Covid-19: réception prochaine d'une quantité de "Lovenox"    Agression marocaine à El Guerguerat: un parti mexicain exprime sa solidarité avec le peuple sahraoui    1re journée de Ligue 1 : Quatre matchs nuls, un coup d'épée dans l'eau    Décès du Moudjahid Said Bouhadja: l'Amenokal de l'Ahaggar présente ses condoléances    Le RND condamne vigoureusement la résolution du Parlement européen sur les droits de l'homme en Algérie    Elections du Conseil de la Fifa : Zetchi s'attend à "une rude concurrence"    Championnat d'Afrique d'Aviron en salle: L'Algérie participe avec 11 athlètes    Pluies orageuses sur plusieurs wilayas à partir de vendredi en fin de journée    Coronavirus: 1058 nouveaux cas, 612 guérisons et 20 décès ces dernières 24 en Algérie    Le Commandant de la Gendarmerie en visite au 4ème Commandement régional de Ouargla    France. Les archives cadenassées de la guerre d'Algérie.    SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE : Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie    Ligue 1: ouverture d'un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    Lyon: Aouar sanctionné, Garcia approuve    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    MANQUE D'EAU A SIDI BEL ABBES : Ain Témouchent appelée à la rescousse    TIARET : Remise des clés à 2322 bénéficiaires de logements    OUED LILI (TIARET) : 2 voleurs de cheptel arrêtés après un accident de la route    ABANDONNES PAR L'ENTREPRENEUR : Des bénéficiaires de LPA crient à l'injustice à Mascara    ORAN : Explosion d'un transformateur électrique 60/30 kV à El Kerma    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Europa League: Ghoulam dans l'équipe type de la 4e journée !    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Saïd Bouhadja n'est plus    Entre avancées et entraves    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Des journalistes créent une association nationale de soutien avec le peuple sahraoui    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    L'ONU confirme la poursuite des affrontements avec le Maroc    De nombreux établissements scolaires paralysés    "La sécurité, c'est mieux !"    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Impératif de coordonner les efforts des journalistes algériens et sahraouis pour le droit à l'expression
Publié dans Algérie Presse Service le 22 - 10 - 2020

Les participants à une journée d'étude sur "le droit des peuples en lutte à l'indépendance: l'exemple du peuple sahraoui", organisée jeudi à Tindouf, ont réaffirmé l'impératif de coordonner les efforts de l'ensemble des journalistes algériens et sahraouis pour le droit à l'expression.
La journée d'étude a été organisée par le Comité des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui, à l'occasion de la Journée nationale de la presse.
Les intervenants ont affirmé unanimement que la question sahraouie pâtissait d'un "terrible blackout de la part de l'occupant marocain, et nécessite la création de nouveaux mécanismes de nature à freiner la machine propagandiste de l'occupant marocain dans la région".
Le coordonnateur national du Comité des journalistes algériens, Mustapha Aït Mouhoub, a déclaré dans un message lu en son nom durant les travaux de cette rencontre, que le Comité se transformera en une organisation nationale durant les mois à venir.
"Déterminé à organiser davantage ses rangs au sein d'une organisation non gouvernementale, le Comité des journalistes algériens solidaires de la lutte du peuple sahraoui ouvrira de nouveaux ateliers, dont un portera le nom du front de publication", a affirmé M. Aït Mouhoub.
Il a évoqué le livre blanc sur les tortures, la répression, les disparitions forcées, l'homicide volontaire, les simulacres de procès, les victimes de mines et de bombardements et autres depuis 1975 à ce jour, un livre qui a mobilisé un nombre de journalistes de renommée en Algérie.
Le membre du Comité, Kefsi Ali a, quant à lui, précisé que les médias marocains sont "fortement alignés" à la partie marocaine, appelant à revoir la contribution de l'ensemble des militants sahraouis dans l'opération médiatique pour se dresser en rempart contre la propagande marocaine.
Egalement membre du Comité des journalistes algériens, M. Ait Ali Faouzi a plaidé pour l'impératif d'une mutation du citoyen sahraoui à un citoyen médiatique à l'effet de transmettre les vérités relatives aux violations des droits de l'homme dans les territoires occupés à destination de l'opinion publique internationale, outre le changement de la méthode de médiatisation de la question sahraouie.
"Après avoir relayé une image stéréotypée du réfugié sahraoui souffrant de l'exode, du manque de moyens et d'aides, nous devons aujourd'hui concentrer nos efforts pour la prochaine étape, sur les médias et focaliser sur la République arabe sahraouie démocratique (RASD) en tant qu'Etat qui a ses institutions et sa présence active dans l'Union africaine", a-t-il dit.
Pour sa part, le directeur de la RASD TV, Mohamed Salem Ahmed Labaeid a abordé les étapes du développement de l'institution médiatique sahraouie, particulièrement la télévision, s'attardant sur les grands obstacles, en tête desquels figure l'ampleur de la machine médiatique marocaine soutenue par des parties arabes et d'autres en France et en Espagne.
Il a mis l'accent sur l'importance d'intensifier les efforts et de renforcer les relations en vue de faire face à la propagande de l'occupant marocain et d'identifier de nouveaux mécanismes de la lutte juste du peuple sahraoui pour la liberté et l'indépendance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.