Le dossier du journaliste Saïd Boudour renvoyé    La copie prête dans quinze jours    "Sonatrach est une équipe et changer de P-dg n'a pas d'impact"    Entente totale entre l'Algérie et le Qatar    Rezig pointe du doigt les accords commerciaux    Lavrov : les terroristes ne seront pas "les maîtres" à Idlib    Le Doyen met la pression sur le Chabab    L'épidémie continue de s'étendre    Liverpool : Alexander-Arnold bat son propre record    Le Président Tebboune et l'Emir du Qatar se félicitent de l'évolution des relations bilatérales    Manchester City vise un latéral argentin    Logement: Nasri ordonne l'accélération de la cadence de réalisation des projets en cours    Noureddine Khaldi, nouveau directeur général des Douanes    ATTEINTE AUX SYMBOLES DE LA REVOLUTION : Appel à l'application des lois de la République    Constitution: le Comité d'experts achèvera sa mission vers le 15 mars prochain    FAUTE DE TRANSPORT DES ELEVES SCOLARISES : Le programme de vaccination risque l'échec à Mostaganem    SIDI BEL ABBES : 29.000 demandes de logements à la daïra    Le Coronavirus poursuit sa propagation faisant des victimes et des dégâts collatéraux    Accidents de la route: 30 morts et 1.270 blessés en une semaine    Attention, le Mouloudia arrive !    Etat d'alerte sanitaire en Tunisie    L'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis à l'étude    Israël vise le Jihad islamique palestinien à Gaza et en Syrie    Le vote de confiance reporté à jeudi    Le Chabab alterne le bon et le moins bon    Ouadjaout passera-t-il aux sanctions ?    Sit-in des corps communs de l'éducation nationale devant la wilaya    ACTUCULT    L'infrangible lien…    Parution en France d'"Algérie décennie 2010-2020 : aux origines du mouvement populaire du 22 février"    Amnesty International projette un film sur le hirak    Le café littéraire évoque l'épopée historique de l'Emir Abdelkader    Carnaval : «Laissez Alost être Alost», répond le maire aux accusations d'antisémitisme    Il aura lieu au tribunal de Sidi M'hamed : Le procès de Karim Tabbou programmé pour le 4 mars    Procès des détenus du mouvement populaire : L'autre tribune des «hirakistes»    La femme dans le mouvement populaire : Le nouveau souffle du féminisme en Algérie    Encore une transgression de la loi    Championnats les plus fair-play : L'Algérie 54e mondial    «Camus a vécu à Alger la moitié de sa courte vie»    Transition énergétique: objectif 16 000 mégawatts d'énergies renouvelables à l'horizon 2035    Objectif : La relance du cinéma algérien    Plan d'action du gouvernement: Impérative amélioration du pouvoir d'achat    Pour dénoncer la mainmise des organisations «estudiantines»: Sit-in aujourd'hui des enseignants de l'institut de maintenance de l'université Oran 2    Ligue des champions d'Europe: Attractions à Madrid et Naples    Respectivement ex-directeur du protocole de Bouteflika et patron de Safina: Reguieg et Metidji incarcérés    Conseil des ministres: Un observatoire de prévention contre la discrimination et le discours de haine    Baisse significative de la participation aux législatives    Mercedes-Benz dévoile son programme pour Genève    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Président Tebboune : l'Algérie prête à abriter le dialogue escompté entre les frères libyens
Publié dans Algérie Presse Service le 19 - 01 - 2020

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a fait part, dimanche depuis la capitale allemande, Berlin, de "la disponibilité de l'Algérie à abriter le dialogue entre les frères libyens" et son rejet "catégorique" de la politique du fait accompli en Libye.
Intervenant devant les participants à la Conférence de Berlin sur la Libye, le Président de la République a réitéré son appel à "la communauté internationale d'assumer sa responsabilité en matière de respect de la paix et de la sécurité dans ce pays", affirmant que "l'Algérie refuse toute atteinte à son intégrité nationale et à la souveraineté de ses institutions".
"Nous sommes appelés à arrêter une feuille de route aux contours clairs, qui soit contraignante pour les parties, visant à stabiliser la trêve, à stopper l'approvisionnement des parties en armes afin d'éloigner le spectre de la guerre de toute la région", a indiqué M. Tebboune appelant à "encourager les parties libyennes à s'asseoir autour de la table pour résoudre la crise par le dialogue et les voies pacifiques et éviter ainsi des dérapages aux conséquences désastreuses".
Et d'ajouter : "l'Algérie est prête à abriter ce dialogue escompté entre les frères libyens".
Après avoir souligné que "la région a besoin d'une stabilité fondée sur la sécurité commune", il a réitéré "l'attachement de l'Algérie au maintien de la région loin des ingérences étrangères".
"Au delà des offices menées loin des projecteurs afin de garantir la réussite de sa démarche, l'Algérie a œuvré intensément pour la stabilisation du cessez-le-feu, partant de son sens de solidarité à l'égard du peuple libyen frère", a fait savoir M. Tebboune.
Mettant en avant la position "équidistante" de l'Algérie dans le conflit, il a évoqué ses effort pour le rapprochement des vues et l'établissement de passerelles de communication avec tous les acteurs en plus de ses appels incessants à faire prévaloir la sagesse et à favoriser le processus pacifique pour le règlement de la crise. "Option qui demeure la seule à même de garantir l'unité du peuple libyen et le respect de sa souveraineté, loin de toute ingérence étrangère", a-t-il soutenu.
Pour le Président Tebboune "les afflux d'armement au profit des parties en conflit a exacerber la situation en Libye, sans parler de l'implication de combattants étrangers et la présence de groupes terroristes extrémistes, dont les activités ont accru avec l'escalade militaire, menaçant ainsi la paix locale, régionale et internationale".
"Les luttes d'influence régionales et internationales et la multiplicité d'agendas contradictoires jouent en faveur du statut quo", a ajouté M. Tebboune qui a mis en garde contre les dangers de cet état de fait sur les efforts onusiens et régionaux pour parvenir à trouver une solution politique.
Par ailleurs, le Président de la République s'est dit "confiant en la capacité du peuple libyen à dépasser cette épreuve si l'occasion lui est donné, sous une supervision onusienne neutre, de s'engager dans un processus de dialogue et de réconciliation nationale en vue de parvenir à
un règlement politique global, basé sur la garantie de la sécurité et de la stabilité de la Libye et l'édification d'un Etat démocratique fort, apte à rétablir son autorité sur l'ensemble du territoire libyen sans ingérence étrangère dans ses affaires internes".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.