Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Lutte contre les feux de forêt : Henni appelle les services des forêts à redoubler de vigilance    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Création de la coordination mondiale des jeunes pour la solidarité avec le Sahara occidental    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Man City - Mahrez : "À Liverpool, je sais qu'ils nous détestent, mais..."    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Karaté-do - Championnat national: La région du Centre se distingue à Tlemcen    Raison politique ou économique ?    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    MC El-Bayadh: Un authentique exploit    Saïd Bouteflika jette un pavé dans la mare    Mbappé : La Liga va déposer plainte    De Bruyne «player of the year»    Les Canaris ne lâchent pas la LDC    L'appel de Chanegriha    Une famille italienne et un Togolais enlevés par des hommes armés    35 terroristes neutralisés dans le Nord L'armée burkinabè a neutralisé    Le déficit mondial risque d'être brutal    Paroles d'experts    L'exemple de Constantine    11 décès en 48 heures    Bouira déploie les grands moyens    Combien au premier trimestre 2022?    Youcef Cherfa ausculte son secteur    Le RND affiche son total soutien    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Colloque national sur Anouar Benmalek    «Nassim Essabah» chauffe la salle Ibn Khaldoun    Promouvoir le rôle de la société civile et en faire un partenaire efficient    Le Président Tebboune reçoit le ministre congolais des Hydrocarbures    Henni prévoit une récolte record en matière de céréales    Chanegriha appelle les Algériens à adhérer "avec force" à l'initiative "Main tendue" annoncée par le président Tebboune    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Situation dans les camps de réfugiés sahraouis: Le Makhzen pris «en flagrant délit d'escroquerie diplomatique»    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Le nouveau baccalauréat et l'immense champ des arts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



IDE en Algérie: Une mission du FMI salue la "réduction des restrictions"
Publié dans Algérie Presse Service le 04 - 10 - 2021

Les services du FMI, qui viennent d'achever leur mission de consultations de 2021 en Algérie, au titre de l'article IV, ont salué dimanche les mesures introduites par les pouvoirs publics pour réduire les restrictions aux Investissements Directs Etrangers (IDE).
"La mission salue les efforts des autorités pour réduire les restrictions à l'investissement direct étranger et leurs plans de modernisation du cadre juridique de l'investissement et de la concurrence, ce qui contribuerait à diversifier l'économie et réduire sa dépendance aux hydrocarbures et à favoriser l'investissement du secteur privé et la création d'emplois", ont-ils souligné dans un communiqué de presse.
Le communiqué a été lu lors d'une conférence de presse, animée par visioconférence depuis Washington, par Mme Geneviève Verdier, Cheffe de Division au niveau du département Moyen-Orient et Asie Centrale du Fonds, qui a conduit la mission entre le 13 septembre et le 3 octobre.
La mission a également salué "les annonces récentes concernant des plans de réduction des charges administratives et les réformes à venir pour réduire la vulnérabilité à la corruption".
Concernant l'économie algérienne, la mission du FMI a avancé qu'une "reprise graduelle est en cours", avec un "taux de croissance économique projetée à plus de 3% cette année, soutenue par la reprise des prix et de la production des hydrocarbures".
Cependant, malgré le rebond de l'activité économique et la nette amélioration du solde extérieur en 2021, il reste urgent, estima la mission du Fonds, de "rétablir une stabilité macroéconomique et une marge de manœuvre, tout en protégeant les groupes les plus vulnérables et en soutenant la reprise".
De l'avis de l'équipe de la mission, la persistance de déficits budgétaires élevés à moyen terme engendrerait "des besoins de financement sans précédent, épuiseraient les réserves de change, et présenterait des risques pour l'inflation, la stabilité financière et le bilan de la banque centrale".
Pour y faire face, la mission recommande "un ensemble complet et cohérent de politiques budgétaire, monétaire, et du taux de change" afin de réduire les vulnérabilités de l'économie algérienne.
Lire aussi: Covid-19: les mesures sanitaires prises par l'Algérie ont permis de protéger son économie
Un "ajustement budgétaire général", qui donne en même temps la priorité aux mesures de protection des plus vulnérables, devrait être entamé en 2022 et s'échelonner sur plusieurs années pour maintenir la viabilité de la dette, ont suggéré les experts du FMI.
Quant au financement monétaire, il "devrait être interdit" afin d'endiguer l'augmentation de l'inflation et l'épuisement rapide des réserves de change, selon la mission qui a recommandé "une diversification des sources de financement budgétaire y compris à travers le recours à l'emprunt extérieur".
Une "plus grande flexibilité du taux de change" contribuera, selon elle, à renforcer la résilience de l'économie aux chocs externes et un resserrement de la politique monétaire permettra d'endiguer les pressions inflationnistes.
L'application de la loi organique relative aux lois de finances constitue une étape importante dans l'amélioration de la gouvernance budgétaire, selon la mission.
Il est à souligner que les communiqués de presse de fin de mission expriment les avis des services du FMI ayant réalisé les consultations et ne correspondent pas forcément à ceux du conseil d'administration du FMI. A partir des conclusions préliminaires de la mission, les services du FMI établiront un rapport qui sera présenté au conseil d'administration du Fonds.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.