Brest : La promesse de Belaili pour la saison à venir    PSG : Départ inattendu de Xavi Simons    Real : Ceballos va prendre une décision    Traversée du «Tassili II» Marseille-Skikda quasiment vide: Une action délibérée    Chlef: Parer aux coupures d'électricité    Industrie pharmaceutique: La facture d'importation d'insuline réduite de 50% en 2023    Drame de Melilla: Le Maroc tente une diversion, Alger répond    Facteurs défavorables    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    Affaire Sonatrach-Saïpem: Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison    JSM Tiaret: Un parcours satisfaisant mais...    17 ha de blé, 16.000 arbres fruitiers et 20.000 poussins ravagés par le feu    Enseignement supérieur: Assurer l'employabilité des diplômés universitaires    Des opérations de contrôle inopinées des transporteurs: Des mesures pour veiller au respect du nouveau plan des transports    Surfer prudent, surfer intelligent    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    Le président Tebboune reçoit le secrétaire général de l'Unpa    562 véhicules livrés    Les start-up pour briller    Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison ferme    Luis Suarez à River Plate?    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Loukal rattrapé par la justice    La session prolongée au 15 juillet    Le mot de Lamamra à la diaspora    «Chaud» sera l'été...    Le service d'addictologie inauguré    Le CHU sera concrétisé    Ces obstacles à franchir    Du 30 juin au 5 juillet à Oran et Sidi Bel Abbès    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    JM-Oran-2022 (4e journée): programme des athlètes algériens    Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une coopération heureuse et profitable
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 05 - 2022

Les représentants du patronat français étaient hier à Alger. La visite représente une offensive amicale pour débroussailler un terrain de coopération encore en jachère où des possibilités d'échanges sont nombreuses et très variées bien que plus d'une centaine d'entreprises françaises active déjà en Algérie. Mais le niveau de coopération actuel est bien en deçà de ce qu'il doit être entre deux pays avec une histoire partagée, certes avec parfois des étapes douloureuses que les autorités des deux pays tentent de dépasser. Les traits d'union de différentes natures, tant territoriales qu'humaines entre les deux nations voisines sont à l'évidence un terreau propice pour une convergence solide de leurs intérêts et pourraient offrir des perspectives très avantageuses.
Tout entrepreneur d'où qu'il vienne n'est pas un mécène. Fructifier ses avoirs est son seul souci et son indémontable philosophie. Il s'y applique parfois contre les intérêts de son propre pays pour se plier à la loi de l'économie de marché et aux règles que lui impose une compétitivité infernale mondiale qui broient les enfants de chœur et ceux qui ne tiennent pas compte de la situation actuelle totalement bouleversée du monde.
Les non-dits ne font pas bon ménage avec les affaires. Ils donnent naissance à la suspicion quand les considérations de géostratégie sont mises en avant et quand la priorité leur est accordée.
Les points de vue d'une objectivité remarquée étalés avec franchise hier par les représentants des patronats algérien et français sont de bons augures. Les uns comme les autres ont eu la maturité et la sagesse de ne pas tourner autour du pot. Ce sont cette maturité et cette sagesse qui sont nécessaires pour insuffler une nouvelle dynamique de coopération saine entre deux Etats souverains.
Les hommes d'affaires français reconnaissent unanimement que l'Algérie est un vaste chantier où les opportunités d'échanges sont énormes. Elle est en phase de profonde transformation pour s'adapter au monde nouveau. Le récent code d'investissement est un gage de disponibilités rassurantes et plurielles. Dès lors l'équation est simple. Pour tous les investisseurs, les suspicions et les arrière-pensées écartées, il suffit de juxtaposer les intérêts communs pour une coopération heureuse et profitable pour toutes les parties.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.