LDC : Braitwhaite décisif lors de la victoire du Barça face au Dynamo Kiev    LDC : Le PSG a fait l'essentiel face à Leipzig    Tlemcen: Un projet pour sécuriser l'alimentation en eau    Arabie saoudite : un site d'Aramco touché par un missile    Maroc-Sahara Occidental: «Une reprise des hostilités préméditée»    Les facteurs dopants    Pénurie de Lovenox: Le ministre accuse l'automédication    Ligue des champions d'Europe: Le Real en danger à Milan    LFP - Ligue 1: Les prémices d'une saison charnière    RC Relizane: Le ciel s'assombrit sur le Rapid    Non-respect du confinement: Près de 4300 véhicules mis en fourrière en une semaine    Marché illicite des véhicules des Castors: Des espaces squattés libérés en attendant le transfert vers le marché d'El Hamri    Les laboratoires veulent porter plainte contre l'association des consommateurs: Polémique sur les prix des analyses médicales    LA NATURE DU CIEL ET LE POIDS DU COUFFIN    Le tourisme grand perdant    1.133 nouveaux cas, 649 guérisonset 15 décès    6 morts et 19 blessés en 24h    Lancement fin novembre des travaux de réalisation de 140.000 logements    Macron provoque la tempête !    LDC : Séville se qualifie comme Chelsea pour les huitièmes    L'Algérie, un "élément clé" dans les régions africaine et méditerranéenne    Réunion de Djerad avec les walis: la situation sanitaire et l'approvisionnement en eau potable au menu    Sahara Occidental : Convergence des positions russe et algérienne    Pétrole: la demande mondiale atteindra près de 104 millions b/j d' ici 2025    Le report de plusieurs affaires pénales intervient à "la demande de la défense des accusés"    DEPUIS L'APPARITION DU CORONAVIRUS : Décès de 120 employés de la Santé    MOSTAGANEM : La Conservation des forêts retient un objectif de plus 300.000 plants    STRESS HYDRIQUE : Des mesures urgentes pour assurer l'approvisionnement en eau    Karim Tabbou répond à Emmanuel Macron    Fin de l'AP-OTAN avec la participation d'une délégation de l'APN et du Sénat    Le premier couac du projet de Anthar Yahia    Décès de l'ancien Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi    La situation s'améliore nettement à Alger    Saisie de plus de 7 kilos de drogue    Tergiversations au Conseil de la Nation    Le juge demande un complément d'enquête    Les premiers pas de «Enamla», le premier théâtre privé à Oran    Achèvement des travaux de réfection de la salle de cinéma Ifriqia    L'association El Mostakbal entame la formation des encadreurs des bibliothèques communales    Semaine mouvementée pour les hirakistes d'Oran    Un taux de participation provisoire entre 38 et 40%    Le gouvernement guinéen interdit les manifestations    Le RAJ exige l'abandon des poursuites contre ses militants    Décès de Abderrachid Boukerzaza: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Le procès Benfisseh reporté au 7 décembre    "Entendez-vous dans les montagnes..." de Maïssa Bey traduit en italien    "Mes peintures sont une invitation au voyage"    Sessions de formation théâtrale au profit des jeunes Casbadjis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu
Publié dans Algérie Presse Service le 30 - 10 - 2020

Toute dérobade au référendum d'autodétermination au Sahara occidental "rend caduc le cessez-le-feu conclu entre les deux parties au conflit" car il constitue une "partie intégrante du plan de règlement onusien", a indiqué jeudi le Secrétariat national du Front Polisario cité par l'agence de presse sahraouie (SPS).
A l'issue de sa session extraordinaire, tenue jeudi sous la conduite du secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, le Secrétariat national du Front Polisario a précisé, dans un communiqué, que "toute dérobade au référendum d'autodétermination, l'unique mission de la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso), rend caduc le cessez-le-feu, car il constitue une partie intégrante du plan de règlement onusien".
"Le cessez-le-feu fait partie intégrante de l'accord signé entre les parties sahraouie et marocaine, connu en tant que plan de règlement de 1991, a expliqué le Secrétariat national, soutenant qu'"il va de pair avec le référendum d'autodétermination qui ne saurait être organisé dans des conditions de guerre".
Pour la plus haute autorité du Front Polisario, "la patience et la sagesse dont a fait preuve le peuple sahraoui au cours des 29 dernières années et tous ses sacrifices pour que l'ONU puisse surmonter les entraves et les obstacles dressés par le Maroc devant la Minurso, avec une complicité à l'intérieur-même du Conseil de sécurité, n'ont hélas pas été saisis à leur juste mesure et n'ont pas été récompensés".
Réaffirmant que "l'unique mandat de la Minurso est l'organisation du référendum", le Front Polisario a refusé que cette mission ne devienne "un sponsor de l'occupation qui assiste passivement à la répression systématique à l'encontre du peuple sahraoui et aux provocations marocaines visant à impliquer des intérêts étrangers dans les territoires sahraouis occupés dans une tentative de légitimation de l'occupation".
Lire aussi: L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois
"La Minurso doit être une mission onusienne jouissant de l'impartialité nécessaire et traitant de manière équilibrée avec les deux parties", a insisté le Front Polisario.
Concernant les développements sur le terrain, le Secrétariat national a rappelé que la brèche illégale ouverte par le Maroc à El-Guerguerat constituait une violation flagrante de l'accord de cessez-le-feu conclu entre les deux parties au conflit, Front Polisario et Maroc, sous l'égide de l'ONU et du Conseil de sécurité.
Mettant en garde contre les graves répercussions de toute violation du cessez-le-feu par le Maroc, le Front Polisario a appelé le Conseil de sécurité à assumer ses responsabilités envers le peuple sahraoui et son droit légitime à l'autodétermination et à l'indépendance.
Pour rappel, le Secrétariat national du Front Polisario a tenu jeudi une session extraordinaire consacrée à l'examen de la question sahraouie aux plans régional et international.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.