Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 20ème journée    Hasna El Becharia en concert à Alger    Montréal aux couleurs algériennes    "Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien s'est autonomisé"    Résonances autour d'une année de contestations    Fausses adresses    De nombreux anciens ministres et walis concernés    La production agricole compromise à Relizane    L'Université d'Oran 1 signe plusieurs conventions    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    Serport annonce ses grands projets    Sur fond de tension    Le Targui    À tout jamais…    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté    Masques de beauté naturels    Tarte aux poires    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    En bref…    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    Tiaret: Sit-in des travailleurs de l'usine de montage Hyundai    Union africaine-Sahara Occidental: Alger rappelle son ambassadeur en Côte d'Ivoire    Abdelmadjid Tebboune: Rien à reprocher au Hirak    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    Conflit LFP - Clubs de Ligue 2: Encore une mascarade !    4morts et 32 blessés en 24 heures    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    Les défis de l'Algérie 2020-2025, selon Mebtoul    Le PNC suspend sa grève    Ronaldo adoube Mbappé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





RENCONTRE WALI - SOCIETE CIVILE : Le wali de Mostaganem au chevet des cancéreux ?
Publié dans Réflexion le 13 - 10 - 2015

Comme il était prévisible, le wali de Mostaganem, M. Temmar Abdelawahid, a reçu, ce lundi, une délégation d'associations pour débattre de la question épineuse de la prise en charge des cancéreux et la réalisation d'un centre anti-cancer (CAC) à Mostaganem. Une question qui a longtemps été soulevée par la société civile, durant l'exercice de l'ex-wali, mais a demeuré dans les caisses d'archives de la wilaya. La venue de M Temmar, a réveillé l'espoir au sein de certaines associations pour réitérer leur appel. Généreux comme il est, et plein de bonté, l'actuel wali tend la main aux cancéreux et affirme qu'il sera le premier à défendre le projet, tout en leur assurant une prise en charge médicale et sociale digne et honorable.
En effet, depuis longtemps, des associations, des malades et beaucoup de citoyens de Mostaganem ne cessent de revendiquer la réalisation d'un centre anti-cancer à Mostaganem. Obligé de respecter la carte nationale de la couverture sanitaire, élaborée par le ministère de la santé dans le cadre de la nouvelle politique lancée par le gouvernement, qui trace le rayon des lieux d'emplacement des centres anti-cancéreux (CAC) et qui stipule que 16 wilayas seulement ont droit à la réalisation d'un CAC sur leur sol, selon les critères prescrits par le ministère et où la wilaya de Mostaganem n'y figure pas. Le wali de Mostaganem, ne peut s'engager officiellement à la demande de la réalisation d'un CAC, sur le territoire de Mostaganem, sans le OK du gouvernement et du ministre de la santé. C'est pour ces raisons que le wali s'est dit prêt à aider les cancéreux en ce qui concerne l'hébergement, le transport, et l'aménagement et extension du service anti-cancer de Mazagran et d'autres aides humanitaires. Mais la réalisation d'un CAC, sera une demande à défendre, mais pas une promesse acquise , car elle n'est pas de son ressort.En effet, selon certains spécialistes et observateurs dans le domaine juridique qui ont commenté l'information, normalement, la réalisation d'un CAC à Mostaganem, c'est un travail de lobbysme exercé sur le ministère de la santé par les députés. Mais malheureusement Mostaganem compte neuf députés et deux sénateurs, mais ils sont tous hors champ..!
LES NOUVELLES ORIENTATIONS DU WALI POUR UNE BONNE PRISE EN CHARGE DES CANCEREUX Le wali de Mostaganem, qui a invité à cette rencontre en faveur des associations qui luttent contre le cancer, les directeurs de la santé d'Oran et Mostaganem et le directeur du centre anti-cancer d'Oran, a insisté que la réunion soit spécifique, un face à face entre la société civile et les 3 directeurs (de la santé Oran-Mostaganem). Les deux directeurs venus d'Oran ont accepté l'invitation du wali pour alléger les souffrances des cancéreux mostaganémois et ce, en essayant de rapprocher les rendez-vous pour les séances de radiothérapie. Il est à signaler que le journal ‘'Réflexion'' était le premier à lancer la campagne de sensibilisation pour la dotation de la wilaya de Mostaganem d'un centre anti-cancer, sollicitant, à maintes fois, l'aide de l'ancien wali et le ministre de la santé pour qu'un CAC à Mostaganem soit intégré dans la carte nationale de la santé, mais en vain. Le journal a été même menacé par l'ex wali. L'initiative n'a, malheureusement, pas eu d'écho chez les parlementaires qui représentent la wilaya de Mostaganem et qui devaient faire la pression au niveau central pour que ce ‘'rêve'' soit une réalité. Il est à rappeler que le wali de Mostaganem, M. Temmar Abdelawahid, lors de sa dernière rencontre avec la presse, était clair, en affirmant qu'il ressent avec le cœur ce que ressentent les cancéreux et leurs familles. Il dira en toute franchise que le projet est du ressort du ministère de la santé, car il est très couteux, et Mostaganem à l‘instar des autres wilayas est prise en compte dans la carte nationale de la santé ‘'configurée'' par le gouvernement, ‘'mais c'est quand même une demande à défendre devant le ministère'', a-t-il rassuré. Sur ce point, il a fait savoir qu'il a préparé en collaboration avec le directeur de la santé de la wilaya tout un dossier qui sera remis au ministère. Notons qu'au cours de la réunion, M. le Wali a rassuré les patients atteints de cancer qui ne disposent pas de ressources financières nécessaires de leur assurer le transport gratuit vers l'hôpital d'Oran et il a demandé également au DSP de la wilaya de Mostaganem de préparer une liste nominale des patients et un programme spécial de leur transport et ce, en coordination avec les associations concernées. M. Wali a demandé aussi l'assistance des gestionnaires de la DSP d'Oran afin de fournir des rendez-vous aux patients cancéreux de la wilaya de Mostaganem pour l'hospitalisation et le traitement de chimiothérapie et radiothérapie ,en raison de la surcharge que connait ces établissements de santé de la wilaya d' Oran , ‘'les dates sont devenues très espacées, et atteignent parfois jusqu'à 6 mois voire une année dans certains cas ,ce qui peut nuire à la santé de nos patients'', a martelé le waliCe dernier, dans le but d'alléger la souffrance des malades, a annoncé la mise en place d'une maison d'accueil, pour l'hébergement des malades venant des régions lointaines et étudier la possibilité de mettre à leur disposition un transport adéquat et la réhabilitation du service des cancéreux de Mazagran. Pour la réalisation d'un centre anti cancéreux, le wali a assuré qu'il a saisi le ministre de la santé. Cependant, selon lui, ‘'ce n'est pas gagné d'avance''. Par contre, le wali dit œuvrer pour l'amélioration des conditions d'accueil des cancéreux à travers les établissements de santé de la wilaya. ‘'Je suis ce dossier de près ‘', a-t–il assuré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.