Il sera inhumé aujourd'hui à El Alia: Abdelkader Bensalah n'est plus    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Exonérations totale des pénalités et des majorations de retard: La CASNOS sensibilise    Réunion Gouvernement-walis samedi prochain    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Bekkat Berkani: Une réforme du système de santé est nécessaire    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Annaba a trouvé la parade    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    40 000 ha prévus pour la prochaine campagne agricole    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    Cinglant revers du makhzen    «La rupture avec le Maroc était nécessaire»    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Le MOC et le CRT dans l'embarras    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Les Vertes bouclent leur stage d'évaluation    Tuchel ne lâche pas Werner    Hakimi veut marquer l'histoire du club    Les préoccupations locales dominent    Les projections de l'Anade    Ca grogne    Une saignée inévitable    MERIEM    Démarrage des soldes    De nouveaux établissements inaugurés    La pénurie en eau potable était évitable    182 affaires en 9 mois    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    L'EVEIL DES CONSCIENCES    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    Lamamra s'entretient avec son homologue français    Le Président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de Sécurité    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Boumerdès : La campagne de vaccination s'accélère
Publié dans El Watan le 12 - 07 - 2021

Depuis le lancement de la campagne de vaccination, plus de 20 000 personnes ont reçu les doses salvatrices qui pourraient fort les prémunir contre une forme sévère de la pandémie coronarienne. Après un début timide, un coup d'accélérateur a été donné le week-end dernier avec 32 points de vaccination fixes au niveau des structures de proximité à raison d'un point par commune – il y en a 32 à Boumerdès.
Six chapiteaux mis en place dans des endroits publics ont été ouverts et un autre est entré en service, vendredi dernier, au niveau du front de mer du chef-lieu de wilaya. Ce qui porte à 39 l'ensemble des structures ayant pour mission la vaccination des citoyens et même pour certains, l'examen sérologique pour tester l'immunité des personnes le nécessitant. Au chapiteau du centre-ville de Boumerdès, pour la seule matinée de samedi dernier, une cinquantaine de vaccins ont été inoculés. La file d'attente renseigne sur la prise de conscience des citoyens sur l'importance de cette opération. La demande est là, il est indispensable de la satisfaire dans les meilleures conditions pour enclencher un effet d'enchaînement. Malheureusement, ce n'est pas le cas à Souk El Had où un sexagénaire diabétique n'a pas été refusé samedi sous prétexte qu'il devait revenir le lendemain. Pourtant, les vaccins ne manquent pas.
Il s'agirait selon un responsable de la DSP «d'une défaillance locale à traiter en urgence». De son côté, la mosquée de Boudouaou a été la première à accueillir une clino-mobile de vaccination. Il est question de la généralisation de cette opération aux lieux de culte, notamment les vendredis. Nous avons également appris auprès de la cellule de communication de la DSP qu'une réunion de coordination est prévue pour valider un programme de vaccination qui touchera aussi les employés des entreprises à travers une caravane qui consacrera une journée pour chaque lieu de travail. Ainsi, les autorités sanitaires consentent enfin à mettre les bouchées doubles pour atteindre «le taux de vaccination de 60% minimum de toute la population si on veut parvenir à l'objectif de l'immunisation collective et ainsi rompre la chaîne de contamination», selon un spécialiste.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.