Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Migrants africains tués par la police marocaine: le drame continue de susciter l'indignation à l'international    JM / Handball (Gr.A- 2e J) : résultats et classement    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Santé: une "grande importance" accordée à l'application des protocoles thérapeutiques en oncologie    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    JM Oran-2022 : engouement populaire sans précédent, l'autre succès de la 19e édition    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    OL : Aouar ne va pas prolonger son contrat    JM: le badminton et la lutte décrochent l'or, le karaté do termine avec l'argent    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Face aux séismes    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Le terroriste Benhalima révèle la structure organisationnelle de " Rachad ", ses sources de financement et ses relations avec le " MAK "    Le club otage des forces occultes    Des contrats menacés par le blocus pétrolier    Plus de 30 villageois dont des enfants tués    La base constitutionnelle seule au menu    Tosyali décroche le trophée    Echos d'un procès figé    Bâtonnat d'Alger: au boulot    Plus de peur que de mal    La réussite au BEM fêtée avec faste    Le FFS dérange les forces occultes    Comme une lettre à la poste    Peut-on réussir la transition?    Riga débarque    Comment l'émigration a lutté contre l'OAS    C'est parti pour la 13e édition    Karima et Yousra enchantent le public    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    22e Festival culturel européen: l'Italie et la France à l'honneur    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



A l'occasion de la dixième édition du Festival Mawazine
Safy Boutella revisite Nass El Ghiwane
Publié dans La Voix de l'Oranie le 17 - 05 - 2011

Le Festival Mawazine - Rythmes du Monde est une manifestation culturelle organisée chaque année par l'association « Maroc-Cultures ». Ce festival va se dérouler à Rabat du 20 au 28 mai prochain. Le compositeur algérien Safy Boutella a été choisi comme directeur artistique pour revisiter le répertoire du groupe mythique marocain Nass el Ghiwane. Safy a été chargé d'arranger une quinzaine de morceaux emblématiques de Nass Ghiwane comme « Allah Ya Moulana », « Siniya », « Khoudouni », «Fin ghadi bya khouya », «Ya bani insan », «Ghir Khoudouni », «Mahmouni », «Lmadi fat », autant de succès qui seront repris à cette occasion. Ce travail a demandé presque neuf mois d'efforts.
Cela a consisté à donner une nouvelle dimension, un nouveau souffle et de nouvelles subtilités à l'œuvre de Nass El Ghiwane. L'ensemble que va diriger l'artiste algérien comporte une vingtaine de musiciens dont une formation de cordes et des musiciens traditionnels. Cette création verra, en outre, la participation de Saida Fikri, auteure, compositeur et interprète d'origine marocaine, un grand talent de la chanson marocaine qui chante souvent contre le racisme, l'intolérance, pour l'amour et la paix. Participe également à cette aventure l'un des meilleurs bassistes au monde, Victor Wooten, devenu récemment l'alter ego de Stanley Clarke et de Marcus Miller, les deux autres plus grands bassistes au monde. Ce concert-évènement, fruit de rencontres et de création sera présenté le 22 mai 2011 à l'Espace Menzah. Cette création sera en outre immortalisée par l'édition d'un CD et d'un DVD qui contribueront à élargir le rayonnement de Nass el Ghiwane. Au-delà de cet intérêt particulier pour la création artistique, Mawazine accueille, comme à son accoutumée, une flopée de stars de renommée internationale. S'agissant de l'affiche 2011, force est de reconnaître que celle-ci sera des plus alléchantes. Il y aura notamment Shakira, Yusuf Islam (ex Cat Stevens), Joe Cocker, Lionel Richie, Quincy Jones, Earth, Wind and Fire, Kanye West, Roger Hodgson ( ex.Supertramp), Joachim Kuhn, Cristina Branco, Youssou N'dour, Salif Keita, Tiken Jah Fakoly, Mory Kante, Papa Wemba, Femi Kuti, Julian Marley, Ernest Ranglin, Sugababes, Sapho, Yves Larock, etc. Et pour rendre compte davantage de la diversité du programme, il faudrait encore évoquer la musique orientale et marocaine. On peut citer, ainsi, Amr Diab, Kadem Saher, Mayada al Hanaoui, Nawal Zoghbi, Carole Samaha, Hussein Jasmi, Idir, Souad Massi et beaucoup d'autres. Pour la musique marocaine, il y aura Abdelwahab Doukkali, Nass El Ghiwane, Hasna Zalagh, Latifa Raâfat, Lahlou, Jil Jilala, Fnair, Rmiki, Thouria Hadraoui, Jbara, Majid Bekkas, Nhass, Jouala, Oudaden, Mustapha Bakbou, Rachid Berriah, Hatim Amor, Izanzaran,… Bref, à Mawazine, au Maroc, il y en aura pour tous les goûts !

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.