Les principes de base pour une alimentation équilibrée    Cagliari : Les temps sont durs pour Adam Ounas    Liverpool : Mohamed Salah veut rester, mais...    Musée des arts et des expressions culturelles – Palais Ahmed Bey de Constantine : Des journées amazighes dans un décor fastueux    Djerad aux walis: Les actes d'urbanisme doivent être délivrés dans les délais    TRUMP ET LES DEMONS DE LA GUERRE DE SECESSION    Sahara Occidental : la décision de Trump en cours d'examen    Projet de révision de la loi électorale: Le candidat à la présidentielle doit déposer une garantie financière    Chanegriha supervise un exercice tactique avec munitions réelles    Le procès en appel du DG d'Ennahar reporté au 1er février    MC Alger: L'appétit vient en mangeant    CR Belouizdad: Méforme ou accident de parcours ?    Tournoi de l'UNAF - U17: Victoire logique de l'Algérie face à la Libye    Première phase de vaccination contre la Covid-19: 124.000 personnes ciblées    Réalisés pour parer à l'informel: 21 marchés «parisiens» désertés depuis plusieurs années    Aïn El Turck: Une tentative de construction illicite avortée    La solidarité ne va qu'aux nécessiteux    Dossier mémoriel Algérie-France: Le rapport Stora remis demain à l'Elysée    Lettre à une jeune étudiante    Restauration de la mosquée du Pacha: Lancement des travaux le mois de mai prochain    7 longues années d'attente    259 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Mondial 2021 de handball. Portugal 26 – Algérie 19 : Réaction encourageante du sept national    Saisie de 376 millions de centimes en faux billets à Annaba    Numérisation de la CNAS : Les arrêts de travail déclarés via le portail El Hanaa    L'Algérie concernée par la mise à jour de l'OMI    Le CPE en hibernation    Session de formation aux métiers de l'export    Mercato exceptionnel du 25 au 31 janvier    Prolongation de mandat    Enquête    «Pour des raisons électorales ou intérêts calculés, les démocrates ont pactisé avec les islamistes»    Le Conseil de sécurité diffuse les propositions de l'UA    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Le lieu de stockage du vaccin anticovid gardé secret    Caravane médico-sociale au profit des habitants    La radio locale sensibilise aux dangers du monoxyde de carbone    Quand Suzanne Tamim crie justice !    Affaire GB Pharma : Le procès en appel reporté    Saïd Chengriha lors de sa visite hier à Béchar : «Nous mettrons en échec tous les desseins hostiles»    Après 20 mois de détention, le sort de Ali Ghediri toujours pas connu    Résidences de formation pour les praticiens du 4e art dans le Sud algérien    Hommage à Abou Laïd Doudou, l'homme de lettres    Lancement prochain de fouilles archéologiques à Portus Magnus    À la découverte de la musique actuelle africaine    Direction générale des impôts: Nouvelles modalités de radiation du registre de commerce    Principes et autres considérations    L'Algerie se tourne vers l'Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipasa : report au 7 décembre du procès de "Mme Maya"
Publié dans Algérie Presse Service le 30 - 11 - 2020

La Cour de justice de Tipasa a décidé lundi du report au 7 décembre du procès de Nachinache Zoulikha-Chafika dite "Mme Maya" condamnée en première instance par le tribunal de Cheraga à 12 ans de prison ferme dans une affaire de corruption.
Cette décision de la chambre correctionnelle fait suite à une requête de la défense des accusés, motivée par l'absence de deux accusés principaux, Abdelghani Zaâlane et Mohamed Ghazi, respectivement ex walis d'Oran et de Chlef.
Nachinache Zoulikha-Chafika, dite "Mme Maya", a été condamnée le 14 octobre dernier par le tribunal de Chéraga à 12 ans de prison ferme assortie d'une amende de 6 millions de DA et la saisie de ses biens. Ses deux filles, Imène et Farah, ont été condamnées chacune à une peine de 5 ans de prison ferme assortie d'une amende de 3 millions de DA et la saisie de leurs biens.
Impliqués dans cette affaire, l'ancien wali de Chlef, Mohamed Ghazi, a été condamné à une peine de 10 ans de prison ferme, assortie d'une amende d'un million de DA, tandis que son fils a été condamné à 2 ans de prison ferme et une amende de 500.000 DA.
Les griefs retenus contre les accusés dans cette affaire sont notamment "blanchiment d'argent", "trafic d'influence", "octroi d'indus avantages", "dilapidation de deniers publics", "incitation d'agents publics pour l'octroi d'indus avantages" et "transfert illicite de devises à l'étranger".
Jugés aussi pour cette affaire, l'ancien wali d'Oran, Abdelghani Zaâlane, et l'ancien directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel, ont été condamnés à 10 ans de prison ferme avec une amende d'un million de DA chacun.
Les deux investisseurs et entrepreneurs, Belaid Abdelghani et Ben Aicha Miloud ont été condamnés respectivement à 7 et 10 ans de prison ferme avec une amende d'un million de DA chacun.
L'ancien député à la retraite, Omar Yahiaoui (en fuite à l'étranger), a été condamné à 10 ans de prison ferme, assorti d'une amende d'un million de DA, avec la confiscation de ses biens et le lancement d'un mandat d'arrêt international à son encontre.
Mme Maya et ses deux filles doivent, selon le même verdict, verser 600 millions de DA de dédommagement au Trésor public.
Durant son audience du 9 octobre dernier, la principale accusée, Zoulikha-Chafika, a reconnu que les facilités qu'elle a obtenu pour la réalisation de projets d'investissement, ont été obtenues par "l'intermédiaire de l'ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et non pas via son secrétaire particulier", Mohamed Rougab, présent au procès comme témoin.
Affirmant qu'elle était en "contact direct" avec l'ancien Président Bouteflika, l'accusée a toutefois nié qu'elle se présentait aux walis des régions concernés comme étant la fille du Président, mais plutôt comme "Mme Maya", étant donné que Nachinache est son nom de jeune fille.
Mohamed Rougab a, de son côté, indiqué que la concernée "n'a jamais été reçue par l'ancien Président au siège de la présidence de la République", affirmant l'avoir reçu, lui même, "qu'une seule fois à la présidence en 2004".
Il a signalé l'avoir présenté à Mohamed Ghazi, ex wali de Chlef, en tant que "Mme. Maya", pour le projet de réhabilitation du parc d'attraction d'Oum Droue, soulignant que "c'est l'ancien Président Bouteflika qui l'a chargé de la présenter à l'ex-wali de Chlef et non son frère et conseiller Said Bouteflika".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.