Un premier bilan fait 26 morts    Fin de mission pour les administrateurs    Afrique nous voilà!    La recherche scientifique est la seule voie    «Le bien-être individuel est lié à l'action collective»    Incorrigible Makhzen!    «Il reproduit les pratiques des groupes terroristes»    La presse marocaine prend le relais    Algérie-Brésil en France?    Lagraâ veut partir    Deux nouvelles médailles en judo    La justice rouvre de nombreux dossiers    Le Maroc c'est toujours... kif-kif    «Il faut revoir la gestion des ports de pêche»    «Raïssouni se trompe de cible»    Demain, l'ascension d'Azrou N'Thor    «Décoloniser la préhistoire algérienne»    Vingt-six foyers d'incendies enregistrés à travers neuf wilayas du pays    Tiaret: réalisation prochaine de deux stations pour améliorer les prestations en matière d'électricité    Tebboune présente ses condoléances    L'Algérie a joué un rôle pionnier dans l'appui aux mouvements de libération dans plusieurs pays africains (Djoudi)    Soixantenaire de l'Indépendance: une cérémonie littéraire au Palais de la Culture à l'occasion de la Journée nationale de la poésie    Congrès de la Soummam (Bejaia), un moment décisif sur le chemin de la victoire    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 / Kick-boxing : l'Algérie décroche trois médailles de bronze    La commission de la fatwa du ministère des Affaires religieuses condamne les propos provocateurs de Raïssouni contre l'Algérie    Décès du caricaturiste Benaouda Taouche    Envoi d'aides humanitaires au Sénégal suite aux inondations dans ce pays    Voile / Championnat de Tunisie : l'Algérie présente avec treize athlètes    Karaté / Jeux de la solidarité islamique : l'Algérie en bronze par équipes dames    Quatre éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Céréaliculture: rappel aux producteurs l'obligation de livrer leurs récoltes aux CCLS    Ronaldo fait une promesse pour dans quelques semaines    Clôture du 11e Festival culturel chaâbi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Comme une pilule de suicide !    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    15 pays y prennent part    Le ministère la culture la célèbre en août    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tlemcen: Des commerçants du centre-ville interpellent ... les futurs élus
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 11 - 2021

Les commerçants de Derb Sidi-Hamed, El Kissaria, Bab El Djiad, la Rue Basse, Blass El Khadem et R'hiba, qui se plaignent de la baisse de la fréquentation et de la perte de vitalité commerciale du centre-ville depuis le transfert de la station d'autobus des voyageurs de R'hiba vers la nouvelle gare routière d'Abou Tachfine depuis 2019, portent aujourd'hui un grand espoir sur les futurs élus de l'APC de Tlemcen pour le devenir de leur commerce de proximité. Ils souhaitent la relance de leurs activités commerciales et le retour de certaines liaisons de bus à ce centre-ville névralgique, qui constitue un tissu prépondérant pour ces commerçants.
Dans cette volonté de soulager le centre-ville des encombrements et autres nuisances causées par les autobus fréquentant quotidiennement cette gare routière de R'hiba, les autorités locales ne sont-elles pas allées trop vite au détriment de petits commerçants ?
La question sans cesse posée mérite réflexion, surtout que ces dizaines de commerçants ont été rudement touchés par les impacts néfastes du coronavirus et des mesures prises par les pouvoirs publics pour prévenir la contamination et la propagation du Covid-19 et ce à l'instar des activités économiques, transports, soins de santé et le tourisme local qui ont également subi les conséquences de la pandémie. « Nous avons vraiment reçu un coup dur à cause de cette décision injuste de transfert des autobus de transports de voyageurs des localités périphériques vers la nouvelle gare. Cette décision a été malheureusement prise sans faire participer les commerçants et personnes concernés par ces évolutions nécessaires. A cause de tout cela, beaucoup de commerçants ont décidé de mettre la clé sous le paillasson ou s'en aller en périphérie de la ville et à Imama car il y a aujourd'hui peu de clients qui fréquentent leurs boutiques d'épiceries, de prêt-à-porter et quincailleries ainsi que les salons de coiffure, les restaurants, les cafeterias et magasins d'habillement ! », se lamentent des commerçants de la rue de Sidi Bel Abbès, qui regrettent cette situation.
Les commerçants de ce centre-ville sont nombreux à souhaiter que ce problème soit réglé par les futurs élus de l'APC. D'autres propriétaires de boulangeries, pâtisseries, boucheries et boutiques de service et autres produits manufacturés (non-alimentaires) de Blass Khadem, Derb Sidi-Hamed, El Kissaria et de Bab El Djiad sont du même avis. « Les futurs élus doivent revoir cette décision irréfléchie qui a tué le commerce au centre-ville de Tlemcen et engendré des impacts négatifs sur la fréquentation du centre-ville ! Les élus locaux, les parlementaires et tous les services concernés doivent réagir pour permettre aux autobus des localités avoisinantes de stationner au niveau de la station de R'hiba, afin de faire revivre les activités commerciales de centre-ville emblématique de la ville. C'est même une priorité pour les futurs élus qui doivent agir rapidement, pour traiter ce problème de fond et dynamiser le commerce de ce centre-ville, qui a besoin de rues piétonnes, de commerces alimentaires, des transports en commun et des espaces verts, mais aussi des cinémas et des terrasses », ajoutent ces commerçants du centre-ville, qui ont beaucoup souffert pendant la crise sanitaire de Covid-19. En effet, il suffit de se promener dans ce centre-ville pour établir le constat. Certains magasins ont fermé, d'autres chôment. Les bus ne passent pas très souvent, ou alors ils sont dévolus à des associations et visiteurs de la ville, les terrasses donnent sur des ronds-points embouteillés, l'espace public de Blass Khadem est dégradé et réduit à la portion congrue. Tlemcen a besoin d'évoluer...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.