Djerad: la Zlecaf, un choix stratégique pour l'Algérie    L'artiste M'hamed Bouhaddaj expose ses nouvelles œuvres à Tlemcen après 30 ans d'exil à l'étranger    El-Guerguerat : l'armée d'occupation marocaine "dans un état déplorable"    Boukadoum reçoit son homologue italien Luigi Di-Maio    Juventus: Paratici visé par une enquête pour l'examen d'italien truqué de Suarez    DGI: la souscription de la déclaration de l'impôt sur la fortune de 2020 prorogée à fin décembre courant    Quand le Parlement européen secoue le cocotier    Les «qui-tu-quistes» aux abois    Les militants de RAJ réclament la réhabilitation    Le niveau des barrages en nette hausse    Une récolte de 372 000 quintaux attendue    Ouverture d'un tronçon de 10 km aux véhicules légers    Incident à la station-service du Caroubier    Ferhat Aït-Ali Brahim montre la voie bancaire    Saidal signe un nouveau mémorandum    Rumeur et inquiétude : le convalescent et le syndrome du prédécesseur    Spectre ou menace réelle ?    Seulement 8 députés pour 5 ministres    Fragile consensus politique en Libye    «Nous sommes en Europe, au milieu de deux extrémismes, qui, d'ailleurs, se nourrissent mutuellement»    La Chine, "plus grande menace pour la démocratie"    Vers un dénouement de la crise du Golfe    Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères jordanien et israélien    Yacine Mebarki se pourvoit en cassation    LDC. MC Alger – Buffles FC (Bénin) : Le Doyen l'emporte sur tapis vert !    ES Sétif : Le retour de Fahd Halfaïa    Js kabylie : Mellal parle des objectifs du club    Benaraïbi, Baup et six joueurs atteints de coronavirus    USMBA-MCA mardi    Résultats Ligue 1    Fin tragique pour le petit Yanis    7 arrestations pour trafic d'armes et de stupéfiants    Le président de l'APW interpelle le ministre de la Santé    "Le vaccin pour tous"    Air Algérie dévoile son programme de vols    Plus de 200 locaux fermés    Le militant écologiste Karim Khima acquitté    Un hymne à l'amour et à la jeunesse    Une expérience unique dans le monde arabe    L'observation des oiseaux à Central Park, rare loisir en temps de Covid    Une «Histoire du fils» qui dure un siècle    Le théâtre britannique s'invite virtuellement au TNA    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    Construction automobile: «Aucun changement n'est prévu dans le cahier des charges»    Sit-in annoncé devant les directions de l'éducation: Les directeurs des écoles en colère    Ils ont été débarqués au port de Ghazaouet: Près de 100 harraga expulsés d'Espagne    LE LONG TUNNEL NOIR    Mgr Henri Teissier sera inhumé le 9 décembre à la basilique de Notre Dame d'Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des efforts pour davantage d'efficacité dans la lutte anti-corruption
Publié dans Algérie Presse Service le 11 - 08 - 2020

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati, a fait état mardi à Alger d'efforts en cours pour développer les mécanismes juridiques actuels en vue de conférer davantage d'efficacité à la lutte contre la corruption, notamment en ce qui concerne la "récupération des fonds détournés".
Dans une allocution lors de la cérémonie d'installation du nouveau président de la Cour d'Alger, Mokhtar Bouchrit, M. Zeghmati a affirmé que "la lutte contre la corruption, sous toutes ses formes, demeure l'un des principaux objectifs auquel s'attelle la justice, aujourd'hui plus que jamais", ajoutant que "des efforts sont en cours pour développer les mécanismes juridiques actuels en vue de conférer davantage d'efficacité à cette lutte, notamment en ce qui concerne la récupération des fonds détournés".
A propos du mouvement opéré récemment par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, dans le corps des présidents des différentes juridictions, le ministre a relevé qu'il se distinguait des précédents mouvements tant de par les présidents et procureurs généraux que de par les critères objectifs retenus, précisant que la "spécialisation" était en tête de ces critères au regard de "la complexité des litiges".
Soulignant que les magistrats "qui ont eu la confiance" du président de la République à travers ce mouvement ont exercé plusieurs années des fonctions de vice-président ou de procureur général adjoint, ce qui leur a permis d'acquérir une expérience qu'ils mettront à profit pour s'acquitter avec compétence de leurs nouvelles missions.
Une considération qui traduit, a-t-il poursuivi, "la ferme volonté de récompenser le mérite et de bannir les considérations fondées sur l'allégeance, le clientélisme et autres considérations abjectes qui ont sapé les bonnes volontés et empêché la magistrature de répondre aux besoins légitimes des justiciables".
Dans le même sens, le ministre a affirmé qu'une importance capitale a été accordée, dans ce mouvement, aux vertus de droiture, de neutralité et d'indépendance".
Lire aussi: Lutte contre la corruption : les citoyens vont contribuer à l'élaboration de la stratégie nationale
Assurant que les objectifs de ce mouvement "s'inscrivent en droite ligne de la détermination des Autorités suprêmes du pays d'ériger la justice en un refuge sûr pour le citoyen", le ministre a estimé que "la réhabilitation des fonctions qualitatives dans le corps de la justice tout en leur donnant un nouveau souffle est à la hauteur des défis induits par la réalité tant interne qu'externe ".
A cette occasion, M Zeghmati a exhorté les présidents et procureurs généraux près les Cours de justice au "respect scrupuleux" de la déontologie, à œuvrer à l'amélioration de la qualité et du rendement de l'action judiciaire, ainsi qu'à l'encadrement des magistrats qui sont sous leur autorité administrative dans le cadre de la loi et le respect total de l'indépendance de la Justice.
Il a également mis en avant l'importance du travail d'anticipation en vue de régler les problématiques en lien avec l'action judiciaire ou résultant des relations humaines aussi bien entre les fonctionnaires de la Justice qu'entre eux et les représentants des professions de la justice.
Evoquant la prolifération du phénomène d'agression verbale et physique contre les personnels de la Santé, en lutte contre la pandémie Covid-19, qui a nécessité la promulgation d'une Loi pour les protéger, le ministre a insisté sur "la rigueur et la fermeté" qui doivent être observées dans l'application des nouvelles dispositions, appelant à cet égard, à recourir à tous les mécanismes juridiques en vue de mettre un terme à ce phénomène.
M. Zeghmati a affirmé, à la fin, que "cette protection doit s'élargir à d'autres phénomènes d'agression touchant les établissements de santé comme les actes de détérioration et de destruction.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.