Tribunal de Sidi M'hamed: audition de la partie civile dans le dossier de l'homme d'affaires Hassan Arbaoui    La Codesa condamne les violations marocaines des droits fondamentaux du peuple sahraoui    Barça : Messi dépasse Ronaldo    Tayeb Bouzid appelle à l'élaboration d'une stratégie nationale pour faire face aux défis du numérique    Archaïsme et mauvaise gouvernance    Les opérateurs affichent leur inquiétude    La grève, les pour et les contre    Le Congrès américain désavoue Trump    30 000 enfants migrants disparus en Europe    Human Rights Watch dénonce    Le vote à l'étranger et la clôture de la campagne électorale dominent les colonnes de la presse nationale    Le Raja prend le dessus sur l'AS Vita Club à Kinshasa    Nouvelle domiciliation au stade de Ras El-Oued    Gâteau au yaourt, sirop au citron    Crème au concombre    L'insécurité, maître mot des lieux    Intrigante correspondance au CHU d'Oran    Plus de 30 millions de centimes en faux billets saisis    L'Algérie contemporaine, cultures et identités, un nouvel essai en ligne d'Ahmed Cheniki    ACTUCULT    Lancement du prix national Mohia d'or    Le 7e art féminin à l'honneur    Une réunion interministérielle pour l'évaluation de la saison du Hadj 2019 et l'examen des préparatifs de la saison 2020    Yasmine Siad dévoile à Alger sa première exposition "Genèse"    Serie A : La Juventus perd des points face à la Lazio    Groupe C. Pétro Atlético 1- USM Alger 1 : Les Algérois n'arrivent pas à gagner    Le hirak et les trois temps de l'état-major depuis le 22 février    Tibane : Une sépulture pour les martyrs de Maxene    Skikda: 19 harraga secourus    Premier débat télévisé entre candidats à la présidentielle: Des réformes urgentes pour dépasser la situation difficile    Energies renouvelables: Rejoindre Desertec    Financement du 5ème mandat: Ali Haddad enfonce Saïd Bouteflika    Skikda, Tlemcen et Oum El Bouaghi: Marches de soutien au scrutin du 12 décembre    Football - Ligue 1: Le CRB creuse l'écart, des bleus pour le NAHD    Coupe de la CAF : PAC - Hassania Agadir, aujourd'hui à 20 h 00- Le Paradou face à un nouveau défi    Les médias étrangers scrutent l'Algérie    Programme du 21e jour de la campagne électorale    LPA: Les communes d'Alger procéderont à la convocation des souscripteurs fin décembre    Petrole : La Libye va maintenir sa production autour de 1,25 million de barils par jour    Les femmes plus touchées que les hommes    France : Plus de 800 000 manifestants contre la réforme des retraites selon l'Intérieur    Syrie : Erdogan annonce un nouveau sommet Turquie-France-Allemagne-Grande-Bretagne en février    Incendie du centre d'entraînement Flamengo condamné à indemniser les familles des victimes    En réplique à la taxation des GAFA : "L'attaque de Trump est en dessous de la ceinture"    Chine : l'achat d'un téléphone conditionné au scan du visage    Projet de loi relative à l'organisation territoriale du pays Un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud    Cinéma : Trois films algériens primés au festival d'Al Qods    Théâtre : La pièce "Ez'Zaouèche" présentée à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SE PLAIGNANT DE LEUR SITUATION : Les imams menacent de recourir à la grève
Publié dans Réflexion le 16 - 11 - 2019

Les imams affiliés à la Coordination nationale des imams et fonctionnaires du secteur des Affaires religieuses, ont menacé de recourir à la grève et à des sit-in pour protester contre leur situation précaire sur le plan matériel, a indiqué le secrétaire général de la Coordination, Djelloul Hadjimi.
«Les imams vivent et travaillent dans des conditions difficiles. Malgré nos doléances, le ministère de tutelle n'a pas pris des mesures en notre faveur. De ce fait, nous menaçons de recourir à la solution extrême, à savoir déclencher une grève ou observer des sit-in dans les prochains jours», a indiqué Hadjimi. Il a également déploré les menaces et les agressions dont sont victimes les imams, lesquels ne bénéficient pas de protection. A ce titre, il a exhorté les autorités du pays et le ministère de tutelle à «reconsidérer le statut de l'imam et lui conférer un peu plus de considération». Cette organisation dont les troupes avoisinent 200.000 membres selon son chef, revendique, entre autres, la révision du statut particulier des imams, et de la réglementation relative à la coordination à travers les wilayas. En plus des promotions aux grades supérieurs, et l'instauration de prime de rendements, la coordination de Hedjimi appelle également à l'ouverture d'une formation continue dans les universités, l'application du principe d'égalité des chances. Elle réclame par ailleurs la dépénalisation de l'imam. Pour rappel, le Syndicat des imams avait attiré l'attention les Pouvoirs publics sur cette situation depuis plus de deux ans, mais l'ancien ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, avait ignoré leurs revendications. Il en est de même pour l'actuel ministre, Youcef Belmehdi, dans la mesure où les imams menacent de recourir à la grève.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.