Mihoubi dépose son dossier de candidature    Un sursaut national en se rendant massivement aux urnes    Controverse à l'APN    Session de formation pour 400 jeunes universitaires    Les prix de vente déterminés    «Le système fiscal actuel a causé de grands dysfonctionnements»    L'élection présidentielle face aux «fake news»    Colloque international sur les dynamiques de recomposition des espaces urbains    Vers un second mandat sans majorité pour Trudeau    Echanges commerciaux a atteint 20 milliards d'euros en cinq ans    Zidane après la victoire du Real face à Galatasaray :    Victoire du NBS devant Al-Buraig Service    L'entraîneur Salem Laoufi renonce à sa démission    Plus de 1,2 million de comprimés psychotropes saisis    Hausse de 9,4 % durant le 1er semestre 2019    Le secteur de la santé est à l'agonie    26 films en compétition    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Tebboune déposera son dossier samedi    LES RETRAITES MILITAIRES INTERDIT D'EXERCER EN POLITIQUE : Le statut général des personnels militaires à l'APN    AFFAIRE DES 701 KG COCAINE : Les deux frères ‘'d'El Bouchi'' devant le juge d'instruction    ORAN : Grève des collecteurs privés d'ordures ménagères    CNAS : Plus de 25 000 travailleurs non déclarés en 2019    Tribunal de Bab El Oued : 18 mois de prison ferme requis contre 5 détenus du drapeau amazigh    Ligue 1: Le programme des rencontres de ce mercredi    Les Kurdes ont quitté la zone de sécurité    Mahrez dans la liste des 30 nominés    Chita de retour    Le GS Pétroliers à Bamako pour la qualification    Les exclus du logement social bloquent la route    TBC pour atténuer le "terrorisme routier"    Petits fondants au chocolat    Des manifestants exigent la fermeture du bureau des élections    Promouvoir et encourager les jeunes cinéastes    Le dernier sourire de Larbi Ben M'hidi ou le peuple algérien en son miroir    Incendie à l'Ecurie royale de Turin, site Unesco    La diversité culturelle est à même de produire une élite équilibrée et efficiente dans la société    Le taux d'inflation à 2,4% sur un an    Les étudiants pointent une justice subsidiaire    Ligue des champions d'Europe: Gros choc à Milan, Ajax et Barcelone pour la confirmation    Bensalah se rend à Sotchi    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    USA: Trump déclare son amour aux russes    Brexit: Boris Johnson ne s'avoue pas vaincu malgré les obstacles    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sous le signe d'Averroès à Marseille : La Méditerranée nécessaire comme espace de médiation humaine
Publié dans El Watan le 27 - 10 - 2008

Parmi les moments exceptionnels des 15e Rencontres Averroès qui durent jusqu'au 9 novembre à Marseille, figure un débat mené par plusieurs auteurs algériens autour du legs de Kateb Yacine.
« Entre Islam et Occident, la Méditerranée ? » est le thème, cette année, des Rencontres Averroès qui ont débuté le 16 octobre dernier et qui dureront jusqu'au 9 novembre prochain. Au fil des éditions, la manifestation, née à Marseille, ne cesse de s'étendre aux villes voisines comme Aix-en-Provence, Arles, Martigues, Port de Bouc, ou plus lointaines comme la capitale du Vaucluse, Avignon, ou encore Apt.
Cinéma, littérature, concerts, lectures, débats et projections sont au menu de ces jours de rencontres peu ordinaires. sur le thème : « Islam contre Occident ? Deux blocs qui s'affrontent », que certains, de quelque côté où l'on porte le regard, veulent qu'il soit un facteur de division. « Les discours binaires sont rassurants. Mais ils sont réducteurs et trompeurs », affirment ainsi, en exergue de cette édition 2008, les organisateurs qui estiment que ces Rencontres « proposent un espace non consensuel, mais de consensus, pour dépasser l'affrontement.
La Méditerranée a toujours été un espace de médiation, d'interaction et d'interpénétration incessant entre le Nord et le Sud. Elle représente cet héritage commun que partage l'Europe et l'Islam… ». Depuis 15 ans, les débats et les productions artistiques placées sous le signe d'Averroès poursuivent ce travail de rapprochement entre les deux rives, en positivant avec toujours des armes intellectuelles. On ne peut qu'évoquer, ici, quelques angles qui, depuis l'Algérie, parlent directement. L'un des temps forts de cette année sera le 9 novembre, un hommage rendu à Kateb Yacine à Marseille, à la Friche La Belle de Mai, qui sera l'un des lieux phares de Marseille capitale européenne de la culture en 2013.
Outre la projection du très beau documentaire de Kamel Dehane Kateb Yacine, amour et révolution, un débat aura lieu avec plusieurs auteurs algériens dont le collaborateur d'El Watan, le journaliste et écrivain Mustapha Benfodil, mais aussi Arezki Mellal (Maintenant ils peuvent venir, Actes Sud, 2002), Omar Fetmouche, directeur du théâtre régional de Béjaïa. Une rencontre animée par Bénamar Médiène, auteur de Kateb Yacine, le cœur entre les dents, Laffont, 2006, Casbah 2007, en présence du comédien et metteur en scène Ziani Chérif Ayad, directeur de la Cie El Gosto Théâtre, en liaison avec Théâtre Massalia & Système Frich. Mercredi 22 octobre, a eu lieu, à la Médiathèque Boris-Vian de Port-de Bouc, une rencontre littéraire avec Salim Bachi, écrivain algérien, auteur de plusieurs romans, publiés pour certains en Algérie et d'autres en France.
Avec le dernier, il prend le risque de s'attirer les reproches d'une partie de ses lecteurs avec Le Silence de Mahomet qui paraîtra cet automne chez Gallimard, en faisant du Prophète un personnage de roman. Il y décrit un homme passionné à travers les confessions de plusieurs personnes : sa première femme, Khadija, un vieux moine chrétien, le calife Abu Bakr, le général Khalid et la très jeune Aïcha, sa dernière épouse… Provoquer le débat et l'échange sur les sujets litigieux, c'est d'ailleurs le leitmotiv de Thierry Fabre, l'initiateur des Rencontres, et ce, depuis 15 ans, et qui continue à les organiser. N'a-t-il pas, d'ailleurs, déclaré : « Il est important de permettre à la controverse de s'exprimer ».
Puis sera projeté le film récemment sorti sur les écrans français : Le Dernier Maquis, de Rabah Ameur-Zaïmèche avec Abel Jafri, Sylvan Roume, Christian Milia-Darmezin. Très remarqué lors de sa présentation à la Quinzaine des Réalisateurs, à Cannes, en mai dernier, ce nouveau film clot une trilogie sur l'identité immigrée, entamée il y a six ans avec Wesh wesh et continuée en 2002 avec Bled number one.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.