Rentrée 2022-2023 : le ministère de l'Education publie la liste officielle des fournitures scolaires    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Le vieux de mon village    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Un Palestinien tombe en martyr    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ahmed Banaissa, un autre pilier de la culture algérienne s'en va
Publié dans Algérie Presse Service le 20 - 05 - 2022

Avec une "gueule" taillée pour les écrans de cinéma et une voix qui fait vibrer les théâtre de l'orchestre au dernier balcon, il a voué 50 ans de sa vie, et même ses tous derniers jours, à l'écran et aux planches pouvant contenir son immense talent et son besoin viscéral d'exprimer son art, Ahmed Benaissa, un autre pilier de la culture algérienne a tiré sa révérence vendredi.
A 78 ans, celui que l'on surnommait affectueusement "Ben" était encore entrai de présenter sa dernière oeuvre, "Goutte d'or" du réalisateur français Clément Cogitore au festival de Cannes inaugurée mardi.
Il aura mis son talent au service de nombreux réalisateurs algériens comme Sidali Mazif pour "Leila et les autres", Benamar Bakhti pour son immense succès "Le clandestin", Merzak Allouache pour "Normal!" et "Harraga", Mounes Khemmar pour "Le dernier passager" et le clip "Ayam" de Warda El Djazairia, ou encore dans le registre historique Ahmed Rachedi pour "Mostefa Ben Boulaïd" et "Krim Belkacem" et Rachid Bouchareb pour "Hors la loi".
Plus récemment il a aussi campé des rôles dans "Papicha" de Mounia Meddour, "Le sang des loups" de Ammar Sifodhil, en plus d'apparition remarqué dans des productions pour la télévision.
Sur les planches du théâtre, où il a commencé sa carrière en 1964, il aura également côtoyé des légendes du 4e Art algérien comme Kateb Yacine, Azzeddine Medjoubi, Mohamed Boudia, Mhammed Benguettaf, Sonia ou encore Allel El Mouhib et aura souvent joué à Alger et à Oran avant d'assurer la direction du Théâtre régional de Sidi Bel Abbes en 1995, pendant la décennie de violence terroriste qu'a connu l'Algérie.
Connu pour sa modestie et sa générosité avec les jeunes talents, Ahmed Benaissa aura encadré de très nombreux jeunes dans le cinéma et le théâtre où il avait monté le projet de la pièce de théâtre "Nedjma", avec une troupe essentiellement composée de comédiens amateurs pour, disait-il, "présenter l'oeuvre de Kateb Yacine sous une forme plus accessible et surtout en arabe dialectale comme l'auteur le faisait avec toutes ses oeuvres".
Lire aussi: Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus
Passionné de littérature algérienne et universelle, il a plus récemment participé en France à une adaptation du roman "Meursault, contre-enquête" du romancier Kamel Daoud.
En France il est également connu pour avoir joué dans de nombreux films dont "Les cinéphiles" de Laurent Germain Maury, "Mon colonel" de Laurent Herbiet, "Les portes du soleil" de Jean-Marc Minéo, "Les territoires" et "Frères ennemis" de David Oelhoffen avec le talentueux Réda Kateb.
Dans un message de condoléances adressé à la famille du défunt, la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji regrette la perte d'un "monument" de la culture algérienne qui s'en va en laissant "une empreinte indélébile dans le monde du cinéma et du théâtre algérien".
Ahmed Benaissa, qui a été foudroyé par un malaise à Cannes en France, lors d'une des plus importantes manifestations cinématographiques mondiales, sera inhumé en Algérie, selon son fils. (APS)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.