Lutte contre la corruption et la récupération de l'argent pillé    Un lourd fardeau pour les nouveaux magistrats    Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    Réception fin 2019 des projets annexes du barrage Ouarkis    Lutte contre la corruption et faire de l'Algérie un pays émergent    Près de 2 millions de déplacés rentrent chez eux depuis 2015    Judo : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Delort buteur, Abeid signe ses débuts avec Nantes    Le match contre ses détracteurs    Une jeune femme électrocutée à Béni Dergoune    20 AOUT 1956, LE CONGRES DE LA SOUMMAM : Le tournant décisif    Le documentaire Tideles projeté en avant-première    Anime un concert à Alger    VISA POUR LA FRANCE : Changement des délais de traitement des demandes    COMMERCE : Retour de l'importation des véhicules de moins de 3 ans    SALAIRES NON PAYES : Le Groupe Tahkout apporte des précisions    AFFAIRE AGENCE FONCIERE DE MOSTAGANEM : Le directeur et 3 chefs de services sous contrôle judiciaire    Farida Benyahia, nouvelle présidente du Conseil d'Etat    Les Algériens de France tiennent à la transition    Infernal !    Paul Put contre-attaque    Azzedine Mihoubi en terrain hostile à Béjaïa    De plus en plus d'étudiants algériens dans les universités allemandes    Gratuité de transport pour 720 handicapés    Le corps d'un baigneur retrouvé sur une plage près de Ouréah    Rencontre internationale sur la douleur chronique prochainement à Oran    Le ministère de l'Intérieur suspend ses activités à Aden    Moscou accuse Washington d'y avoir alloué des fonds    Pékin reproche à l'UE de vouloir s'ingérer dans ses affaires    La mer artistique de Mohammed Bakli    Cheba Farida priée de quitter la scène illico presto    Hassen Ferhani doublement primé au Festival de Locarno    Une marche pour réclamer le retour aux principes de la Soummam    Le rôle de l'armée dans la vie politique en Algérie en question    MCO: Premier pari gagné de Chérif El Ouazzani    CRB - NCM, aujourd'hui à 21h00: Tout pour une 1re victoire    Tlemcen : 400 hectares de forêt ravagés par le feu    Guerre des pétroliers : Gibraltar rejette la demande américaine de retenir le Grace 1 iranien    Jeux Africains : La sauteuse Arar accréditée à Rabat    Embouteillages monstres aux accès de la capitale Les retraités de l'ANP empêchés d'atteindre Alger    Karim Younes: Le Panel «ne parle pas au nom peuple, du hirak ou du pouvoir»    Tébessa: L'OPGI, les loyers impayés et le reste    Skikda, El Tarf: L'eau continue de susciter des protestations    Déficit commercial, régulation de l'importation Echec sur toute la ligne    CR Belouizdad: Un problème d'efficacité à régler au plus vite    Une guerre contre l'Iran provoquerait l'effondrement du monde unipolaire    Célébration de la journée de création de la SADC : Sabri Boukadoum appelle les pays membres à renforcer la politique de solidarité en Afrique    Les migrants toujours bloqués à lampédusa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SIDI BEL ABBES : Classes uniques et cours hétérogènes à Aïn Chafia
Publié dans Réflexion le 15 - 02 - 2019


‘'Incroyable mais vrai, dira O.M, un quadragénaire habitant à Aïn Chafia, petite et paisible bourgade de quelques centaines d'âmes, relevant de la commune de Téghalimet,50 km au sud de Sidi Bel Abbès, à propos des classes uniques, une pratique scolaire exercée en cette période du 3ème millénaire au sein de l'école ‘'Mekkaoui Abdelkader'' , consistant à dispenser les cours à 03 niveaux hétérogènes de façon hétérogène, dans la même salle de classe et par un seul et unique enseignant de la matière ‘'. En matinée, une enseignante suppléante de l'Arabe prend se charge de 03 niveaux distincts à savoir: la 1ère année, la 2ème et la 3ème; l'après- midi est consacré au Français et cible la 3ème, 4ème et 5ème année. Les cours sont dispensés par un jeune enseignant de Sidi Bel Abbès contraint d'effectuer la navette en parcourant quotidiennement 80 km en aller et retour, au moyen de son véhicule et ce, en dépit de tous les aléas du trajet, le plus souvent défavorables. ''C'est aberrant ,lancent des parents d'élèves visiblement désespérés; nous n'avons jamais cessé de nous insurger contre ce système inqualifiable lequel ne fait que pénaliser irrémédiablement nos enfants issus, en majorité de couches sociales défavorisées et des professeurs soumis à des pressions exaspérantes. Notre rôle primordial est donc de défendre les intérêts moraux et matériels de nos progénitures, du domicile jusqu'à l'école ".''Ma seule et unique fille scolarisée se dit souvent perturbée et non concentrée aux cours donnés à des groupes hétérogènes ayant encore un seul tableau'', s'exclame également un éleveur de la région apparemment outré par cette forme pédagogique qui semble s'éterniser dans ce petit bout du monde, en expliquant qu'on ne pourrait travailler aisément que dans un groupehomogène.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.