Barça : Iniesta cite les trois joueurs clés pour remporter le Clasico    Le Hirak maintient la pression    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Regroupement en tête    Charef Eddine Amara, candidat unique    Le devoir de réagir    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Djabou, le retour    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Assemblée élective de la Fédération algérienne de football : Belmadi réaffirme sa "neutralité"    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Tlemcen: Plaidoyer pour une «communauté d'entrepreneurs»    Allégations d'agression sexuelle sur un mineur: De graves accusations contre six individus     Le Palais des expositions en fête    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    8700 logements sociaux distribués    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaines    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    Pourquoi voulait-on piéger Hanoune ?    La note de Ouadjaout    La thyroïde, apprendre à la connaître    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conflit en Centrafrique/élections générales: fermes condamnations des violences
Publié dans Algérie Presse Service le 22 - 12 - 2020

Les Nations Unies et des Etats et institutions internationales partenaires de la République centrafricaine (RCA) ont fermement condamné la recrudescence des violences dans plusieurs localités de ce pays d'Afrique centrale en pleine campagne électorale pour des élections présidentielles et législatives de dimanche prochain.
"Une coalition de groupes armés a attaqué simultanément quatre préfectures de l'ouest et du sud du pays. Ces groupes ont également tenté d'atteindre la capitale, Bangui", a déclaré, lundi, le porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, Stéphane Dujarric, lors d'un point de presse, selon le site officiel de l'ONU, soulignant que "les Casques bleus de l'ONU ont réagi de manière proactive et ont échangé des tirs avec des groupes armés dans plusieurs zones, et qu'aucun dommage n'avait été signalé.
Le responsable onusien a assuré dans la foulée, que les Nations Unies "continuent de collaborer" avec toutes les parties prenantes centrafricaines, en étroite coopération avec ses partenaires, dans un effort pour "désamorcer les tensions, encourager les parties à résoudre leurs préoccupations par des moyens pacifiques et assurer la tenue des élections, comme prévu.
Le chef de l'ONU, avait appelé vendredi, par la voix de son porte-parole, à la cessation des hostilités en Centrafrique,, condamnant "l'escalade de la violence". Il a appelé tous les acteurs à cesser toute hostilité de manière urgente, et à travailler ensemble pour assurer des conditions favorables à la tenue d'élections crédibles, inclusives et pacifiques le 27 décembre".
Vendredi soir, trois des plus puissants groupes armés qui occupent plus des deux-tiers du pays avaient commencé à progresser sur des axes routiers vitaux pour l'approvisionnement de la capitale Bangui. Ils avaient en outre annoncé leur fusion.
Lire aussi : Cessez-le-feu mondial: le SG de l'ONU déplore l'absence de concrétisati
Dans la foulée, le gouvernement a accusé samedi l'ex-chef de l'Etat François Bozizé de "tentative de coup d'Etat" avec une "intention manifeste de marcher avec ses hommes sur la ville de Bangui" en cette période électorale. Le parti de Bozizé a démenti dimanche toute tentative de coup d'Etat.
Ferme condamnation des violences
Dans un communiqué publié lundi, le Président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat s'est dit vivement préoccupé par l'évolution de la situation politique et sécuritaire en Centrafrique et a condamné avec la plus grande fermeté les violences dans certaines régions du pays ayant occasionné des pertes en vies humaines et visant à perturber le processus électoral.
La veille, les membres du G5+, qui regroupe l'ONU, les Etats-Unis, la France, la Russie, l'Union africaine (UA), la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), l'Union européenne (UE) et la Banque mondiale, ont appelé dans un communiqué commun, l'ex-chef de l'Etat François Bozizé et certains groupes armés qui mènent une offensive en Centrafrique visant à perturber les élections générales du 27 décembre, à déposer "immédiatement" les armes. Ces pays et institutions partenaires de la Centrafrique, ont également appelé au respect de la décision de la Cour constitutionnelle du 3 décembre 2020.
Les élections présidentielle, avec pour favori le président sortant Faustin Archange Touadéra, et législatives sont prévues dimanche prochain. Face aux craintes concernant la perturbation du scrutin électoral, le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU en RCA, Mankeur Ndiaye, s'est voulu rassurant lundi, à l'égard de la population, soulignant que la mission onusienne de maintien de la paix (MINUSCA), continuera d'exercer pleinement son mandat électoral en apportant son soutien aux autorités nationales pour la tenue d'élections pacifiques.
"Le 27 décembre sera un grand jour pour le peuple centrafricain qui aspire à la paix, à la sécurité et au développement", a-t-il assuré sur Twitter.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.