Manchester City: Foden lance un message à Mbappé    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Un projet de décret exécutif sur la portabilité des numéros de téléphonie mobile examiné par le gouvernement    Soltana Khaya: ma lutte est celle de tous les Sahraouis    Coronavirus: 176 nouveaux cas, 116 guérisons et 4 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.961.387 morts dans le monde    Real : Une relation qui se complique entre Zidane et son président ?    Mali/assassinat du président de la CMA: vives condamnations, une enquête sera ouverte    Algérie Poste : Poursuite de la grève (3e jour)    Prison ferme pour l'ancien patron de l'Office du hadj    En attendant l'hydrogène bon marché    Les «ratés» de l'ancienne feuille de route    FAF... la mascarade continue    Les travaux auront lieu jeudi soir au Sheraton    Le Ghanéen Kwame Opoku passe la visite médicale    Liverpool et Dortmund prêts à surmonter leur handicap    «Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    Prochaine création d'un centre de vaccinologie    Le Cnapeste maintient la pression    Tadjine el kemmoun    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    Les étudiants continuent de marcher    L'espoir d'une reprise    Des journalistes reviennent en... autostop !    La marche de la communauté universitaire empêchée    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Démenti    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Le complexe de l'automobile    Mortellement poignardée par son mari    Azra scintille à tigzirth    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    Zorc optimiste pour Haaland    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    Saidal fabriquera du Levothyrox    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Littérature : Décès à Oran de la poétesse Oum Sihem
Publié dans El Watan le 19 - 01 - 2021

Une grande figure de la poésie et de la littérature arabe vient de nous quitter. Oum Sihem, de son vrai nom Amaria Billal, est décédée dans la soirée de lundi dernier, alors qu'elle était âgée de 81 ans.
Née en 1939 à Oujda (Maroc), Oum Sihem s'était installée à Oran après l'indépendance de l'Algérie où elle a d'abord travaillé en qualité d'enseignante de la langue arabe dans un lycée de la ville. Par la suite, elle s'est mise à contribuer dans les revues et les pages littéraires des journaux, notamment du le journal El Joumhouria, tout en animant une émission radiophonique, également consacrée à la littérature.
Elle a laissé derrière elle plusieurs recueils de poésies et de nouvelles ainsi qu'un grand nombre de critiques littéraire, qu'elle a écrite de sa plume limpide au fil des années et des décennies. Plusieurs de ses poèmes ont été traduits de la langue arabe à la langue française par son amie, et non moins écrivaine, Insaf Amari. Pour l'anecdote, il faut savoir que le surnom d'Oum Sihem lui avait été attribué par le grand poète syrien Nizar El Kabanni, et depuis, elle avait décidé de le garder.
Elle était aussi très active dans le milieu associatif, étant membre de l'association Moufdi Zakaria, ou encore l'union des écrivains algériens, et participait très régulièrement aux activités du CRIDISH ou de l'IDRH. Joint hier par téléphone, l'écrivain Mohamed Benziane a salué la mémoire d'Oum Sihem, qui la considère comme étant l'une des leaders de l'écriture féminine en langue arabe. «Oum Sihem était un modèle de générosité. Sa passion pour tout ce qui concerne la culture et la littérature était exceptionnelle.
Elle était toujours jeune dans sa tête et prête à découvrir le monde. Avec son ami Belkacem Benabdellah, elle était celle qui avait le plus contribué à faire rayonner le journalisme culturel dans les journaux arabophones»
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.