriel : 24 hectares inexploités récupérés    DNA - Ligue 2: Les probabilités à deux journées de la fin    En attendant la proclamation des résultats: Un taux de participation de 30,20% aux législatives    Tribulations d'un raboteur d'urnes !    L'Egypte rejette les mesures unilatérales de l'Ethiopie    Moyenne du taux de participation de 30,20 %    Le FLN «rafle la mise»    La longue nuit du dépouillement    Le discours politique sans impact    «C'est un jour heureux pour l'Algérie»    Le choc post-traumatique de la barbarie israélienne    «Je deviens Ifru Nomade!»    Un livre sur les victimes des traumatismes    Premier festival sur les plantes médicinales en Algérie    Un colloque virtuel sur l'économie informelle et les inégalités de genre    Le livre sur la question kabyle disponible en Algérie    Me Abdelkrim Khaldi tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





116e marche du vendredi : Des dizaines d'arrestations dans plusieurs wilayas
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 05 - 2021

Des dizaines de manifestants ont été arrêtés lors de la 116e marche du vendredi à Alger, mais également dans plusieurs wilayas dont Constantine, Médéa, Annaba, Mostaganem, Tlemcen, Béjaïa, Bouira, Tizi Ouzou, Tiaret, Sétif, Jijel, Biskra, Skikda, Oran, Guelma et d'autres villes du pays.
A Alger, même des secouristes n'ont pas échappé aux arrestations, selon la page Facebook du Comité national pour la libération des détenus (CNLD). On note que parmi les personnes arrêtées figurent des journalistes et photographes de presse, des universitaires et des personnalités politiques (cas du président du RCD). A noter également qu'aucune violence n'a été enregistrée de la part des manifestants.
Si la plupart des personnes arrêtées, dont des femmes, ont été libérées après plusieurs heures passées dans des commissariats, d'autres ont été placées en garde à vue pour être probablement présentées aujourd'hui devant le procureur de la République.
Parmi eux la journaliste Kenza Khettou, des étudiants et des manifestants dont certains ont été arrêtés chez eux avant la marche (cas de Okba Mouaouka à Biskra, selon le CNLD).
A Alger, un impressionnant renfort policier a été déployé tôt dans la matinée de vendredi dans de nombreux endroits de la capitale, en particuliers devant les mosquées des quartiers populaires (Bab El Oued, Belouizdad, Place 1er Mai…). Selon de nombreux témoignages, des arrestations ont été opérées avant le début de la marche (avant même la prière du vendredi). A Bab El Oued, la marche a été réprimée à coups de matraques, selon plusieurs vidéos postées sur Facebook. Après plusieurs heures passées dans un commissariat, l'universitaire Ahmed Ben Mohamed (déjà arrêté et incarcéré en 2019) et l'économiste Smaïn Lalmas ont été relâchés dans la soirée de vendredi.
Toujours à Alger, le CNLD avait annoncé vendredi l'arrestation de «secouristes bénévoles du groupe Djazair Secours (association agréée)» interpellés «vers 15h par des éléments de la police en civil».
A Tizi Ouzou, parmi plusieurs personnes arrêtées, un enfant de 6 ans, le «petit Nassim», a passé «6h au commissariat avant qu'il ne soit relâché avec sa famille», annonçait vendredi vers 17h la page Facebook du CNLD. A Constantine, le chercheur en histoire Hosni Kitouni a passé plusieurs heures dans un commissariat avant d'être relâché avec d'autres manifestants. A Annaba, des universitaires, dont des femmes, ont également été arrêtés, avant d'être libérés après plusieurs heures de détention dans des commissariats.
«Appel à témoin»
Toujours selon le CNLD, à Sétif, parmi plusieurs dizaines de manifestants arrêtés, «23 ont été placés en garde à vue». «Au total, 23 personnes des 120 arrêtées aujourd'hui sont placées en garde à vue et seront présentées devant le procureur du tribunal de Sétif dimanche 16 mai 2021», annonce la même page qui publie les noms de plus de 14 personnes.
Par ailleurs, vers 13h, dans la journée d'hier, la page du CNLD a annoncé que des familles de plusieurs personnes arrêtées vendredi à Alger sont restées sans nouvelles des leurs. Dans un «appel à témoin» lancé hier, le CNLD affirme : «Les marches du vendredi 14 mai 2021 ont connu une répression incroyable et des arrestations dans 23 wilayas au moins, dont les plus touchées sont Alger, Annaba, Sétif et Tizi Ouzou. Plusieurs personnes arrêtées, dont on ignore le nombre et même l'identité, notamment à Alger n'ont pas encore été relâchées et leurs familles et proches cherchent toujours des informations sur eux. Prière de nous signaler les noms des personnes arrêtées et de nous envoyer par messagerie de la page les noms et photos avec wilaya d'arrestation de toutes les personnes non annoncées pour le moment afin de lancer les alertes».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.