Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    Loin d'être un discours de consommation    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    «Seul le droit international doit primer»    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    L'heure de la convergence patriotique    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Djezzy: Mahieddine Allouche nommé DG par intérim    Electricité: L'Algérie prête à augmenter les quantités exportées vers la Tunisie    La virtualité des PIB et des PNB    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Selon le rapport d'un institut américain: L'Algérie a réussi à contrer la menace terroriste    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: Le propriétaire de la société «Future Gate» condamné à six ans de prison    D'une valeur de 2 millions d'euros: Du matériel médical périmé saisi, trois arrestations    Pour sécuriser les accès au pôle urbain Zabana: Le chantier de deux bretelles et d'un rond-point relancé    Quatre Palestiniens tués par l'armée sioniste    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Tlemcen: L'artiste peintre Abdelkamel Bekhti n'est plus    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Mila: 17 biens culturels retenus au projet d'itinéraire touristique de la wilaya    L'hirondelle qui en appelle au printemps...    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Equipe nationale U18: L'urgence d'un système de développement
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 02 - 07 - 2022

Tous ceux qui sont en charge d'une équipe dans une compétition de quelque importance que ce soit, vous le diront : Rien n'est plus agaçant lorsque cette équipe alterne le bon et le moins bon, provocant le doute quant à son véritable niveau. Même les observateurs les plus attentifs y perdent leur latin et se posent des questions. C'est justement le cas de l'actuelle EN U18 qui, après un authentique exploit face au tenant du titre, l'Espagne, se fait contrer par un outsider, le Maroc, alors que tout le monde attendait une confirmation et la porte ouverte vers la demi-finale. Aussi, force est de reconnaître que le sélectionneur Mourad Slatni a fait preuve d'objectivité lorsqu'il avait signalé la préparation insuffisante de ses poulains, avec deux rencontres seulement alors que les Français en avaient…18, dans les jambes.
Par ailleurs, avant ce choc, il avait mis l'accent sur un effectif de 18 éléments amoindri, en outre, par l'absence de certains cadres occupés par leur examen du baccalauréat, les deux blessures et la suspension d'un défenseur, expulsé face au Maroc.
Du côté français, et comme il fallait s'y attendre, on a relevé la présence massive de joueurs dont les parents sont des Africains et des Maghrébins qui sont « formés » dès leur enfance pour devenir des footballeurs. La seule région parisienne constitue une pyramide impressionnante où sont détectés les meilleurs, encouragés par leurs géniteurs plus à la pratique du football qu'à la poursuite des études. Donc, au départ, les chances algériennes étaient forcément réduites face à des rivaux issus d'un système de formation conçu et appliqué rigoureusement. On ira même jusqu'à dire, qu'au vu du score, les Verts sont à créditer d'une bonne performance face à des rivaux qui les ont surclassés par le passé, laissant supposer que l'écart est en train de se réduire. Cependant, il y a du boulot dans tous les domaines, telle l'organisation tactique générale, les transitions entre les trois compartiments de l'équipe et, évidemment, dans le dernier geste. On relèvera que les deux buts algériens ont fait suite à des balles arrêtées, ce qui démontre l'une des insuffisances la plus criarde, la construction des attaques placées où le jeu collectif demeure la base essentielle. Face donc à un adversaire supérieur dans de nombreux domaines, les Verts se sont battus de toutes leurs forces. Si l'engagement physique est indispensable, il convient de ne pas tomber dans l'excès, la maîtrise technique demeurant, à notre avis, l'atout numéro un de nos représentants, surtout dans une sélection formée d'éléments venus de divers horizons qui doivent développer le jeu le plus cohérent possible. Si, pour le MJS, l'urgence est de revoir les fondements du professionnalisme instauré en 2010 qui n'a pas répondu aux attentes, il est tout aussi urgent de mettre en place une véritable politique de développement mûrement réfléchie après consultation des compétences nationales. Sur le terrain, cela devrait se traduire par la création obligatoire de centres de formation au sein de tous les clubs de l'élite, et de veiller sur l'épanouissement des Académies existantes, afin « que la Paradou ne reste pas le seul phare dans la nuit », selon la juste expression d'un confrère.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.