La société civile en question    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Les dernières retouches    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    «Il y a le feu au lac!»    Les directeurs des CEM se rebellent    Sonatrach se diversifie    Lala Aïni tire sa révérence    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Accession en Ligue 1: le Président Tebboune félicite l'USM Khenchela et le MC El Bayadh    La loi portant régime général des forêts bientôt sur la table du gouvernement    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Real Madrid : Trois noms pour renforcer l'attaque    L'Emir Abdelkader, un homme, une foi, un engagement...    Mémoires de Sadek Hadjeres. Tome 2    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Migration internationale: l'approche algérienne exposée devant l'AG de l'ONU    Naftal: des projets d'investissement de plus de 250 Mds Da pour les 5 prochaines années    JM-2022 : le complexe de tennis d'Oran aux normes internationales    Sahara occidental: l'activiste américaine McDonough déterminée à dénoncer les pratiques répressives du Maroc    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    Raison politique ou économique ?    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    L'armée s'engage    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tlemcen: Le cri d'alarme d'un chef de service et les assurances du DG du CHU
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 01 - 2022

Chef de service de chirurgie pédiatrique (CCI) à l'EHS mère et enfant, le professeur Abderrahim Baba Ahmed lance un cri d'alarme. Depuis trois semaines, certains enfants frappés de défaillance vitale grave (Polytraumatisme, poly-fracture, poly blessure, contusion thoracique et abdominale, occlusion intestinale, choc septique et urgences chirurgicales néonatales, etc.), ne pouvaient plus accéder aux urgences chirurgicales pédiatriques, qui les prend en charge dans cette structure relevant du centre hospitalo-universitaire (CHU). Lundi matin, des médecins spécialistes et agents paramédicaux de ce service ont observé, un sit-in devant le parvis de cet établissement hospitalier spécialisé. Ce piquet a été organisé afin de « dénoncer la situation gravissime induite par une décision hâtive et irréfléchie, prise il ya trois semaines, par la direction générale du CHU, en donnant un ordre pour l'installation dans notre service des lits de malades adultes hospitalisés. Ce transfert serait malvenu et prématuré car le service d'urgences chirurgicales pédiatriques s'est retrouvé privé de presque des deux tiers vitaux de son espace ! Il nous reste actuellement qu'un petit espace de 25 m2 comportant trois box de consultation», dénonce Pr. Abderrahim Baba Ahmed. Et d'ajouter : «On est complètement privés de sources d'aspiration et d'oxygène, de salle de déchoquage, de salle de soins, de chambre de garde et ce qui est plus grave encore c'est que le couloir et l'un des box de consultation de 9 m2 ont été forcément réservés pour hospitaliser des enfants malades de la garde. Comment pourrait-on assurer des soins aux enfants malades qui nous parviennent à longueur d'année non seulement des quatre coins de la wilaya de Tlemcen mais aussi d'autres wilayas. Notre souhait c'est que ce problème se règle dans les plus brefs délais afin de ne pas pénaliser encore cette population venant de loin et surtout pour préserver la bonne réputation du service, qui a toujours fait preuve de sérieux et de motivation notamment durant cette crise sanitaire de la pandémie de Covid-19, qui a aussi sauvé des malades qui étaient vraiment dans un état précaire ». Le Pr. Baba Ahmed lance un appel au wali et au ministre de la santé et de la réforme hospitalière, afin d'intervenir le plus tôt possible pour «remettre de l'ordre, remettre les choses à leur place et soulager rapidement la souffrance des enfants malades innocents au niveau des urgences chirurgicales pédiatriques de la CCI de Tlemcen ».
Contacté sur ce sujet, le directeur général du CHU de Tlemcen , M.Mazouni, s'est dit « étonné des déclarations mystérieuses et inexpliquées » du chef de service de la CCI, soulignant que « cette décision de récupération de deux salles d'hospitalisation propres au CHU entre dans le cadre de la nouvelle organisation visant à étendre et à soulager les urgences médico-chirurgicales, pour une meilleure prise en charge de tous les patients surtout après la délocalisation des urgences pédiatriques médicales vers l'ex-annexe de formation paramédicale et ce, en concertation avec le directeur de la santé, sachant qu'un nouveau siège va abriter les activités de la CCI est en voie d'achèvement ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.