L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Boumala victime de son paradoxe    La dernière ligne droite    Les nouvelles instructions du Président Tebboune    Le baril fait du yoyo    L'UGTA se fâche    Les chantiers de Khaldi    Sabri Boukadoum à la tête d'une délégation de haut niveau    Macron pointe la volonté de réconciliation malgré des «résistances»    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Boukadoum et Beldjoud en visite de travail en Libye    La grande menace des riches    Brèves    Une AGE à refaire    Révolution dans le football européen    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    Le spectacle vivant réclame des aides    Le patrimoine musical algérien en deuil    «Chaque rôle apporte un plus...»    Déstockage d'importantes quantités pour faire baisser les prix    Vers la mise en place d'une charte    Une grande voix du style assimi s'éteint    Macron commente les propos de Djâaboub    Commémoré sous le signe de «la consolidation des acquis»    Installation du nouveau chef de Sûreté de la wilaya de Tipasa    L'AC Milan, la Juventus et l'Inter se sont prononcés pour la Serie A    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Sahara occidental: le Polisario demande "un cadre plus sérieux" pour les négociations    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    FAF : La passation de consignes entre Zetchi et Amara demain    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    C'est l'escalade !    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Kafteji    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    6 ans de prison pour deux anciens DG    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





INESG: ouverture des travaux d'une journée d'étude portant sur la guerre del'information
Publié dans Algérie Presse Service le 06 - 03 - 2021

Les travaux d'une journée d'étude portant sur la guerre de l'information "info-guerre" et la campagne de déstabilisation de l'Algérie via les réseaux sociaux, organisée par l'Institut national d'études de stratégie globale (INESG), ont débuté samedi à Alger avec la participation d'une panoplie d'experts et d'universitaires.
Le directeur général de l'institut, Abdelaziz Medjahed, qui a procédé à l'ouverture officielle des travaux de cette rencontre de deux jours, a affirmé l'importance de mettre la lumière sur la guerre de l'information dont "l'Algérie, à l'instar de nombreux pays dans le monde, est ciblée depuis déjà longtemps, notamment ces derniers mois".
Il a dans ce sens, appelé les participants à dégager des recommandations à même de participer à la conception d'une stratégie de riposte.
Selon la note conceptuelle de cette rencontre scientifique "de nombreux pays sont menacés par l'info guerre", qui a mobilisé de nombreux outils à l'instar des fake news, la manipulation via les réseaux sociaux numériques (RSN), la mobilisation de relais d'influence externe, l'utilisation massive des RSN pour contourner les médias traditionnels afin d'impacter une audience plus importante.
Et d'jouter: "l'Algérie, depuis plusieurs mois, fait face à une véritable campagne de déstabilisation via les RSN, et le risque est grand de voir cette entreprise réussir".
En effet, le paysage médiatique algérien, se retrouve aujourd'hui face à un dilemme: s'adapter aux nouvelles mutations technologiques, numériques et les nouvelles habitudes de consommation des Algériens ou reproduire les mêmes schémas d'analyses et grilles de lecture vieilles de plus de vingt ans, s'interroge-t-on dans la même note.
Afin de répondre à cette problématique, les participants aborderont dans leurs communications, des thématiques d'actualité relatives, notamment à l'état des lieux du paysage médiatique algérien, aux stratégies médiatiques en temps de crise, aux principaux dangers de la cybersécurité en Algérie et aux enjeux de la communication institutionnelle dans la gestion de crise.
Il sera question, également, de traiter, durant les deux jours de cette rencontre, les cotés, théorique et conceptuel, de l'info-guerre, de la guerre de quatrième génération, du soft power, des guerres cybernétique et la guerre économique.(APS)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.