USM Alger : La saison n'est pas encore terminée pour les Rouge et Noir    Secousses telluriques à Mila : "l'Etat n'abandonnera pas ses citoyens"    Berraki : pas de dégâts ou de dysfonctionnements au niveau du barrage de Beni Haroun    Les Algériens interdits d'entrée en Suisse    Ounoughi évoque l'affaire de Madjer avec l'Anep    Covid 19 : 529 nouveaux cas, 429 guérisons et 9 décès en Algérie durant les dernières 24 heures    PARTI FLN : Le SG invité à Moscou pour participer à un sommet    EXPLOSION DE BEYROUTH : L'Algérie envoie un hôpital militaire de campagne    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis    FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Plus de 40 000 personnes rapatriées depuis mars    POUR NON-RESPECT DES MESURES PREVENTIVES : Fermeture de près de 5400 commerces à Alger    MASCARA : Les personnels de la santé dénoncent le manque de transport    Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Pêche: un décret pour l'organisation des pécheurs artisans en coopératives    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Djerrar opéré avec succès    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Deux Algériens légèrement blessés    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    FAUSSES SAINTETES    L'apocalypse à Beyrouth    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouira : Etudiants, élus et citoyens marchent pour la libération des dix-sept détenus
Publié dans El Watan le 25 - 06 - 2019

Des dizaines de citoyens, de la commune de Haizer dans la wilaya de Bouira, ont investi, ce mardi, et ce, pour la deuxième journée consécutive, la rue pour exiger la libération des dix-sept manifestants dont trois personnes, sont originaires de leur localité, incarcérés à la prison d'El Harrach, pour avoir brandi le drapeau Amazigh, à l'occasion de la marche de vendredi dernier à Alger.
Les mis en cause sont poursuivis pour les deux chefs d'accusation de » port de l'emblème autre que le drapeau national et atteinte à l'unité nationale ».
Décidée à l'issue de l'assemblée générale tenue, hier, à l'initiative de la société civile, une marche de protestation a été organisée depuis le carrefour reliant la RN33 et la RN05, appelé communément le carrefour de Haizer, au siège de la wilaya, en marquant une halte devant la Cour de Justice. Le chef-lieu communal de Haizer a été paralysé par une grève générale des commerçants qui ont répondu à l'appel de la société civile.
Encore des interpellations
Des étudiants du campus universitaire Akli Mohand Oulhadj ont décidé de marcher aux côté des citoyens, et ce, en guise de soutien et de solidarité.
La foule qui a déployé en force l'emblème Amazigh a scandé des slogans hostiles au régime. » Pouvoir assasin » « Ulac Smah Ulac ». Des membres des familles des détenus « injustement » envoyés à la prison, ont pris part à la marche encadrée par un dispositif impressionnant de services de police. « Libérez les détenus » Mazalar dhimazighen. Nous sommes des amazigh », ont-ils scandé.
La manifestation d'aujourd'hui a suscité l'adhésion de plusieurs personnes qui ont fait le déplacement depuis les communes environnantes.
» C'est une provocation. Nous devons tous dénoncer ce nouveau mode opératoire mis en place par les tenants du pouvoir visant à nous dévier de notre principale revendication à savoir le changement radical du système. Envoyer des personnes innocents à la prison pour avoir portés des drapeaux berbère est une honte pour la justice de notre pays » dit averti un manifestant.
Arrivés à hauteur du campus universitaire, un automobiliste fonce directement dans la foule. Un carnage a été évité de justesse.
Minute de silence à la mémoire des victimes du Hirak
Les élus des deux partis de l'opposition, le Rassemblement pour la culture et la démocratie ( RCD) et du front des forces socialistes (FFS), ainsi que d'autres élus des autres formations politiques ont observé a l'occasion des travaux d'une session de l'APW, une minute de silence à la mémoire des victimes du Hirak, à l'image de kameleddine Fekhar et aussi à la mémoire du chantre Kabyle Lounes Matoub, avant de quitter la salle pour rejoindre la manifestation citoyenne décidée pour exiger la libération des détenus.
Les manifestants ont aussi observé un rassemblement de protestation devant le siège de la sûreté pour exiger la libération de deux manifestants pour » port de l'étendard amazigh ». Les deux personnes ont été, selon nous sources, interpellés ce mardi, par des policiers en civil. Provocation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.