Karim Younes: le changement escompté passe par la poursuite du dialogue et du débat dans la sérénité    Réunion d'Alger sur la Libye: appel à s'inscrire dans le processus de dialogue politique    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Saisie de plus de 10 quintaux de kif traité à Naâma (MDN)    Bordj Bou Arreridj: alimentation en eau potable avant l'été de 30 communes    CAN à Laâyoune occupée: appel à préserver le sport de l'instrumentalisation politique    Habitat: Installation de Tarek Belaribi au poste de DG de l'AADL    AS Monaco: Slimani cherche bien à partir, mais...    L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre à partir de 2022    Le Hirak face aux ambitions partisanes    Appel à l'accompagnement des professionnels    PwC Algérie passe au crible les dispositions fiscales    Le phénomène Saïd ! Prince Saïd !    Dans leur confort lointain, ils pensent !    L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali    Les révélations du chef de l'Etat    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Aïn Témouchent : le moudjahid Abdelaziz Hatri n'est plus    "Je sentais que nous allions avoir l'Algérie"    Dumas : "Satisfait de mon groupe"    Démolition de l'hippodrome Ghellab-Attia    Ce que propose le PAD    Contrôle sanitaire aux points d'entrée en Algérie    Et si vous faisiez de l'hypertension ?    Tarte aux pommes    Les aliments anticholestérol    Le RCD dénonce "une injonction d'apprentis dictateurs"    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    «Traduire l'œuvre de René Guénon en arabe était pour nous un vrai défi»    "Wassiet El Hattab", nouvelle pièce pour enfants    Du rififi à l'Opéra d'Alger    USMA : Hamra « Battre le Wydad ne relève pas de l'impossible »    Patrick Juillard : «Par rapport au reste du plateau, l'Algérie est bien lotie dans ce tirage des éliminatoires de la coupe du monde»    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Difficultés financières, enregistrement des médicaments...: Les opérateurs de la pharmacie vident leur sac    Aménagement de la piscine de Medina Jedida Des instructions pour le respect des délais de livraison    Ligue 1 - Mise à jour: Le PAC sur ses gardes face au CSC    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    108 familles relogées à Ouled-Fayet    Issad Rebab classé 6e fortune d'Afrique    Recep Tayyip Erdogan en visite à Alger    Des roquettes tirées près de l'ambassade américaine à Baghdad    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chlef : Le départ de Belaiz ne suffit pas
Publié dans El Watan le 19 - 04 - 2019

La démission de Taieb Belaiz, président du conseil constitutionnel, n'a pas satisfait les attentes des nombreux manifestants qui sont sortis ce vendredi dans les rues de Chlef pour réclamer encore le départ des autres membres du système décrié, à savoir Abdelkader Bensalah et Nourdine Bedoui.
C'est une exigence inconditionnelle qui a été réitérée avec force par les protestataires au lendemain des consultations entamées par le chef de l'Etat avec des personnalités nationales et politiques.
« Non seulement Bensalah et Bedoui doivent partir mais il n'est pas question aussi que la période de transition politique à laquelle nous appelons, soit conduite par le pouvoir en place ou ce qu'il en reste » ont crié les manifestants tout au long de leur trajet.
Ils dénoncent en outre les « manœuvres du régime visant à organiser un simulacre d'élections le 4 juillet malgré le rejet massif du peuple algérien ». « En tout cas, nous allons continuer à marcher pacifiquement, main dans la main, y compris durant le mois sacré du Ramadhan, jusqu'à la satisfaction de nos revendications légitimes » ont-ils encore scandé.
Comme d'habitude, le mouvement de protestation qui s'est ébranlé de la place de la « Solidarité », au cœur de la ville de Chlef, juste après la prière du vendredi, a sillonné les rues jusqu'en fin d'après-midi .C'est dire que les Chélifiens sont davantage déterminés à poursuivre le mouvement populaire de protestation pacifique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.