Réveil de la classe politique    En attente du feu vert des autorités pour la reprise    Mellal lâché par ses proches collaborateurs    230 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Arrestation de la directrice d'une résidence universitaire    3,5 sur l'échelle ouverte de Richter    Guardiola : «Mahrez mérite d'avoir plus de temps de jeu, mais...»    Le Care pointe l'absence de données économiques    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Ni Bouzenad ni Laroussi à la rescousse    Les joueurs arrêtent la grève    Début de sprint pour l'OM    Système ou pratiques ?    Un citoyen en appelle à Karim Younès    Baisse drastique des visas pour les Algériens    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    Des cabines électriques mobiles à la rescousse    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Lancement du concours du meilleur conte illustré sur Yennayer    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Les faits têtus de la réalité    Meftah: Une usine de biscuits prend feu    Deux mandats de dépôt pour détournement au Trésor public    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Achat de billets d'avion, essence, tickets de métro
Bientôt avec la carte interbancaire
Publié dans La Voix de l'Oranie le 30 - 07 - 2011

Dans quelques mois, il sera possible d'effectuer une réservation d'avion, de payer son essence ou d'acheter son ticket de métro avec sa Carte interbancaire (CIB), selon la directrice de la Société algérienne d'intermédiation et de transactions bancaires (SATIM) . D'ici à la fin de l'année 2011, il est prévu l'attribution de pas moins de 200 000 nouvelles CIB, l'installation d'une centaine de Distributeurs automatiques de billets (DAB), ainsi que quelque 2 000 Terminaux de paiement électronique (TPE) supplémentaires. Dans quelques mois, il sera possible d'effectuer une réservation d'avion, de payer son essence ou d'acheter son ticket de métro avec sa Carte interbancaire (CIB), annonce la directrice de la Société algérienne d'intermédiation et de transactions bancaires (SATIM), Mme Newel Benkritly.
Mais, avant cette échéance attendue par les détenteurs de CIB, les retraits à partir des Distributeurs automatiques de billets (DAB) vont doubler de capacité avec l'introduction en cours de la nouvelle coupure du billet de banque de 2 000 DA, a-t-elle affirmé. Mme Benkritly, qui a indiqué que chaque DAB contient quatre «cassettes» de billets, a souligné qu'on pourrait désormais, en effectuant un seul retrait, avoir jusqu'à 80 000 DA, à savoir 40 billets de 2 000 DA, au lieu d'une limite à 40 000 DA/par retrait (40 billets de 1 000 DA) auparavant, à condition que le plafond de la carte et le solde du porteur le permettent. Seuls 80 DAB sur les 1 500 existants au niveau des agences bancaires et postales en Algérie sont actuellement alimentés en billets de 2 000 DA, en attendant l'élargissement de l'opération qui est en cours, a-t-elle ajouté. Concernant l'octroi de la carte «Gold», qui permet un retrait plus important par rapport à la carte «Classic», ainsi que sur les retards de délivrance déplorés généralement par la clientèle, la même responsable a précisé que «ces questions sont des prérogatives exclusives des agences bancaires», la SATIM n'ayant pour mission que la mise en place et le développement de ces produits. Par ailleurs, Mme Benkritly, qui a reconnu que l'utilisation des Terminaux de paiement électronique (TPE) «peine à démarrer», a précisé par ailleurs qu'un plan de développement est en cours d'élaboration en collaboration avec la place bancaire pour dynamiser le déploiement des TPE et l'utilisation des cartes de paiement par les commerçants. Le développement de la monétique en Algérie, engagé depuis 2004 pour limiter l'utilisation du cash, a permis la délivrance jusqu'à ce jour de 800 000 cartes CIB et l'installation d'un peu plus de 3 000 TPE, notamment chez des pharmacies, bijouteries, grands magasins de vêtements, supermarchés, pizzerias et restaurants, a-t-elle indiqué. D'ici à la fin de l'année 2011, la SATIM table sur 200 000 nouvelles CIB, l'installation d'une centaine de DAB et de quelque 2 000 TPE supplémentaires. «On espère arriver à 5 000 TPE, 1 600 DAB et un million de CIB», a-t-elle dit. Selon la responsable, les commerçants gagneraient énormément en utilisant les TPE : «Ils auront une meilleure traçabilité et sécurité de leur argent, une comptabilité interne automatique et un paiement garanti.» Afin de les inciter à accepter le paiement électronique, les autorités ont réduit, depuis début juillet, la commission payée par les commerçants en contrepartie de ce service de 1,5% de la transaction à 5 DA seulement, quel que soit le montant de la transaction, selon Mme Benkritly.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.