Les candidats soulignent la nécessité de renforcer le front interne pour préserver la stabilité de l'Algérie    Une délégation de l'APN prendra part à l'Eucoco    Bale, la réponse de Marca ! (Photo)    CRB : Amrani «Je ne parlerai pas d'un autre club, je respecte ma profession»    Deux individus appréhendés à Relizane et El Taref pour tentative de ralliement aux groupes terroristes    Nouveau Gouvernement tunisien: Ennahdha s'oppose à la participation de certains partis    Bengrina s'en prend à l'opposition    «Les rassemblements contre les élections sont antidémocratiques»    Des partisans du président agressent des opposants    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    2 représentants de la Fifa à Alger    Fin de la phase aller le 18 décembre    Velud a testé les jeunes joueurs    Il y a tromperie sur la marchandise    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    Des mises en demeure aux enseignants grévistes    De nouvelles structures pour le secteur de la santé    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Réunion du Gouvernement: plusieurs projets de décrets exécutifs examinés    Ligue 2 (13e j): l'OM freiné à Oran, le WAT se rapproche    Israël ferme des organisations palestiniennes à El-Qods occupée    L'ANIE se renforce par une plateforme électronique de surveillance des élections    Présidentielle 2019: paroles de candidats au quatrième jour de la campagne    Se disputer avec soi-même    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    El Hamri: Des familles recasées dans une école sous la menace de l'amiante    Chlef: Plus de 14.000 nouveaux électeurs inscrits    Université / Emploi : l'autopsie    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    La grogne d'un peuple n'est pas un projet politique, c'est la nécessité d'en construire un    VENT(S) DE LIBERTE    Une vingtaine de stands attendent de potentiels acquéreurs    Marche de soutien à l'organisation des élections    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    Ouargla : Le moineau blanc observé pour la première fois à Touggourt    Futures gares de péage : Mise en service courant 2021    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Zimbabwe: La Chine accuse Harare de " sous-estimer " l'importance de son aide financière    Législatives au Cameroun : Le SDF y participera, mais à certaines conditions    Recettes douanières: Hausse de plus de 5% durant les 9 premiers mois de 2019    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Front des forces socialistes (FFS) : le cabinet noir tente de « désactiver » le parti
Publié dans El Watan le 20 - 03 - 2019

Le front des forces socialistes (FFS) est plus que jamais à la croisée des chemins. Le parti de feu Hocine Ait Ahmed sombre dans une crise interne sans précédent, avec l'exacerbation des manœuvres pour son contrôle.
La guéguerre gagne désormais l'instance présidentielle, issue du dernier congrès extraordinaire. Deux membres de cette structure, nous déclarent des sources proches du parti, manœuvrent pour imposer de nouveaux choix à la direction du parti, dont on ignore la nature. Il s'agit notamment de Hayat Tayati qui se trouve, depuis quelques mois, en conflit avec Ali Laskri.
« Elle tente de torpiller toute les décisions de la direction du FFS. Sur instigation de l'ancien cabinet noir qui veut imposer au secrétariat national et à l'instance présidentielle une nouvelle décision concernant le retrait annoncé des parlementaires du parti des deux chambres du parlement. Le retour d'Ahmed Djeddai les a également très gêné », explique notre source.
Selon la même source, Mme Tayati et un deuxième membre de l'instance vient de lancer un appel à une réunion extraordinaire du conseil national, « pour un ordre du jour étrange : retirer la décision appelant les élus à se retirer du parlement ».
Le nouveau 1er secrétaire dénonce
Réagissant à cet appel, le nouveau 1er secrétaire du FFS, Hakim Belahcel dénonce cette manœuvre. « Nous venons de prendre connaissance avec beaucoup de consternation et de désolation, de la publication sur les réseaux sociaux d'un appel signé par deux membres de l'instance présidentielle du parti où ils convoquent les cadres et militants à une session extraordinaire du conseil national du FFS pour ce vendredi 22 mars 2019 », explique-t-il, dans un communiqué publié sur le site du parti.
Hakim Belahcel qualifie cet appel « d'illégal et d'anti-statutaire ». « J'affirme que ce genre d'agissements sont pour le moins irresponsables et condamnables. Je rappelle ici que l'instance présidentielle a comme noble vocation de veiller à l'unité du parti et à la sauvegarde de la cohésion entre militants, et non à sa neutralisation en ces moments historiques pour le peuple Algérien », ajoute-t-on.
Le nouveau premier secrétaire du FFS « dénonce aussi d'une manière forte cet appel qui vise à semer le désordre et l'incompréhension chez les militants, et l'opinion nationale ». « Je mets en garde les auteurs de cette convocation quant à ses implications néfastes et dangereuses sur l'image du parti et sur les rapports entre militants », indique-t-il, rappelant que ” l'unique session extraordinaire du conseil national convoquée d'une manière officielle, statutaire et réglementaire est celle du samedi 13 Avril 2019 prochain”.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.