DEPOT DE DOSSIERS DE CANDIDATURE : 6 postulants ont demandé un rendez-vous    Drapeau amazigh : Quatre détenus devant le juge au tribunal de Sidi M'hamed    CNAS : Le système de gouvernance critiqué    PROPOS DE SAADANI SUR LE SAHARA OCCIDENTAL : Le gouvernement réagit    TIZI-OUZOU : Un jeune de 26 ans sauvagement assassiné à Boghni    ECOLE PRIMAIRE ‘'CHEIKH ABDERRAHMANE DISSI ‘' A MOSTAGANEM : La surcharge de deux classes irrite les parents d'élèves    GROUPEMENT DE GENDARMERIE DE MOSTAGANEM : Saisie de 7440 comprimés de psychotropes sur la RN°11    Real Madrid: contre Galatasaray, Zidane joue gros...    Des enseignants protestent devant le siège du ministère de l'Education    Londres demande officiellement le report du Brexit    La police disperse les manifestants à Hong Kong    L'autre révolution des Tunisiens    Les Libanais crient liberté, révolution    Daesh derrière le bouclier d'Erdogan    Une coordination internationale de la diaspora installée le 1er novembre    Le football local victime de bricolage    L'Algérie dans le groupe D en compagnie du Maroc    Taoufik Makhloufi et Walid Bidani honorés à Alger    Championnats du monde de Karaté Do (Cadets-juniors et espoirs)    D'autres actions des supporters en vue    Appel à l'arrêt de «l'instrumentalisation de la justice»    Des «GAG» à plus de 10 milliards de DA par le Conseil des ministres…    Djaballah poursuit en justice Tahar Missoum    Pedro Sanchez sous pression de la droite en Espagne    "Synapse" de Noureddine Zerrouki en compétition officielle    L'Afrique dans toute sa splendeur    Un espace de tous les arts    Esquisse d'une subversion plombée par la justification    Le mouvement littéraire en Algérie affecté par l'absence de critique    Participation du Crasc d'Oran avec la présentation de 4 nouvelles publications    Monaco : Des stats impressionnantes pour le duo Ben Yedder-Slimani    Saisie de plus de 47 kg de kif traité    Près de 240 nouveaux cas depuis le début de l'année: Campagne de sensibilisation sur le dépistage du cancer du sein    LA SANTE ENTRE L'EPICERIE ET LE MOUROIR    Le PDG d'Air Algérie à l'APS: La sécurité des avions, les prix des billets et la réduction des effectifs    Visioconférence à l'Ecole supérieure de police «Ali Tounsi»: Unification de la terminologie sécuritaire utilisée dans les médias    «Papicha» ou le drame de la censure?    M'SILA : Pose de 514 km de câbles de fibres optiques en 2019    Guerre drogue au Mexique: Un fils du Mexicain "El Chapo" arrêté, puis libéré par des narcos surarmés    L'euro et le yuan remplaceront-ils le dollar pour les prêts extérieurs de la Russie en 2020?    Salah-eddine Dahmoune met en garde la "fitna"    Grand prix Chantal Biya de cyclisme au Cameroun : L'Algérien Azzedine Lagab toujours en tête    Finances: M. Loukal aux plénières des Assemblées annuelles de la BM et du FMI à Washington    Bordj-Bou-Arreridj : Réunion du Conseil exécutif de la wilaya    Recul de la facture d'importation    Sonatrach explique son projet    Six candidats prennent rendez-vous    Priorité aux jeunes auteurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





RELIZANE : Grève à l'usine ‘'Tayal'' de textile
Publié dans Réflexion le 01 - 03 - 2019


Les travailleurs de l'usine de textile algéro-turc "TAYAL", joyau de l'industrie textile moderne en Algérie située dans le parc industriel de Sidi Khettab au nord de la wilaya ont mené leur première grève en fin de semaine dernière devant l'entrée principale du complexe pour contester les conditions pénibles de travail et les salaires mensuels jugés insuffisants qui ne dépassent pas le SMIG pour la plupart d'entre-deux. "Nous sommes payés 600 DA le jour soit 18.000 DA par mois et en cas d'absence, on nous prélève 1.000 DA pour chaque jour absenté", disent les grévistes. Une dame tempêtera: Je me lève à 5h30 du matin et je viens d'Oued R'hiou sans voir mes deux enfants et mon mari et je rentre tard dans l'après-midi et le salaire que je reçois est dérisoire et que je dépense pour le loyer et les couches pour mes petits". Un autre travailleur crie haut et fort : " je suis en Algérie, je suis un algérien et je conteste que des Turcs, des Pakistanais et des Indiens soient mieux payés que nous, il faut qu'on soit traité sur le même pied d'égalité". Une autre femme gréviste apportera son seau de déclaration en disant que ceux qui parlent à la presse sont menacés de licenciement. D'autres parlent de hogra, de distinction et de mauvaise gestion d'autant que des promesses leurs ont été données lors de la signature des contrats pour la hausse progressive des salaires mais rien n'a été entrepris par les responsables de l'usine. Contacté sur ce sujet pour connaître les raisons de cette grève, M.Fikret l'un des responsables de cette entité économique a refusé de nous recevoir nous demandant une autorisation du ministère de l'Industrie ou de la wilaya. Pour rappel, le directeur de l'Emploi avait annoncé lors de la présentation du bilan 2018 de son institution que ses services enregistrent quelques 1.000 travailleurs algériens dans l'usine et que le recrutement reste en deçà des objectifs.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.