Ouargla: l'opération de vote se déroule dans des conditions normales aux bureaux itinérants    Sahara occidental: Haidar apporte son soutien aux manifestants à El Guerguerat    Cinq anciens ministres concernés    Le terroriste Mustapha Derrar arrêté à Tlemcen    La constitution 2020 est la priorité du régime    Sans relief    Blocage    Pôles d'excellence    «Réduire la facture des importations est une de nos priorités»    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    Nouvelle ruée sur la semoule    Les ministres s'impliquent en force    Un terroriste libéré au Mali arrêté à Tlemcen    Au moins 69 civils tués dans des attaques au Karabakh    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    Taoufik Makhloufi : «je suis un athlète propre»    Reprise des entraînements samedi à Tizi Ouzou    Soumana prêté une saison au NC Magra    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    Les joueurs recrutés pas encore enregistrés    "Le Mouloudia est victime d'un conflit d'intérêt"    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    Remets tes savates, ça chlingue !    Des classes de huit élèves divisées en groupes    Transportés à 7h du matin pour des cours donnés à 13h    Abdelmadjid Tebboune transféré, hier, en Allemagne    Qui est Malek Bennabi ?    Le monde du cinéma proteste contre une nouvelle fermeture des salles    La collection d'un éphémère musée new-yorkais du KGB bientôt aux enchères    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    Le Conseil d'Etat français sous pression    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Le référendum sur l'amendement de la Constitution, une consécration de la volonté populaire    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    Bouira : La rupture avec les anciennes pratiques n'est pas pour demain !    La consécration du projet de révision constitutionnelle, premier jalon dans l'édification de l'Algérie nouvelle"    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    Jijel: raccordement au réseau du gaz naturel de 395 foyers    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    Sahara occidental: le Conseil de sécurité reporte à vendredi    Conférences autour de l'Homme et de la Culture dans la pensée de Malek Bennabi    La médiation demande l'accès au chef de l'opposition en Guinée    Panamera délivre, désormais, jusqu'à 700 chevaux    Mawlid: lancement de la caravane culturelle "El Manara"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE TIARET : Installation de la cellule d'écoute et d'orientation
Publié dans Réflexion le 25 - 09 - 2020

Ce jeudi, et conformément à l'instruction du ministre de l'agriculture et du développement rural, portant le numéro 610,en date du 17 aout 2020 ,s'est tenue une réunion au siège de la direction des services agricoles de la wilaya de Tiaret ,lit-on sur la page officielle de la direction des services agricoles.
Cette réunion a regroupé tous les intervenants du secteur de l'agriculture dont le président et le secrétaire général de la chambre d'agriculture, les services des C.C.L.S, ceux de la C.R.M.A, les représentants de la banque B.A.D.R, et aussi, l'U.N.P.A, les directeurs des fermes pilotes (Boukhetache Bouziane, Chaouchaoua, Si Abdelkarim, Cherif Eddine, Hattab Mokhtar, et la ferme pilote "Haider") ainsi que les représentants des services de production de semences et ceux des services des multiplicateurs de semences. Notons également la présence de l'entreprise de production de semences" Sersou" et aussi le représentant du centre régional du contrôle des semences et des pépinières et à ceux-là, s'ajoutent, bien sûr tous les responsables des subdivisions agricoles reparties à travers tout le territoire de la wilaya. Cette réunion a vu naitre et pour une première fois, une cellule d'orientation et d'écoute dont les objectifs sont la lutte contre la bureaucratie et aussi la nécessite de rapprochement de l'administration avec les fellahs, les éleveurs, les agriculteurs, et aussi les investisseurs et les operateurs économiques. En effet, cette réunion s'est élargie avec un débat portant sur les préparatifs de la journée nationale de la vulgarisation agricole, coïncidant avec le 1er octobre de chaque année, avec au menu, les préparatifs de la campagne labours-semailles, de l'année 2020-2021, avec un exposé des besoins en engrais et en semences, et aussi les perspectives d'approvisionnement des fellahs en ces matières. L'assurance des fellahs a été à l'axe des débats ainsi que le rééchelonnement des dettes et l'étude des situations pendantes au niveau des assurances agricoles .La feuille de route a été dressée et le devoir de proximité a été l'intrinsèque des objectifs du secteur agricole, appelé plus que jamais à jouer un rôle très important, eu égard à la vocation de la région, qui demeure, exclusivement agro-pastorale. En dépit des efforts déployés par les services de la direction de l'agriculture et le développement rural, la réalité est tout autre sur le terrain et l'illustration parfaite, nous vient de la région de Rechaiga, à 80 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret, ou des autochtones, issus et ayant grandi dans la région comme éleveurs dans des régions steppiques(Mkaymen). Notant dont le nombre de tètes composant leur cheptel est de 60.000 tètes d'ovins ,ont été sommés de quitter leurs terres au profit d'investisseurs et l'on apprend que ces 200 éleveurs se sont déplacés au siège du ministère de l'agriculture pour dénoncer ces abus et ces dysfonctionnements, tout en signalant que ces éleveurs ont saisi le président de la République pour l'ouverture d'enquête et la délimitation des régions destinées à l'investissement agricole. L'on apprend qu'une enquête a été ordonnée par le président de la République et qui est relative au détournement des terres mis en défens et du foncier steppique. Cette enquête a été confiée à la gendarmerie nationale. Par ailleurs, certains experts du secteur agricole considèrent la naissance de cette cellule d'orientation et d'écoute, comme étant un grand pas vers le redressement de la communication. Il est utile de rappeler que la direction des services agricoles n'a organisé aucun débat avec la presse pour un bon rapprochement.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.