Mondial de Handball: l'Algérie s'incline face au Portugal (26-19)    Milan AC : C'est officiel pour Mandzukic    Brahim Laâlami reste en prison    Dalila Touat condamnée à 18 mois de prison ferme    Relaxe pour les hirakistes d'Oran    Le verdict en appel de trois activistes renvoyé au 25 janvier    Situation kafkaïenne des souscripteurs    Hausse des prix des pâtes alimentaires : Certains opérateurs pointés du doigt    Les raisons de la pénurie    Instruction aux walis    Importation des véhicules neufs : Qu'est-ce qui retarde la délivrance des agréments provisoires ?    Signature d'une convention de partenariat avec l'Inapi    La décision de Trump en cours d'examen par le staff de Biden    "Biden ne fera pas de bouleversements exceptionnels"    Des dizaines de victimes au Darfour-Sud    Le président Touadéra officiellement réélu en Centrafrique    La mouture de la commission Laraba favorise les partis de l'ancienne majorité : Les écueils aux changements maintenus    Chanegriha supervise l'exercice tactique «Al-Hazm 2021»    L'Algérie s'impose face à la Libye    La FAF a-t-elle enfreint le décret exécutif 15-73 ?    Des soucis pour Dumas    «L'acquisition de plusieurs vaccins est une bonne décision»    Sit-in de protestation des étudiants de 3e année de médecine    Secteur de l'éducation à Béjaïa : Entre grands besoins et sept nouveaux projets notifiés    Affichage d'une liste provisoire des bénéficiaires de 1 146 logements    Opération «les trottoirs pour les piétons»    Les prestations suspendues jusqu'au 8 février    Rêver à perdre la raison !    L'artiste Reche Safia honorée par les siens    L'IFA lance son premier appel à projets cinématographiques 2021    Les principes de base pour une alimentation équilibrée    Donald Trump : La fin de son mandat lui coûte une fortune    Kamala Harris, une vice-présidente historique    Joe Biden : Le «rassembleur» à l'épreuve d'une Amérique meurtrie    Les technologies embarquées bousculent la mécanique d'autrefois    Edition amazighe à Béjaïa : L'APW offre 11 000 livres pour les établissements scolaires    Ineffable Art et Culture, le magazine culturel digital 100 % algérien : Figourra, un concept « brosseur » de portraits    OM Arzew: Le CSA, ou la source des problèmes    Mostaganem: Saisie de boissons alcoolisées, une arrestation    Le procès en appel du DG d'Ennahar reporté au 1er février    TRUMP ET LES DEMONS DE LA GUERRE DE SECESSION    Projet de révision de la loi électorale: Le candidat à la présidentielle doit déposer une garantie financière    La solidarité ne va qu'aux nécessiteux    MC Alger: L'appétit vient en mangeant    Dossier mémoriel Algérie-France: Le rapport Stora remis demain à l'Elysée    Lettre à une jeune étudiante    Restauration de la mosquée du Pacha: Lancement des travaux le mois de mai prochain    259 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lutte contre le coronavirus à Béjaïa : Des dons précieux pour le secteur de la santé
Publié dans El Watan le 12 - 04 - 2020

Le secteur de la santé qui souffre depuis des années de manque de moyens et de structures est pris au dépourvu par la rapidité de la propagation du nouveau coronavirus.
Dépassée, l'administration peut compter, désormais à Béjaïa, sur la population, à travers le mouvement associatif et des collectifs de jeunes volontaires ainsi que les hommes d'affaires de la région qui on répondu à l'appel pressant des professionnels de la santé.
Le secteur aura bénéficié, jusqu'ici, d'importantes dotations en matériel médical dans le sillage de la lutte contre la propagation de la pandémie du Covid-19. Huit ambulances médicalisées viennent ainsi renforcer le parc roulant obsolète du secteur de la Santé. Deux d'entre ces ambulances acquises par le patron de la laiterie Soummam seront mises en service pour le compte de l'hôpital d'Akbou.
Le même établissement a bénéficié également de lits de réanimation, de chariots d'urgence et de moniteurs de surveillance, entre autres équipements nécessaires à la prise en charge des malades offerts par le même opérateur économique. Les six autres ambulances ont été dispatchées sur le CHU de Béjaïa et les quatre EPH de la wilaya (Kherrata, Aokas, Amizour et Sidi Aïch). Il faut noter aussi que quatre autres ambulances ont été acquises dans le cadre du budget de wilaya, une «performance» jamais réalisée en temps normal.
Tout en garantissant la disponibilité des emballages pour les produits essentiels, en restant à leurs postes, les travailleurs de Général Emballage ont cédé «une partie de leur salaire pour l'acquisition de matériel de protection et produits médicaux au profit des secteurs sanitaires de la région».
Des entités comme l'entreprise Centre de l'enseigne de Béjaïa et des associations ont pris l'initiative de fabriquer des moyens de protection, à l'exemple des visières, au profit des hôpitaux alors que d'autres ont financé des respirateurs (six respirateurs mobiles et fixes) avec système d'anesthésie. Aussi, cinq kits de réanimation (respirateurs artificiels) sont offerts par la fondation Zinedine Zidane au profit du secteur de la santé de la wilaya.
L'auto-organisation de la société civile s'est concrétisée également à travers des comités, à l'instar du Comité Stop Covid19 qui est en train de s'élargir en installant des structures similaires dans plusieurs communes. Les dons ciblent les EPSP et les EPH pour lesquels ils distribuent des blouses et gants jetables, bavettes, détergents, charlottes professionnelles, perfuseurs, sérum salé et gel hydro-alcoolique, entre autres consommables.
Des cas concrets de solidarité viennent également des villages, à l'exemple du douar Tigrine, dans la commune de Boudjelil, où des jeunes ont engagé des travaux de bâtiments pour réaménager et refaire la salle des soins du village qui a été longtemps laissée à l'abandon.
La remise en l'état de cette structure de santé de proximité permettra de prendre en charge les premiers soins et les consultations médicales qui ne nécessitent pas le déplacement vers les polycliniques et les hôpitaux en ces temps de confinement afin de ne pas exposer les habitants à la contamination au Covid-19. Mieux, un médecin et une aide-soignante issus de la même localité se sont portés volontaires pour faire fonctionner cette salle des soins.
Dans la ville d'Akbou, des jeunes ont réalisé un passage de véhicules sous un système de désinfection au niveau de l'entrée principale de l'hôpital. Le même établissement a connu l'installation au niveau du service des urgences d'un tunnel de désinfection équipé de détecteur de mouvement pour le personnel, confectionné par ces mêmes volontaires.
De son côté, l'administration de la wilaya a accompagné d'autres initiatives consistant en la fabrication de tenues et d'outils de protection médicale, notamment des combinaisons et bottes, tabliers médicaux, masques et bavettes aux soignants et personnel hospitalier pour réduire le risque de contamination par le coronavirus.
Les volontaires, des couturières bénévoles, ont pu trouver l'appui nécessaire et les moyens qui leur permettent de faire tourner leurs ateliers privés.
D'un autre côté, des ateliers ont été mis en place «par la wilaya en collaboration avec plusieurs directions, du mouvement associatif et des entreprises de confection Alcost et Ecotal pour fabriquer des masques et des tenues de protection médicale».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.