Cour d'Alger: début du procès en appel du général-major à la retraite Ali Ghediri    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Forte hausse des exportations algériennes en 2021    Une politique difficile à mettre en œuvre    L'information locale au centre des préoccupations    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Le journaliste Tarek Aït Seddik n'est plus    Un casse-tête chinois    Quand les plans de l'AEP font défaut    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    Cinq éléments de soutien arrêtés    Un challenge au sommet de l'UA    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nous n'adhérerons à aucun processus de paix au vu de la poursuite du terrorisme marocain et du silence onusien
Publié dans Algérie Presse Service le 07 - 12 - 2021

Le Président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali a affirmé que le Front Polisario n'adhèrera à aucun processus de paix, au moment où l'Etat d'occupation impose son régime terroriste sur les territoires sahraouis occupés, et au regard du mutisme inexpliquée de l'ONU.
Dans un nouveau message envoyé au SG de l'ONU Antonio Guerres, le président sahraoui affirmé qu'il était tôt de parler de la relance du processus de paix au moment où des Sahraouis sans défense sont la cible d'exactions horribles.
"C'est pourquoi il ne faut pas s'attendre à ce que le Polisario rejoigne tout éventuel processus de paix au vu de la persistance des pratiques terroristes marocaines imposé aux territoires occupés et au silence injustifié des Nations unies", a-t-il écrit dans son message.
M. Ghali a rappelé son dernier message adressé à l'ONU dans lequel il avait affirmé que la persistance de l'Etat d'occupation dans ses crimes cruels contre les civils sahraouis en toute impunité sape, dangereusement, les horizons du processus de Paix mais ferme également les portes devant toute éventuelle solution pacifique devant mettre un terme à l'occupation du Sahara occidental.
Le Président Ghali a appelé le SG et le Conseil de sécurité onusien à une action urgente visant à mettre terme à la barbarie et aux atteintes ciblant quotidiennement la militante Sultana Khaya et sa famille par l'Etat d'occupation marocain, garantir la protection des militants sahraouis des droits de l'Homme et à assurer la libération immédiate et inconditionnelle des détenus politiques sahraouis, dont le groupe de Gdim Izik, incarcérés dans les prisons marocaines.
Lire aussi: Port Dakhla Atlantique: un autre projet d'exploitation illégale du territoire sahraoui
Le Front Polisario a fait savoir, dans ce sens, que l'échec des Nations unies et les autres parties prenantes à garantir l'arrêt immédiat des pratiques terroristes contre la famille de Sultana Khaya et les autres militants sahraouis ne laissera aucun choix au Front Polisario que de prendre les mesures nécessaires concernant sa participation à "l'opération politique" ainsi que sa coopération avec la mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO).
"C'est avec une grande inquiétude que je vous écris afin d'attirer votre attention et celle du Conseil de sécurité concernant les actes terroristes permanents commis par l'Etat d'occupation marocain contre la militante Sultana Khaya et sa famille à la ville de Boujdour dans les territoires sahraouis occupés", a écrit le Président Ghali dans sa lettre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.