Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Yémen: début du retrait des éléments houthis du port de Hodeida
Publié dans Algérie Presse Service le 30 - 12 - 2018

Les éléments du mouvement "Ansarallah (Houthis) ont commencé à se retirer samedi du port de Hodeida, une ville clé de l'ouest du Yémen, en application d'un accord conclu avec le gouvernement début décembre, a indiqué un responsable de l'ONU.
Ce responsable a précisé que les éléments houthis avaient commencé à quitter le port dès minuit (vendredi 21H00 GMT).
Les Houthis ont commencé "la première phase de redéploiement (en se retirant) du port de Hodeida", a confirmé un responsable du mouvement Ansar Allah à l'agence de presse yéménite Saba.
L'accord parrainé par l'ONU et conclu en Suède prévoit une trêve qui est déjà entrée en vigueur le 18 décembre à Hodeida, principal front du conflit et point d'entrée de l'essentiel des importations du pays et des aides humanitaires.
Une nouvelle réunion de ce comité est prévue le 1er janvier afin de discuter d'un retrait complet, a précisé l'ONU dans un communiqué. L'ONU a également affirmé qu'un convoi d'aide humanitaire devrait partir de Hodeida samedi, en direction de la capitale Sanaa aux mains des Houthis.
"Pour établir des mesures de confiance, les parties ont accepté de commencer à ouvrir les corridors humanitaires bloqués, avec en premier lieu la route Hodeida-Sanaa, puis d'autres routes suivront une à une", écrit l'ONU.
Toutefois, la trêve reste fragile: dans les faits, les combats, escarmouches et autres échanges de tirs n'ont pas réellement cessé depuis son entrée en vigueur alors que les deux parties s'accusent mutuellement de la violer. Des sources sur place à Hodeida ont indiqué que les forces loyalistes et les Houthis avaient brièvement échangé des tirs durant la nuit alors que les avions de la coalition militaire sous commandement saoudien avaient été entendus samedi matin.
Outre le cessez-le-feu, l'accord de Suède prévoit un échange de quelque 15.000 prisonniers ainsi que des mesures pour faciliter l'acheminement de l'aide à Taëz (sud-ouest), ville aux mains des loyalistes et assiégée par les Houthis. Les pourparlers interyéménites doivent reprendre fin janvier.
L'aéroport de Sanaa, fermé depuis presque trois ans aux vols commerciaux, sera au centre de ces discussions, selon l'émissaire de l'ONU au Yémen, Martin Griffiths.
La crise au Yémen, entre les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi et le mouvement Ansar Allah, s'est intensifiée en mars 2015 avec l'intervention de la coalition militaire sous commandement saoudien aux côtés des forces gouvernementales. Le conflit a fait au moins 10.000 morts depuis 2015 et provoqué la pire crise humanitaire au monde et jusqu'à 20 millions de personnes sont "en situation d'insécurité alimentaire", selon l'ONU.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.