Rassemblement de soutien à Adlène Mellah    Election présidentielle : Ce que prévoit la loi    Le maillon faible de la chaîne touristique    Réorganisation du baccalauréat : Les premières évaluations dès l'année prochaine    Messahel à la Valette    Les graves accusations du Snapo    Le MCEE et le NCM à la poursuite de l'ASO    Le CSC en quête de confirmation, la JSS en danger face au Ahly    Présidentielle de 1999, on ne s'ennuyait pas…    Baisse du taux de criminalité en 2018    280 000 places pédagogiques offertes selon Mebarki    715 opérations pour 627 localités et mechtas à Jijel    L'opérette Novembre… sidjil el khouloud conquiert le public tlemcénien    Hommage à un stratège de la révolution    Pour l'institution d'un prix national «Si Muhend u Mhand»    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'une bande de malfaiteurs s'adonnant au trafic de psychotropes…    Le réseau électrique renforcé    Football - Ligue 1: Le CRB dos au mur, le leader et son dauphin en expédition    Volleyball - Coupe d'Algérie - Tour préliminaire: Les cendrillons en quête d'exploits    Affaire de la petite Nihal: L'enquête des gendarmes achevée    Ligue 2: Plusieurs débats captivants    Macron : une communication sans fin, mais sans beaucoup de réponses    Walis de la République : chacun d'eux a compris qu'il était sacrifiable!    L'APN prend part à la réunion de la commission des affaires politiques, de la sécurité et des droits de l'Homme de l'UPM à Strasbourg    Les représentants des membres de l'UA se penchent sur le dossier des personnes déplacées    Le secteur de l'assurance automobile domine sur celui des catastrophes naturelles    Sensibilisation sur l'opération des déclarations annuelles des salaires et des salariés    Les cours du pétrole stables en Asie    «La colonisation et l'occupation continuent de saper le développement» de l'Etat de Palestine    Tout accord Maroc-UE incluant les territoires sahraouis, sont nuls et non avenus    Des mesures pour le parachèvement des travaux du projet du stade de Bordj Menaïel    Les chasseurs tirent la sonnette d'alarme    Vingt-deux équipes dont le GSP au rendez-vous de Tunis    L'Algérien Dib élu président de la zone I nord    Les arbitres des équipes algériennes connus    L'urgence de les récupérer et numériser    Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou    Commémoration du 67e anniversaire de la mort du moudjahid Belouizdad    Le "shutdown" de Donald Trump coûtera bientôt plus cher que son... mur    Les députés britanniques le rejettent massivement    Les Algériens indésirables en France ?    Gouvernance vertueuse    Isolé dans la région, vers quels pays le Venezuela se tournera-t-il?    Attentat terroriste contre un complexe hôtelier à Nairobi : L'Algérie condamne "avec force" l'attaque    En exil depuis 28 ans: Il y a 27 ans, Mohamed Boudiaf revenait en Algérie pour présider le Haut-Comité d'Etat    Le sociologue Nacer Djabi interdit de tenir une conférence sur les mouvements amazighs    Enquête au FLN    L'Alliance présidentielle dans l'expectative    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fête de l'Olive à Ifigha (Tizi-Ouzou): plaidoyer pour la réhabilitation de l'oléiculture
Publié dans Algérie Presse Service le 22 - 02 - 2015

La réhabilitation et le développement de l'oléiculture est le principal objectif de la fête de l'olive organisée, ce week-end, par le village Tabourt dans la commune d'Ifigha, à 56 km à l'est de Tizi-Ouzou, a-t-on appris samedi des organisateurs de cette manifestation agricole.
La population d'Ifigha, une région connue par le passé pour ses oliveraies prospères et sa production abondante d'huile d'olive, redoute, aujourd'hui, le déclin de cette agriculture de montagne léguée par les aïeux, en raison du délaissement des vergers séculaires par leurs propriétaires et de leur destruction par les incendies qui se déclarent en été, ont indiqué à l'APS des villageois et des oléiculteurs rencontré sur place.
Cette fête est donc une sorte de sonnette d'alarme que le comité de village Tabourt, l'association "Tabourt Ath Ghobri" et l'APC d'Ifigha, qui co-organisent cette fête, tirent en direction de leurs concitoyens et des autorités locales pour préserver le patrimoine oléicole local, ont insisté les organisateurs de cette manifesation.
Selon le président de l'association "Tabourt n'Ath Ghobri", Arab Madjid, cet événement agricole est l'occasion de se pencher sur le problème de la baisse de la production oléicole dans la région, afin d'y apporter, avec le concours des spécialistes en la matière, des solutions à même de relancer cette "activité qui revêt un aspect économique important pour les villageois, sachant que plusieurs familles vivent de la vente d'huile d'olive".
De son côté, le président de l'APC d'Ifigha, Hami Abdellah, a relevé que la baisse de la production oléicole locale est dûe en grande partie, aux feux de forêts qui ont détruit environ 50% des oliveraies de la commune d'Ifigha.
"Ce constat nous inquiété et cette fête est une tribune et une opportunité pour demander l'inscription de programmes de réhabilitation et de promotion de ce patrimoine", a-t-il dit.
Le même responsable a indiqué que, suite à la première édition de la fête de l'olive (février 2014), le village Tabourt a bénéficié d'un programme de plantation oléicole d'une consistance de 5 000 sujets. La commune d'Ifigha a été également dotée d'un programme de proximité de développement Rural Intégré (PPDRI), comportant, entre autres, des opérations de plantations d'oliviers sur 15 Ha, de correction torrentielle, d'ouverture et d'aménagement de pistes, de débroussaillage et de défrichement et de greffage d'oléastres.
Le wali de Tizi-Ouzou, Abdelkader Bouazghi, qui a visité cette fête de l'olive, a insisté sur la valeur économique, sociale, culturelle et historique de l'olivier. Cette manifestation, a-t-il dit, est l'occasion de "rappeler la nécessité de perpétuer l'oléiculture pour ce que représente l'olivier, un arbre symbole de fierté, de dignité et de combat, dans la vie des citoyens en Kabylie et en Algérie, en général".
Il a ajouté que l'administration locale encourage la préservation, la réhabilitation et le développement de l'oléiculture à Tizi-Ouzou, dans le cadre d'une stratégie économique globale dans cette wilaya, qui produit annuellement, une moyenne de 700 000 quintaux d'olives. "Il reste à améliorer les processus de production de l'huile d'olive avec des procédés plus modernes pour pouvoir produire et mettre sur le marché une huile d'olive de qualité", a-t-il opiné.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.