Les réactions divergent entre optimisme et hésitation    «La qualité des candidatures définira le taux de participation»    Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections promulguées au Journal officiel    Lamiri appelle à soutenir le pouvoir d'achat du citoyen    Redonner confiance et rapprocher l'Etat du citoyen, par une réelle décentralisation    Nouveaux horaires des trains de banlieue algéroise    La guerre en Syrie est officiellement terminée    Le MC Alger revient avec une précieuse victoire d'Oran    Ultime dérogation pour Cherif El Ouezzani, le CA au box des accusés    «La JSK réalise une nouvelle progression»    Slimani en tête du classement des meilleurs joueurs de la L1    Un artisan au service de l'éducation    L'Etat a construit des milliers de logements mais la crise perdure :    Les jeunes d'une agglomération secondaire réclament une aire de jeu    Pour les passionnés de fantastique    Une chaîne exclusivement dédiée aux pays du Maghreb    Un festival pour la promotion des traditions méditerranéennes    Algérie-Grande Bretagne: Le Royaume-Uni pour l'élargissement des relations économiques avec l'Algérie    Production de pétrole, attaques de drones en Arabie: le Brent atteint un niveau sans précédent depuis 30 ans    Stabilité et épanouissement de la nation    JM Oran-2021: Le logo officiel de la 19e édition sera présenté ce mardi    Election présidentielle: Discours du chef de l'Etat à la Nation (Texte intégral)    Ramaphosa veut rassurer les pays africains    Nouveau prix pour la Clio 4 GT Line    Honda présente la Honda e    Mohamed Djemai se retire du FLN    Enquêtes dans les écoles    On se trompe de dépouilles !    Un déficit de 4,41 mds de dollars    Psychotropes : en finir avec l'anarchie    3 prévenus placés en détention provisoire    MORTS PAR NOYADE ET PAR MONOXYDE DE CARBONE : Huit personnes décédées en 24 heures    CEM ‘' MOHAMED LAKHAL ‘' DE KHARROUBA : Les enseignants dénoncent la surcharge des classes    Plaidoyer pour une loi sur l'acquisition de tableaux    Sortir ...sortir ...sortir ...    Bull, portrait d'une Amérique à l'abandon, couvert de récompenses    Pour des mesures urgentes en matière d'éducation    JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s'affirme !    CRB : Coupe de la CAF, le plus dur reste à faire à Alger    Faible taux de participation et indécision totale    Le chef Raoni proposé au prix Nobel de la paix    Kagame veut éjecter l'Afrique du Sud des instances de l'UA    Sous le signe de l'amitié algéro-italienne    Suppression de la règle 51/49: Le débat est lancé    Football - Ligue 2: Le DRBT rejoint le duo de tête    Mohamed Chorfi à la tête de l'Autorité de surveillance des élections    Conclave wali-chefs de daïras et P/APC: Des mesures urgentes pour parer à d'éventuelles inondations    Analyse: Invitée au G7… L'Afrique n'a-t-elle vraiment fait que de la figuration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc : Des milliers de jeunes manifestent pour la dignité
Publié dans El Watan le 25 - 03 - 2019

La contestation sociale va crescendo au Maroc. Plusieurs dizaines de milliers de jeunes contractuels de l'enseignement ont manifesté, dans la nuit de samedi à dimanche, à Rabat, pour protester contre leur statut et contre la privatisation de l'enseignement public.
L'enseignement public marocain fait l'objet de critiques récurrentes : faible rémunération des enseignants, bas niveau des élèves et fort abandon scolaire, classes surchargées, écoles fermées dans les grandes villes pour laisser place à des projets immobiliers et privatisation continue du secteur.
Les protestataires voulaient camper devant le Parlement dans le centre de la capitale, mais ont été vite dispersés par les forces de l'ordre dans la soirée. Dans la soirée, ils avaient été plusieurs milliers à manifester dans le centre-ville pour demander des contrats permanents au sein de l'éducation nationale.
Les manifestants, hommes et femmes de 20 à 30 ans, parfois en blouses blanches, avaient défilé tout l'après-midi dans les rues de la capitale marocaine avec des slogans comme «Le peuple veut l'abolition de la contractualisation» ou «Liberté, dignité, justice sociale». La nuit tombant, les manifestants ont installé un grand campement improvisé devant le Parlement, à Rabat.
Les forces de l'ordre les ont dispersés avec matraques et canons à eau, après plus de deux heures de négociation pendant lesquelles ils ont refusé de lever le camp.
Les jeunes contractuels avaient prévu de participer, hier à Rabat, à une nouvelle manifestation organisée par plusieurs partis et syndicats contre la loi-cadre sur l'enseignement et contre la privatisation de l'enseignement public. Les 55 000 enseignants contractuels du pays manifestent régulièrement depuis des mois pour réclamer le statut de fonctionnaires au sein de l'Education nationale et protester contre la politique de «recrutement par contrat» (CDD) en vigueur depuis 2016. Les contractuels ont entamé une grève depuis le 3 mars et avaient déjà, il y a 15 jours, campé devant les académies régionales dans différentes villes.
La date du 23 mars a été choisie en référence à la grande manifestation étudiante du 23 mars 1965, qui s'était terminée par un bain de sang à Casablanca et avait débouché sur l'état d'exception pendant les «années de plomb».
Le 20 février dernier, une des manifestations des contractuels coïncidant avec la date anniversaire du mouvement pro-démocratie du 20-Février, né en 2011 durant le «Printemps arabe», avait été dispersée à Rabat par la police faisant plusieurs blessés. Au vu de la misère et de l'injustice qui règnent au Maroc, il n'est pas impossible que le régime marocain soit confronté à nouveau dans les prochaines semaines à un large mouvement de contestation. R. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.