Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    Contours du nouveau socle de la société civile    La BEA en mode «accélération»    Un gisement de richesses négligé    La carte gagnante    La FIFA rétablit une vérité historique    Des documents top secret saisis    Reprise, demain, des rotations de la Minusma    Avec Mahrez sans Messi    Guerre à la parisienne!    Boulahbib de retour aux affaires    Etat d'alerte maximale    L'école privée cherche sa voie    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Société civile: conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Coupe Davis (Match de maintien): victoire de l'Algérie devant le Mozambique (2-0)    Jeux de la Solidarité Islamique: Reguigui remporte la médaille d'argent    Décès du journaliste italien Piero Angela, ami de la Révolution algérienne    Agressions contre Ghaza: 12 violations contre les journalistes palestiniens    La canicule continuera d'affecter l'Ouest et le Centre du pays    La PC prodigue des conseils préventifs sur les risques liés à la canicule    Mahboub Bati, l'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Festival de chanson chaâbi: une soirée célébrant l'œuvre des grands maîtres    Ancelotti dira stop après le Real Madrid    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    Parkinson: Le cri de détresse d'une Association de malades    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    Ghannouchi sur le départ ?    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Un policier assassiné    Saïd Chanegriha supervise les derniers préparatifs    Fondateur du roman algérien moderne    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maroc: le Front anti-normalisation appelle à un sit-in mercredi pour rejeter la visite d'un ministre sioniste
Publié dans Algérie Presse Service le 23 - 11 - 2021

Le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation avec l'entité sioniste a appelé à un sit-in, mercredi, devant le Parlement à Rabat, "pour exprimer en force le rejet de la visite du ministre sioniste de la Défense" au Maroc, prévue mercredi et jeudi.
"Tous les membres du Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation avec l'entité sioniste rejettent la visite de Benny Gantz, ministre de la Défense sioniste au Maroc qui s'inscrit dans le cadre de la politique de renforcement de la normalisation avec l'entité sioniste", a indiqué l'organisation dans un communiqué publié sur sa page Facebook, appelant "tous les défenseurs de la cause palestinienne à venir en masse à ce sit-in, afin d'exprimer leur rejet de la politique de normalisation initiée par les autorités marocaines".
Le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation a rappelé qu'il "avait déjà exprimé de façon claire et solennelle son rejet de toute visite d'un responsable sioniste sur le sol marocain", faisant remarquer que sa position "traduit celle du peuple marocain qui refuse depuis toujours tout rapprochement ou normalisation avec les sionistes et qu'il est et restera toujours aux côtés des Palestiniens et de leur juste cause".
Il a noté, dans ce sens, que "le ministre de la Défense de l'entité sioniste est un criminel de guerre et responsable de plusieurs massacres notamment dans la Bande de Ghaza, dont certains se hissent au rang de crimes contre l'humanité", appelant "la justice marocaine à jouer son rôle et procéder à l'arrestation du Boucher de Ghaza dès son arrivée au Maroc".
Pour rappel, lundi, le collectif "Marocains contre la normalisation" avait dénoncé la "propagande hystérique" menée par des médias du Makhzen en faveur du "responsable du bureau de liaison sioniste" au Maroc à travers la couverture de ses différentes activités.
Il a estimé, dans une publication sur sa page Facebook, que la normalisation avec les sionistes avait atteint ces derniers jours une phase "hystérique".
"En effet, toutes les activités du responsable du "Bureau de liaison sioniste" au Maroc sont couvertes par les médias locaux. Certaines de ses activités ont vu la participation de hauts responsables marocains", s'est-il indigné.
Avant de s'interroger : "Comment le gouverneur de Tanger peut-il quitter son travail pour se rendre dans un hôpital, accompagné du (responsable du Bureau de liaison israélien) afin de rendre visite à un Israélien qui a eu un accident il y a quelques jours?".
En dépit du rejet populaire de la normalisation avec l'entité sioniste, celle-ci est de plus en plus palpable au Maroc, passant de la phase purement politique et diplomatique à une normalisation sur le plan sécuritaire et même dans les programmes scolaires.
Le Makhzen avait annoncé, le 10 décembre 2020, la normalisation de ses relations avec l'entité sioniste, en échange de la reconnaissance par l'ancien président américain Donald Trump de sa prétendue "souveraineté" sur le Sahara occidental occupé.
Le ministre de la Défense sioniste est attendu à Rabat pour notamment conclure des accords de coopération militaire avec le Maroc, ce que de nombreux observateurs considèrent comme une menace sérieuse pour toute la région.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.