Un nouveau niet de l'armée à la transition    La transition démocratique, «une nécessité, pas un choix !»    Bensalah évoque les «mécanismes» de la présidentielle    Les travailleurs des communes réinvestissent la rue    Liberté provisoire pour deux jeunes arrêtés mardi à Oran    Les travailleurs de KouGC manifestent leur colère    L'Iran souffle le chaud et le froid    Le niet des Palestiniens    De Caracas à Téhéran : les contradictions américaines    «Un vrai test»    Plus d'une quinzaine de syndicats boycottent le ministre du Travail    43 plages autorisées à la baignade    Pain de viande en croûte    Donner une base académique à la musique malouf    Egalité et émancipation au cœur du Hirak    ACTUCULT    Boufarik: Le voleur était le gardien    Axe Gdyel-Benfréha: Un mort et un blessé dans un accident de la route    Bouira: Démantèlement d'un réseau de trafic de kif    Adrar: Deux complexes gaziers bloqués par des chômeurs    Groupe D : Afrique du Sud - Namibie, vendredi à 21h00: Un nul n'arrangerait personne    Une étude pour un nouveau plan de circulation: Le projet d'extension du tramway vers l'aéroport relancé    Les héritiers de la lumière    Une grande école du ballon rond    Le Caire, ville sous haute sécurité    Réseau routier urbain de Zemmoura (Relizane)    La justice suit son cours    Le fléau de la corruption perdure    Benbitour suggère la création de 15 pôles de développement    Le Cameroun toujours là pour le titre... le Ghana accroché    Plaidoyer pour une «présidentielle libre et transparente»    Des experts pour enquêter sur les causes de la mort de poissons au Lac Oum Guellaz    Un rituel ancré dans l'histoire de la région    Algérie : L'inflation à 3,6% sur un an en mai 2019    Sahara occidental : Le Polisario saisit le Conseil de sécurité sur l'expulsion d'avocats    Djellab depuis Dakar : "La création de la ZLECAF érigera l'Afrique en force économique mondiale par excellence"    USA : La Fed est "isolée" des pressions politiques, assure Powell    CA Bordj Bou Arreridj : El Hadi Belaâmiri, cinquième recrue    En franchissant les 11 milliards de dollars de ventes : Chanel réaffirme son indépendance    Hommages à celui qui a eu à accomplir quatre grandes missions durant les quatre moments décisifs de l'histoire de l'Algérie contemporaine : Il y a 27 ...    Pas de révision des prix    Les 3 supporteurs en détention provisoire    Le gouvernement appelé à penser une législation spéciale    La justice ordonne l'arrestation de l'ex-Président Kotcharian    Le tapis de Babar au Salon international du tourisme de Berlin    La 55e édition du Festival international de Carthage du 11 juillet au 20 août 2019    Moyen-Orient : Pourquoi les Etats-Unis jouent avec le feu    Mauritanie : El-Ghazouani élu président, l'opposition conteste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mawlid Ennabaoui : Grande effervescence au marché populaire de la Place des Martyrs à Alger
Publié dans Algérie Presse Service le 29 - 11 - 2017

A la veille de la célébration du Mawlid Ennabaoui, le marché populaire de la Place des Martyrs, au coeur d'Alger, connaît une grande effervescence, en raison des vendeurs de rue qui y viennent exposer des produits pyrotechniques et différentes pâtes entrant dans la préparation des mets habituels pour la célébration de cette fête religieuse.
En dépit d'un trafic moins dense que celui enregistré lors des précédentes années, à l'entrée de ce marché populaire au niveau des arcades et à proximité de la mosquée "Ketchaoua", dû à l'absence de vendeurs à la sauvette et au nombre limité des tables réservées à la vente des produits pyrotechniques et des pâtes qui inondaient jadis cette place, les citoyens y sont venus nombreux pour faire leurs emplettes pour la fête du Mawlid Ennabaoui.
A l'approche du Mawlid, le pourtour de la mosquée Ibn Fares, communément appelée "Djamae Lihoud" a, de tout temps, était assimilé, dans la mémoire collective des Algérois, au marché des pétards, car abritant les tables réservées à la vente des produits pyrotechniques, qui connaissent un rush des jeunes, venus aussi bien d'Alger que des différentes régions du pays.
La Place des Martyrs devient, en ce temps de fête, est une vitrine qui reflète les traditions et us des familles algéroises et le riche brassage culturel et replonge les citoyens qui s'y rendent dans l'ambiance et les odeurs des mets préparés pour la célébration de la naissance du prophète Mohamed (QSSSL).
Les Algéroises, quant à elles, préfèrent acheter les différentes pâtes et les principaux ingrédients du repas savoureux préparé la veille du Mawlid, à l'instar de la "Rechta", le Berkoukes ou le Rfis, dans ce quartier populaire.
Le commerce des jeux pyrotechniques et pétards, à l'occasion du Mawlid Ennabaoui Echarif connaît une nette floraison notamment dans les quartiers populaires où les vendeurs alignés le long des trottoirs proposent en sus des produits pyrotechniques des gâteaux traditionnels préparés à l'occasion.
A la place des martyrs les étals sont bien achalandés on y compte d'innombrables sortes de produits pyrotechniques de multiples formes et diverses appellations comme "Volcan" et "Chitana"...ect, proposés à différents prix allant jusqu'à 1500 Da.
A l'occasion du Mawlid Ennabaoui Echarif, les services de la protection de la wilaya d'Alger ont mis en garde les citoyens contre les dangers d'une utilisation anarchique de ces produits, les incitant à respecter les "normes de sécurité" et à faire preuve de prudence lors de la manipulation des produits pyrotechniques "dangereux".
Elle a recommandé de ne pas utiliser les produits pyrotechniques à l'intérieur des habitations, près des stations d'essence, des parkings et à proximité des hôpitaux.
La manipulation des bougies et cierges doit répondre à des consignes sécuritaires, a précisé la même source, préconisant de les placer sur des supports stables et non inflammables, loin des tentures et meubles afin d`éviter l`éclosion d`incendie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.