La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Entreprise du Métro d'Alger (EMA) : Une perte de plus de 13 milliards de dinars    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    Installation du Conseil supérieur de la chasse : La faune sauvage menacée d'extinction par le braconnage    Plusieurs cités sont concernées : Perturbation de l'alimentation en eau potable    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    En attendant la bonne thérapie    Football - Ligue 1: Indécision à tous les niveaux !    Assainissement de l'affichage publicitaire à Aïn El Turck: Des panneaux illicites démantelés et des mises en demeure    Tebboune opéré avec succès du pied droit    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    Région Ouest: Près de 1.000 harraga interceptés en 2020    Après le sit-in à la Faculté de médecine: L'administration répond favorablement aux revendications des étudiants    Rapport Stora sur la colonisation: Pas de «repentance ni d'excuses»    La présidence rassure sur l'état de santé du chef de l'Etat    Des derbies et de belles affiches au menu    265 nouvelles contaminations et 6décès en 24 heures    Un nouveau projet de loi en cours    Perte de 131.000 postes d'emploi    "Ni repentance ni excuses"    Mondial 2021 de Handball. Algérie 26 – France 29 : Le sept national passe à côté d'un exploit    L'état-major de l'ANP marque sa présence aux frontières sécuritaires du pays    La gamme Dacia étoffée    Expo «La Chine vue par Hachemi Ameur 3»    Le producteur Phil Spector, faiseur de tubes et magicien du son    Visant «la promotion de la distribution de l'activité culturelle et artistique» Une convention de coopération entre les ministères de la Culture et de la Défense nationale    Six mois de prison ferme pour cinq hirakistes    Près de 140 morts en trois jours    L'ONU réclame une aide d'urgence de 76 millions de dollars    Ferhat Aït Ali signe quatre autorisations provisoires    Sonelgaz anticipe la forte demande de l'été    Youcef Nebbache comparaîtra en citation directe le 28 janvier    La pression est la force appliquée à la surface pressée    USM Alger : Nadir Bouzenad nouveau secrétaire général    Plusieurs joueurs sanctionnés    Le MCA aura le statut de filiale de Sonatrach    3 décès et 249 nouveaux cas    "Le pouvoir se fait hara-kiri"    Les Marocains "digèrent mal" le couscous maghrébin    "La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962", un livre de Ali Guenoun    Roman-pamphlet contre les tabous du viol    Investiture de Biden aujourd'hui: Une cérémonie sous haute surveillance    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    Le visa est devenu un enjeu diplomatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival Dimajazz: Djam offre un spectacle haut en couleurs aux sonorités africaines
Publié dans Algérie Presse Service le 13 - 11 - 2019

La 16ème édition de "Dimajazz", le festival international de jazz de Constantine, a été ouverte mardi soir au théâtre régional ''Mohamed Tahar Fergani'' avec l'artiste ''Djam'' qui a gratifié le public d'un spectacle festif aux fortes sonorités africaines.
Le théâtre régional de Constantine affichait complet pour la soirée d'ouverture animée par Ahmed Djamil Ghouli, alias Djam qui a littéralement enflammé la scène avec son groove solaire mêlant avec efficacité rythmes énergiques et paroles incisives.
Avec sa voix puissante et sa présence imposante sur scène, l'ex-leader du groupe Djmawi Africa , a fait vibrer l'assistance en interprétant ''Madiba", '' Tobabotico'' et "Meryem", des chansons issues de son troisième album solo "Zdeldel".
Le moment fort de la soirée sera sans conteste l'interprétation du très électrique "Dinar", un tube repris en chœur par un public complètement déchaîné.
Passant avec une facilité déconcertante du chaabi au reggae et du Gnawi à la salsa, Djam a pour sa première prestation à Dimajazz démontré pourquoi il est, pour de nombreux observateurs, l'artiste le plus doué de sa génération.
"Je suis très heureux et fier de me produire ici à Constantine au Dimajazz.J'ai joué dans beaucoup de festivals à l étranger, mais celui-ci représente énormément de choses pour l'artiste algérien que je suis", s'est-t-il confié.
A son allocution d'ouverture, M.?Zoheir Bouzid, commissaire du Dimajazz, a souligné l'importance de ce 16ème anniversaire de la manifestation qui ‘'marque l'aboutissement d'un rêve devenu réalité grâce à l' abnégation d'une bande de copains qui à l'orée des années 2000 ont eu l'improbable idée d'organiser un festival de jazz à Constantine''.
"J'espère que ce festival continuera de grandir et de promouvoir la musique et le Jazz '' a-t-il conclu avec beaucoup d'émotion.
La soirée d'ouverture a également constitué une occasion pour rendre un vibrant hommage à Adel Merrouche et Aziz Djemam, des membres fondateurs de ce festival, fauchés au printemps de leur vie.
Ayant l'Autriche comme invitée d'honneur, la seizième édition du festival international de jazz, Dimajazz, se poursuivra jusqu'au 16 novembre avec un menu très prometteur, entre autres, le projet ''Reflejos con Barry'' avec Lukas Schiemer et Beate Reiermann, deux figures incontournables de la scène de jazz viennoise, le duo ''Duoud'', « Grooz » et le Wonder Collective - Tribute to Stevie Wonder (WOCO), qui rendra hommage à l'œuvre de la légende de la Soul music: Stevie Wonder.
Mercredi soir, le public constantinois devrait se délecter du jazz ''manouche'' du quartet Ecca , et de l'univers musical, d'AYITE aka Olivier AJAVON, auteur-compositeur-interprète franco-togolais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.