Erdogan : l'Algérie, un élément de stabilité et de paix dans la région    Liverpool fonce sur Fabian Ruiz    Le ministre émirati des Affaires étrangères en visite lundi à Alger    Un nouveau site électronique pour la DG des Douanes algériennes    Handball / CAN-2020: l'Algérie bat l'Angola (32-27) et prend la 3e place    Coronavirus: le ministère de la Santé appelle à l'impératif respect des mesures préventives    MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur reçu par le président de la République    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Le dossier de Karim Tabbou transféré en correctionnel    Une bactérie dans le camembert Tassili    MOUVEMENT DANS LES CORPS DES WALIS : Le président Tebboune procède à un nouveau changement    ASPHYXIEE AU MONOXYDE DE CARBONE : Une femme décède à Beni Messous    Les entretiens Tebboune-Erdogan élargis aux membres des deux délégations    Une réplique d'une magnitude de 3,3 enregistrée à Jijel (CRAAG)    Accidents de la circulation: 9 morts et 46 blessés en 24 heures    Une agence nationale du numérique pour la fin du semestre en cours    Pour une conférence nationale indépendante    Première apparition publique de Lyes Fakhfakh    Les forces gouvernementales se rapprochent d'un objectif-clé    Le bilan du raid contre une base américaine en Irak s'alourdit    Irak : le pouvoir déterminé à mater la révolution    La Banque Casher de la souffrance !    Les actes qui "tuent" les promesses    Nabil Alloune et Ilyas Lahouazi devant le procureur aujourd'hui    L'USMA manquait d'armurerie !    Les hirako-sceptiques et le moral du peuple    Déception des uns, réticences des autres…    La production en hausse, les pénuries subsistent    Alliés pour tuer le progrès !    Les meilleures plantes pour purifier et désenflammer le côlon    La Fémis accueillera un cinéaste algérien pour son université d'été    "Les Algériens ignorent pour la plupart l'histoire de leur pays"    Des ahmadis convoqués par la justice    Le dégoût de l'Europe    Ligue 2 (16e j): le WA Tlemecen rejoint l'O. Médéa en tête du classement    En bref    Assemblée Générale Extraordinaire du COA : Les cinq membres «exclus» remplacés    Les procès de l'année 2019 sans aucun effet    Transfert : Benzia en négociation avec Dijon    26e opération de relogement : La première étape a concerné plus de 200 familles    Il fera escale les 18 et 19 février prochain: Le salon itinérant de l'étudiant s'internationalise    Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme: Près de 1.500 nouveaux cas de cancer en 2019     Suscitant une polémique franco-française: Macron compare la guerre d'Algérie à la shoah    Zetchi réitére sa confiance envers Belmadi    Un document relatant les ères historiques successives    Interland de Google apprend aux enfants à repérer les fake news    Microsoft propose un mash-up Minecraft Toy Story    Comme l'ombre d'un doute…    Le rendez-vous de toutes les surprises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Habitat précaire à Aokas : Un immeuble en quête de réparation
Publié dans El Watan le 14 - 07 - 2009

Ces résidents affirment en tout cas que leur immeuble, au vu des dégradations qu'il présente, reconstitue une menace pour leur sécurité.
Leurs doléances ont été consignées dans un PV de constat établi le 03 janvier 2007, à leur demande, par les services techniques de l'APC. Il y est fait état des constatations suivantes : écoulement des eaux sur les plafonds et murs extérieurs ; une partie des murs extérieurs (façade) sur le point de s'écrouler, ce qui représente un danger imminent à la sécurité des résidents et passants. Les membres de la commission ont préconisé «dans l'immédiat la fermeture de l'accès, la réparation de la charpente en tuile, les descentes d'eaux pluviales et la réfection des parties dégradées».
Il y a péril en la demeure de l'aveu même des habitants et des riverains qui ont eu à déplorer des chutes de tuiles qui auraient pu avoir des conséquences fâcheuses n'était le seul hasard qui a épargné la tête des passants qui empruntent le fameux accès dont la fermeture a été préconisée par les services techniques.
Les parents d'élèves habitant cette partie de la cité ont des craintes quant à leurs enfants, exposés à ces chutes porteuses de tous les dangers, en particulier en hiver où les rafales de vents sont violentes en ces lieux.
Pour le chargé du service après-vente à l'EPLF de Béjaïa, les doléances des requérants ont été totalement prises en charge. Documents à l'appui, il cite les réaménagements déjà apportés : la réfection des enduits au mortier de ciment sur les murs de façade avec piquage des enduits détériorés et réparation des gouttières et descentes d'eau.
Il assure avoir reçu l'association de la cité dont il a expliqué aux membres les règles régissant la copropriété. Il nous explique d'autre part que les dégradations constatées au 5e étage de l'immeuble en question sont conséquentes à des modifications opérées dans un appartement du même niveau.
Chose que démentent les occupants de l'immeuble qui soutiennent qu'en fait de modifications, il ne s'agit que d'un faux-plafond et que les dégradations signalées à qui de droit restent encore à réparer.
Cependant, le chargé du service après-vente n'en démord pas. Pour lui, l'EPLF a correctement rempli les obligations contenues dans le cahier des charges. S'agissant de la toiture et l'étanchéité, il soutient qu'après trois années à compter de la réception définitive de l'ouvrage, ces services ne répondent pas quant aux éventuelles réparations.
Il invoque, pour étayer son propos, la responsabilité civile décennale comme le stipule l'article 554 du code civil ainsi que d'autres articles relatifs à l'assurance en matière de construction.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.