CAN 2022 (dames) Victoire historique de l'Algérie face au Soudan (14-0)    le Barça peut oublier Sterling    Affaire Djabelkhir : procès reporté jusqu'à décision de la cour constitutionnelle    Cour d'Alger : le procès en appel d'Abdelghani Hamel reporté au 17 novembre    «Je suis contre le projet d'autoroutes à étages à Alger»    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Le FFS en colère !    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Constantine contredit Medaouar    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    «La concurrence entre Sidi Salah et Doukha sera bénéfique pour l'équipe»    Grande rencontre sur la microentreprise    Branle-bas de combat chez les partis    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    Astuces pour une meilleure visibilité    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Une union truffée de non-dits    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Hamdoullah dima la baisse !    Virée au Palais de justice    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    La face «cachée» du «Bâtiment»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mise en eau de la STEP par lagunage de la commune de Guerrara (Ghardaia)
Publié dans Algérie Presse Service le 25 - 09 - 2013

La station d'épuration des eaux usées (STEP) par lagunage, de la commune de Guerrara (120 km à l'Est du chef-lieu de wilaya de Ghardaia), vient d'être mise en service, a-t-on constaté.
Partie intégrante d'un programme de préservation de l'environnement et des ressources hydriques des communes de la wilaya de Ghardaïa, cette structure, réalisée sur une superficie de 160 hectares à 6 km de Guerrara, sur la rive gauche d'Oued Zegrir, traitera prés de 10.000 m3/jour à l'horizon 2015, avant de passer à 15.000 m3/jour en 2030, ont expliqué les cadres du secteur des ressources en eau de la wilaya.
D'un coût de 800 millions DA, ce projet traitera l'ensemble des effluents d'eaux usées des quartiers et tissus urbains de la région, dont la population est estimée à plus de 80.000 âmes, de protéger l'oued Zegrir qui traverse la commune de Guerrara des rejets d'eaux usées et de contribuer à la préservation des ressources hydriques de la région, a souligné le responsable chargé des projets des STEP à la direction des ressources en eau de Ghardaïa.
Construite par l'entreprise algérienne ‘‘AMENHYD'', selon les normes universelles, cette station d'épuration est conçue de manière à traiter les eaux usées naturellement, au moyen de lagunage, et réutiliser les eaux ainsi traitées pour l'irrigation des périmètres agricoles afin de contribuer aux efforts de développement durable de la région, a expliqué Missoum Benritab.
Cette structure environnementale de lagunage naturel comporte six (6) bassins d'aération, renforcés de trois aérateurs par bassin qui seront mis en service temporairement, selon les résultats des analyses journalières de la qualité des eaux épurées, ainsi que de trois (3) bassins de décantation pour assurer la bonne dégradation et deux (2) bassins de finition nécessaires à l'élimination des microorganismes et à la rétention des solides susceptibles de subir une décantation, a-t-il expliqué.
"'Une fois les eaux épurées, avérées compatibles avec les exigences de l'environnement, elles seront réutilisées pour l'irrigation des périmètres agricoles de la région, et les engrais prélevés dans les bassins de décantation après séchage pour la fertilisation des sols'', a ajouté le même responsable.
''Ce projet vient conforter le développement urbain de la commune de Guerrara, tout en veillant à la préservation de l'environnement, à la maîtrise des ressources hydriques et à l'extension des terres arables'', a indiqué un jeune agriculteur de Guerrara qui s'est félicité" de cet ouvrage qui garantit, outre la dépollution de l'oued Zegrir, l'amélioration des conditions sanitaires de la population de cette localité.
Un investissement de plus de 5 milliards DA a été consenti par les pouvoirs publics, au titre du programme spécial de développement des régions du sud, pour la réalisation de quatre stations de lagunage, visant à traiter les eaux usées des localités urbaines de la wilaya de Ghardaia, a-t-on fait savoir.
Parmi ces projets environnementaux ''de grande envergure'', la station de lagunage naturelle dans la commune d'El-Atteuf au lieu dit ''Kef Edoukhan'', mise en service en décembre 2012 pour la prise en charge des eaux usées de quatre communes de la vallée du M'zab (Daya Ben Dahoua, Ghardaia, Bounoura et El-Atteuf), estimés à plus de 46.000 m3/ jour.
Une station de lagunage d'une capacité de traitement de 30.000 m3/jour pour prendre en charge les rejets domestiques des deux communes mitoyennes El-Menea et Hassi El-Gara, et une autre à Berriane d'une capacité de 12.000 m3/j, viennent également d'être lancées.
Cet important investissement vise à améliorer les conditions de vie des citoyens des zones les plus urbanisées de la wilaya, à supprimer la pollution engendrée par l'évacuation des eaux usées et à préserver les nappes phréatiques dans ces zones, a-t-on souligné à la direction des ressources en eau de la wilaya.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.