Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Chelsea : Lampard pour remplacer Sarri ?    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    L'intimidation n'a pas payé    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    Vers le forfait de Belaïd et de Sahli    Sept nouveaux hôtels touristiques bientôt en service    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    Kwiret esselk, du goût et des forces    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Réédition des actes du colloque sur Massinissa    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Huawei prépare son propre système d'exploitation    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Création d'un comité de surveillance    La candidature de Berraf acceptée    Facebook supprime trois milliards de comptes    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Un Iftar en l'honneur des médias    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Haro sur les infractions de change    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Edition du 24/05/2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel à plusieurs manifestations
Maroc
Publié dans Le Temps d'Algérie le 02 - 02 - 2011

Plusieurs organisations au Maroc ont appelé à la tenue de rassemblements et de manifestations au cours des prochains jours à travers des villes du royaume. Ainsi, la première marche est annoncée pour samedi prochain, avec une large participation des composantes de la société marocaine.
De son côté, le Conseil de l'Association de la Fédération démocratique du travail au Maroc a appelé à une autre manifestation le 6 mars prochain dans la ville de Ouarzazate (Maroc) pour protester contre les conditions de vie «inhumaines» au Maroc. Un Mouvement Liberté pour la Démocratie qui n'a pas voulu se faire connaître a appelé pour sa part, dans le réseau social de Facebook, à des manifestations dans les principales villes marocaines pour le 20 février.
Les forces de sécurité marocaines ont brutalement dispersé dimanche une manifestation organisée par l'Association pour la taxation des transactions et de l'aide au citoyen (Attac) à Tanger, en protestation contre les dures conditions de vie sociales et la hausse des prix, notamment les aliments de base et pour soutenir les mouvements de protestations en Egypte, selon des médias marocains.
Répondant à l'appel lancé, un groupe entre 100 et 150 personnes se sont concentrées dans la place centrale des Nations.
Selon des témoins, les forces de sécurité «ont utilisé des matraques et du gaz lacrymogène» pour disperser les manifestants qui s'étaient rassemblés à la place des Nations à Tanger, scandant des slogans de solidarité avec les peuples tunisien et égyptien et réclamant le droit «à l'emploi, au logement et à une vie décente et condamnant la politique menée par le gouvernement marocain.
D'autres sources rapportent que des centaines d'étudiants sont sortis dans la rue à Fès dont l'université est l'une des plus combatives du Maroc pour protester contre, entre autres, l'augmentation des salaires que le gouvernement marocain a octroyée aux policiers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.