Les Algériens "déterminés" à mettre en échec tous les "desseins hostiles"    L'Algerie se tourne vers l'Afrique    La colère de la classe démunie    222 nouveaux cas, 181 guérisons et 5 décès    Ouverture d'une période de transfert du 25 au 31 janvier pour les clubs professionnels    "Pas d'effets indésirables graves relatifs au vaccin anti-Covid Spoutnik V"    Liverpool : L'attaque des Reds est en panne...    Ligue 1: ouverture d'une période de transfert du 25 au 31 janvier pour les clubs professionnels    La Cnas de Béjaïa lance une campagne d'information    Trois morts et une blessée dans un accident    «Un départ en fanfare» : le dernier caprice de Donald Trump    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    La Lamborghini des bourdes !    Le lait en sachet, une denrée rare    Relance des travaux    Les infusions et les jus pour soigner la douleur sciatique    Saviez-vous que ... ?    Chronique du grand éclat de la diplomatie algérienne    Chachnaq 1er, Ouyahia et la «boîte noire»    Les super-héros Marvel de retour sur petit écran en noir et blanc    Record pour un dessin de Tintin : 3,175 millions d'euros    Les adversaires de Mellal n'ont pas mobilisé    La Tunisie et la Libye à pied d'œuvre à Alger    Zetchi entame sa campagne    L'Algérie classée derrière la France et la RDC    Museveni réélu avec 58,6% des voix pour un 6e mandat    Jan Kubis, nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye    La rue fait monter la pression au Soudan    300 millions de centimes dérobés    Situation politique et questions régionales au menu    Le SNM s'en prend à la Cour suprême et au Conseil d'Etat    Les avocats plaident l'innocence    Le schiste américain remonte la pente    Hommage à la mère et à la Kabylie    Le moudjahid Moussa Cherchali inhumé au cimetière de Sidi Yahia    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Oran : Tremblement de terre de magnitude 3,5    Relizane : Des demandeurs de logement manifestent    Métro d'Alger : La décision de reprise tarde à venir    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    Lentement ou sans précipitation ?    Régularisation des détenteurs de contrats pré-emploi: 30.000 postes budgétaires pour l'Education    Football - Ligue 1: Le MCA refroidit l'ESS, le WAT de mal en pis    LOURDE CHARGE    Tribune - De Gaulle peut-il être un personnage passerelle entre la France et l'Algérie ?    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BRADAGE DU FONCIER AGRICOLE : Des terres agricoles utilisées pour des usines et des stations d'essence
Publié dans Réflexion le 21 - 05 - 2019

Si rien n'est fait à Oran, toutes les terres agricoles tomberont aux mains de la mafia du foncier. Les fellahs de la région ‘'Est'' notamment ceux d'Es Senia et de Hassi Ben Yebka, ne cessent d'être si choqués par les décisions d'expropriations de leurs terres agricoles qui ont fait l'objet de détournement de leur vocation initiale par une mafia du foncier agricole qui sévit en toute impunité dans la wilaya d'Oran.
Nous venons d'apprendre par le biais des exploitants de ces terres agricoles, l'établissement d'un acte d'expropriation d'une terre agricole d'une superficie de 9 hectares dans la commune d'Es Senia et qui a fait l'objet d'une affectation par l'ex-DSA (directeur des services agricoles de la wilaya d'Oran, avec la complicité de hauts responsables au niveau de la wilaya d'Oran. L'ex DSA pour ne pas citer de nom a donc usé de ses prérogatives pour se faire délivrer une décision d'affectation illégale dans le cadre de l'APF (Accession de propriété foncière) et ainsi acquérir au dinar symbolique cette parcelle de terre alors que les terrains se vendent à coup de millions de dinars le mètre carré dans le cadre du CALPI. L'affectation de cette importante superficie de 9 hectares de terre agricole appartenant aux Héritiers les frères Dani Kadda et son frère Ahmed qui vient d'être détournée et à jeter son dévolu sur la ferme des frères Dani qui est située tout juste en face de son terrain agricole, pour la détourner à son profit par la complicité des ex responsables des services concernés vient de construire un hangar pour le transformer en usine où complexe industriel dans une ferme des héritiers les frères Dani dans la commune d'Es Senia a suscité beaucoup de remous par les riverains qui se sont regroupés devant cette zone pour alerter les pouvoirs publics et dénoncer ces détournements menés toujours avec la complicité des responsables corrompus qui ferment l'œil sur ces transactions scabreuses. De même pour un deuxième exploitant d'une ferme située à Hassi Ben Yebka qui s'est vu exproprier de sa terre agricole par un individu qui l'a détourné de sa vocation initiale pour construire une station d'essence. Il est manifeste qu'une espèce de maffia du foncier agricole opère et fait main basse sur les terres au niveau de la wilaya d'Oran. De par ses connaissances au niveau de la wilaya, cette mafia réalise des constructions illicites sans permis de construire ni encore moins d'une copie d'extrait du plan ou de l'acte administratif. Qui peut les arrêter ? Aucun service digne de ce nom ne semble inquiet de ces agissements. Les responsables se dérobent à leur mission et préfèrent fermer les yeux. Les frères Dani en compagnie de l'agriculteur Adnani Mohamed et des riverains se sont révoltés contre ces décisions arbitraires d'expropriation de ces terres agricoles. Cette mafia, disent-ils, détourne les terres appartenant à l'Etat pour les revendre au prix fort et au détriment de l'Etat. Il est temps, avant que toutes les terres agricoles ne disparaissent du paysage d'Oran, que les services concernés de haut niveau procèdent à l'ouverture d'une enquête pour mettre au jour ces détournements. Les frères Dani, en compagnie d'Adnani Mohamed s'impatientent de voir la justice rendue pour les paysans.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.