Révision de la Constitution: l'ANIE soumet ses propositions au comité d'experts    Covid-19: le personnel soignant appelés à fédérer ses efforts pour endiguer la pandémie    430 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    Boubaghla, un symbole de bravoure et de résistance face à l'occupation française    Athlétisme-Covid19: la Fédération algérienne décrète une saison à blanc    Accidents de la circulation : 10 morts et 357 blessés en 48 heures    L'UE ne reconnait pas la marocanité du Sahara Occidental    Skikda: "la récupération du crâne du chahid Bensaâd, permettra d'enseigner l'Histoire aux nouvelles générations"    Djerad préside une cérémonie de remise des clefs à 1.000 bénéficiaires de logements AADL à Baba Hassen    Le nouveau tsar    Disponibilité d'Android 11 Beta sur OPPO Find X2 Series    Chanegriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    Le Mali à la croisée des chemins    Ce que risquent l'Algérie, le Maroc et le Rwanda    Le bilan s'alourdit à 89 morts    Le chef du gouvernement tiendra-t-il le coup ?    La Corée du Nord contre tout assouplissement «prématuré» du confinement    Le Président proroge de trois mois le recours à l'armée pour la mise en œuvre du confinement    Débat virtuel sur le hirak avec Bouchachi et Belkaïd    Les clubs de la Ligue 1 ont cumulé un déficit estimé à 1 000 milliards de centimes    Zidane ne souhaite pas un départ de Messi du Barça    Mohyiddine Kerrache signe pour quatre ans    LE HIRAK EST UN MOUVEMENT DE PROTESTATIONS, DE REVENDICATIONS ET NON UN PARTI POLITIQUE OU UNE COOPTATION DE CERTAINS INDIVIDUS.    Un geste d'apaisement qui en appelle d'autres    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Les médecins critiquent la gestion de la crise    L'organisation des fêtes de fin d'année interdite    «L'obstination de certains pour un projet inutile»    Deux navires de Sonatrach mis sous séquestre    Les Syriens et les Français en tête    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Chanegriha: le rapatriement des crânes des résistants, un complément aux fondements de la souveraineté nationale    Brèves    Chlef : Le projet des deux trémies toujours en souffrance    JSMB : Nacer Yahiaoui n'est plus    Mouloudia d'Alger : La direction fustige la FAF    Taleb Omar appelle à davantage de mobilisation contre l'inaction de l'ONU face aux dépassements de l'occupant    Biskra : La Casnos active un portail électronique pour ses affiliés    Poésie. Agarruj Yeffren de Mohamed Said Gaci : Un trésor caché    Agression de l'éditeur Karim Chikh : Vague d'indignation sur la toile    Paléontologie : Le jurassique au pied de la cite Malki    Ligues 1 et 2: Encore des divergences sur la reprise    En dépit d'une décision de l'UE: L'Espagne ne rouvrira pas ses frontières aux Algériens    Non respect des mesures préventives contre le Covid 19 : 1034 infractions en un mois    De l'eau pour tous...    L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    Adrar: L'ex-député Mohamed Guerrot n'est plus    l'Algérie a honoré sa dette    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelmalik Lahoulou (qualifié sur 400m haies aux JO) : «Ma préparation est totalement chamboulée»
Publié dans El Watan le 27 - 05 - 2020

Abdelmalik Lahoulou (28 ans), champion d'Afrique et recordman national du 400m haies (48 »39), 8e de la finale aux Mondiaux d'athlétisme de Doha 2019, a le moral au plus bas. La cause : sa préparation pour les Olympiades de Tokyo 2021 est totalement chamboulée. Retour forcé en Algérie après un long stage entamé en début de saison aux Etats-Unis.

-Comment se déroule actuellement votre préparation en cette période de confinement ?
Après une longue préparation effectuée aux Etats-Unis, je suis revenu pour poursuivre mon programme d'entraînement en Algérie. D'abord à Alger, puis à Jilel. Avant de me déplacer à Jijel pour rejoindre ma famille, je me suis entraîné à l'Office du complexe olympique (OCO) où le directeur général, Mohamed Bakhti, a mis à ma disposition toutes les conditions d'entraînement (piste d'athlétisme et haies). Hébergé à l'hôtel du 5 Juillet, je ne manquais de rien, sauf que j'étais livré à moi-même, vu l'absence de mon entraîneur. Car, il est difficile de suivre un programme d'entraînement à distance.
-Mais pourquoi avez-vous écourté votre préparation aux Etats-Unis ?
C'était inévitable. Avec le coronavirus qui a causé des milliers de décès aux Etats-Unis, le cœur n'y était pas pour continuer la préparation dans cet environnement. Pourtant, tout était au beau fixe au cours du stage commun avec un groupe d'athlètes véritables spécialistes mondiaux du 400m haies. Cela m'a permis de réaliser une excellente préparation au point où je me sentais pratiquement fin prêt pour les JO qui étaient prévus initialement en juillet 2020. D'ailleurs, sur place j'avais programmé de participer à une ou deux compétitions pour jauger mes capacités, mais elles ont été annulées par les organisateurs. Fort heureusement qu'à cette période-là, les vols d'avion n'étaient pas encore suspendus, sinon j'aurais été bloqué aux USA jusqu'à présent.
-Il paraît qu'à Jijel, vous avez fait pour la première fois de votre carrière des séances biquotidiennes en plein mois de Ramadhan. Est-ce que ces entraînements n'ont pas eu un contrecoup sur votre organisme ?
C'est vrai que pour ma première expérience, j'ai ressenti l'effet de la fatigue, mais par la suite je me suis adapté en gérant mes séances. L'entraînement biquotidien était bien espacé : la première séance était programmée deux heures avant la rupture du jeûne, et l'autre dans la soirée consacrée au travail intensif. Après ce cycle, je vais faire ces jours-ci un bilan médical.
-Ne craignez-vous pas une saison blanche à cause de la crise sanitaire mondiale, sachant que la reprise des compétitions internationales reste floue, et en plus les compagnies aériennes ont suspendu leurs vols ?
Tout à fait ! C'est l'incertitude totale. Fort heureusement que les JO ont été reportés à 2021. L'autre souci est lié au visa d'entrée dans l'espace Schengen. J'ai évoqué ce problème avec le DG des sports du MJS, Nadir Belayat, qui m'a assuré que la tutelle m'apportera aide et assistance. De son côté, le DTN de la FAA, Abdelkrim Sadou, m'a également apporté son soutien. Il a été question aussi d'organiser après le déconfinement quelques compétitions à Alger pour les athlètes.
-Parlez-nous de votre récente rencontre avec le secrétaire d'Etat chargé des Sports d'élite, Noureddine Morceli…
C'est une rencontre très conviviale avec Noureddine Morceli, une légende de l'athlétisme mondial. Au cours de cette entrevue, le secrétaire d'Etat chargé des Sports d'élite m'a assuré que son secteur se déploiera en vue de m'organiser un stage à l'étranger après l'ouverture des frontières et la reprise des vols. Il m'a encouragé à me concentrer uniquement sur ma préparation afin que j'atteigne mes objectifs. En attendant, Morceli m'a affirmé que l'idée de regrouper les athlètes d'élite au niveau d'un centre en Algérie n'est pas écartée.
Entretien réalisé par Chafik Boukabes


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.